Menu

Géopolitique et économie du Maghreb

Du 9 octobre au 11 décembre 2020 – de 18h30 à 20h30 (tous les vendredis)

En raison de l’épidémie de Covid-19 et pour rendre ses formations accessibles au plus grand nombre, l’iReMMO vous propose désormais de les suivre soit en ligne, soit en présentiel.

 

Ce séminaire fait partie des modules du Magistère de l’iReMMO, il peut être suivi dans ce cadre
ou bien de façon indépendante, à la carte.

Alger : le port et le quartier Belouizdad. Crédit photo : Ludovic Courtès

Présentation

Le Maghreb, ici entendu au sens des cinq pays-membres de l’Union du Maghreb Arabe (UMA) – Mauritanie, Maroc, Algérie, Tunisie et Libye – constitue un vaste ensemble limitrophe du reste du monde arabe et du Sahel et voisin immédiat de l’Union Européenne dont seule la Mer Méditerranée le sépare. Depuis les indépendances des pays de cet ensemble dans les années 1950-1960, les pays qui le composent continuent de faire face à d’importants défis, notamment économiques, politiques et sécuritaires, qui pèsent directement sur leur stabilité ainsi que leurs perspectives de développement. L’objectif de ce séminaire est d’étudier les principales composantes de ces défis tout en tentant de les restituer, à la fois dans leur contexte immédiat – national et régional – ainsi que dans tous ceux, bien plus larges – la mondialisation, notamment – qui font que le Maghreb est nécessairement un acteur des évolutions du monde.

Responsables

Xavier Richet, professeur à l’Université de la Sorbonne-nouvelle, chaire Jean Monnet d’économie, co-responsable du séminaire BRIC, (EHESS et Fondation Maison des Sciences de l’Homme). Il a enseigné et conduit des recherches dans plusieurs universités de la région (Alger, Annaba, Fès, Rabat, Sfax, Tunis) et a été expert dans plusieurs projets académiques et industriels dans ces trois pays.

Nadji Safir, sociologue et consultant international spécialiste du Maghreb. Il a occupé en Algérie, de 1968 à 1994, des fonctions de chercheur et d’enseignant dans diverses institutions, notamment à l’Institut de Sociologie de l’Université d’Alger, ainsi que celles de Chef de Département, successivement, à la Présidence de la République puis à l’Institut National des Etudes de Stratégie Globale. De 1994 à 2007, il a été consultant pour diverses organisations internationales, avant de rejoindre la Banque Africaine de Développement, comme socio-économiste et où il a achevé sa carrière comme Représentant-Résident de la Banque à Madagascar. Auteur de nombreuses publications en Algérie et à l’étranger, il est actuellement consultant international.

Avec notamment les intervenants suivants :

Akram Belkaïd, journaliste au Monde diplomatique, collaborateur d’Orient XXI et d’Afrique Magazine, chroniqueur au Quotidien d’Oran. Il a publié plusieurs ouvrages dont notamment Pleine lune sur Bagdad (Erick Bonnier, 2017), son dernier livre est L’Algérie en 100 questions. Un pays empêché (Tallandier, 2019).

Abdenour Benantar, maître de conférence à l’Université Paris VIII, ses recherches portent notamment sur les questions de sécurité en Méditerranée, aussi bien dans leur dimension euro-méditerranéenne (relations de la rive sud avec l’UE et l’OTAN) que dans leur dimension sud-sud et ses prolongements sahéliens.

Khadija Finan-Mohsen, politologue, enseignante et chercheure en relations internationales à l’université de Paris-I-Panthéon-Sorbonne, membre du site d’information Orient XXI.

Jérôme Heurtaux, maître de conférences en science politique à l’Université Paris-Dauphine, est directeur du Centre français de recherche en sciences sociales (CEFRES) à Prague. Anciennement chercheur à l’Institut de recherche sur le Maghreb contemporain (IRMC) à Tunis comme responsable du projet « Recompositions et reconversions des élites tunisiennes. Sociologie d’un changement de régime ».

Francis Perrin, chercheur associé au Policy Center for the New South (Rabat) et directeur de recherche à l’IRIS (Paris) spécialiste des problématiques énergétiques.

Haoues Seniguer, maître de conférences en sciences politiques à Sciences Po Lyon.

Farida Souiah, chercheuse associée au LAMES à la Maison méditerranéenne des sciences de l’homme. Spécialiste des migrations, politiques migratoire et contestation en Algérie et Tunisie.

Sofiane Tahi [sous réserve], économiste, directeur de l’IUT de l’Oise, Université de Picardie.

Déroulement

L’ordre et le thème des séances sont indicatifs et sont susceptibles de faire l’objet de modifications.

Séance 1 (09/10) : Autoritarismes et mobilisations au Maghreb – avec Akram Belkaïd [sous réserve]

Séance 2 (16/10) : Chômage des jeunes et précariat au Maghreb – avec Nadji Safir

Séance 3 (23/10) : Insertion dans l’économie mondiale et investissements directs étrangers au Maghreb – avec Xavier Richet

Séance 4 (30/10) : Les islamismes et le Maghreb – avec Haoues Seniguer

Séance 5 (06/11) : Les enjeux énergétiques au Maghreb – avec Francis Perrin

Séance 6 (13/11) : Sécurité et crises dans la région Maghreb-Sahel – avec Abdenour Benantar

Séance 7 (20/11) : Crise du modèle économique algérien et perspectives – avec Sofiane Tahi [sous réserve]

Séance 8 (27/11) : Enjeux des migrations au Maghreb – Farida Souiah

Séance 9 (04/11) : Le conflit au Sahara occidental – Khadija Finan-Mohsen

Séance 10 (11/12) : La transition démocratique tunisienne – Jérôme Heurtaux

Les formations de l’iReMMO

Ouvertes à tous et ne nécessitant pas de connaissances préalables, ces formations s’adressent à celles et ceux qui souhaitent approfondir leur connaissance de la région. Elles peuvent être prises en compte dans le plan de formation de votre institution ou organisme de rattachement et donnent lieu, en fin de cycle, à la remise d’une attestation de formation professionnelle, sous la forme d’un certificat de spécialisation.

Reposant sur l’échange entre formateurs et participants, les formations de l’iReMMO réunissent des effectifs limités et se composent d’exposés associés à des temps de discussions collectives permettant l’approfondissement des thématiques abordées. Elles se déroulent  au siège de l’iReMMO, au 7 rue des Carmes, dans le 5ème arrondissement de Paris (Métro Maubert-Mutualité).

Frais d’inscription

Tarif avec prise en charge institutionnelle : 660 €
Tarif réduit pour les particuliers : 330 €
Tarif spécial abonné-e-s, étudiant-e-s et demandeur-se-s d’emploi : 220 €

Consultez également les tarifs du Magistère de l’iReMMO

Modalités d’inscription

Inscription dans la limite des places disponibles.

En ligne (paiement en une seule fois, réservé aux particuliers) :

  • Pour vous inscrire au format « en présentiel » : Cliquez ici
  • Pour vous inscrire au format « en ligne » : Cliquez ici [NOUVEAU]

Sur place (sur rendez vous) au 7, rue des Carmes, à Paris (75005) – (Métro Maubert – Mutualité)

Par courrier (règlement en une ou plusieurs fois par chèque) à l’iReMMO, Formation Continue, 7 rue des Carmes, 75005 Paris : téléchargez le formulaire

 

Pour plus d’informations :

écrire à formation-continue@iremmo.org

ou contacter l’iReMMO au 01 42 01 31 43.

Je m'abonne !

En savoir plus