Liban, Etat et société : la reconstruction difficile

N° 47 Automne 2003
Dossier dirigé par Ghassan El-Ezzi
La fin de la guerre au Liban a vu s’ouvrir une période de reconstruction transformant le pays en un immense chantier. Mais cette reconstruction s’avère particulièrement difficile et soulève des problématiques très complexes : ses acteurs sont nombreux et ses enjeux s’enchevêtrent entre un système international en grande mutation et une région marquée par le règlement introuvable du conflit israélo-arabe.

L’élargissement de l’Europe vu du Sud

N° 46 Eté 2003
Dossier dirigé par Jean-Paul Chagnollaud
L’Union européenne traverse actuellement, dans un contexte international bouleversé par la récente guerre en Irak, un processus d’élargissement complexe et multidimensionnel. Dix pays européens deviendront membres de l’Union européenne en 2004 ; d’autres restent dans la « salle d’attente », alors que d’autres encore sont complètement exclus du processus d’élargissement. Parallèlement, l’impact social et culturel de l’immigration force les sociétés européennes à s’interroger sur leurs propres valeurs et paradigmes sociaux et à élargir leurs horizons culturels : c’est l’élargissement de l’intérieur. Dans cette situation internationale tendue, dans le nouveau paysage européen qui est façonné par ces processus d’élargissement à l’intérieur comme à l’extérieur, les relations entre la future Union européenne et ses régions voisines, notamment de l’autre côté de la Méditerranée, prennent une nouvelle dimension : l’élargissement de l’Union va-t-il rigidifier les frontières économiques et politiques ou au contraire stimuler de nouvelles coopérations régionales ? Comment, et sur quelles bases culturelles, va se bâtir la nouvelle « politique de proximité » prônée par l’Union européenne ?

La face cachée de l’Algérie

N° 45 Printemps 2003
Dossier dirigé par Olfa Lamloum et Bernard Ravenel
Bien avant de se mettre en place, l’Année de l’Algérie en France, prévue pour 2003, avait déjà suscité des polémiques telles que les protagonistes français et algériens – les Etats – avaient été amenés à se positionner plus nettement. Du côté français on a pu alors constater, au-delà des décisions du pouvoir politique, les hésitations et les réticences du Quai d’Orsay. Ce qui, entre autres, en dit long sur l’appréciation réelle que porte l’appareil diplomatique français sur la réalité du pouvoir à Alger. Par contre, du côté algérien les intentions étaient alors clairement explicitées : « L’Année de l’Algérie en France se présente avant tout comme une formidable opportunité de structurer positivement cette image (négative)… dans le sillage de l’action engagée par le Président de la république au plan de la communication internationale » précise un document confidentiel du Comité national algérien.

Un printemps syrien

N° 44 Hiver 2002-2003
Dossier dirigé par Burhan Ghalioun et Farouk Mardam-Bey
Avec la disparition du président Hafez al-Assad en juin 2000 et l’élection de son successeur désigné, son propre fils Bachar, à la tête de l’Etat, du parti et de l’armée, la Syrie est entrée dans une période de transition incertaine dont la durée et l’issue dépendent pour l’essentiel des évolutions en cours sur la scène régionale. La politique d’ouverture contrôlée promise par le nouveau président dans son discours d’investiture, et effectivement conduite sous son impulsion durant ce qu’on a appelé « Le printemps de Damas », n’a pas tenu plus de six mois.

Israël-Palestine après le 11 septembre

N° 43 Automne 2002
Dossier dirigé par Jean-Paul Chagnollaud
Il y a plus d’un an Confluences avait décrit le scénario qui allait se dérouler en Palestine dans les mois qui suivraient : une agression militaire multiforme pour effacer les accords d’Oslo, détruire le leadership palestinien et contraindre les Palestiniens à accepter la domination israélienne. Cette analyse n’était pas très difficile à faire tant cette agression était « annoncée ».

L’immigration bouscule l’Europe

N° 42 Eté 2002
Dossier dirigé par Jean-Christophe Ploquin
Le bassin méditerranéen concentre les principales routes de l’immigration vers l’Europe occidentale. Confrontés à la porosité des frontières maritimes sur leur flanc sud, les pays Européens se contentent de freiner les flux sans engager de débat sur les enjeux économiques et culturels d’un mouvement qui relève de celui, plus vaste, de la globalisation.

Sexualité et sociétés arabes

N° 41 Printemps 2002
Dossier dirigé par Abderrahim Lamchichi
« Qu’il me baise des baisers de sa bouche car ses étreintes sont meilleures que le vin… » (Cantiques des cantiques). « Ce n’est pas un vin de vertige qui m’enivre, mais son regard, et sa marche ondulante a chassé mon sommeil. Ce n’est pas le sang de la treille qui me distrait, mais sa chevelure. Ce n’est pas le vin clairet qui me soulève, mais ses vertus si belles. Mon âme se noue aux boucles de sa tempe. Et je perds la raison en pensant à ce que voile sa tunique » (La Volupté d’en mourir, Traduction inédite d’un conte des Mille & Une Nuits (153 à 169) par Jamal Eddine Bencheikh, Editions Alternatives, 2001 ; p. 38). « Je pratique la religion de l’amour. Où que se tournent ses chevaux : Partout c’est l’amour qui est ma religion et ma foi » (Ibn al-‘Arabî, Turjumân al-‘ashwâq –L’Interprète des désirs–, poème traduit par A. Tlili, Beyrouth, 1961).

La Méditerranée à l’épreuve du 11 septembre

N° 40 Hiver 2001-2002
Dossier dirigé par Jean-Paul Chagnollaud
La décennie qui vient de s’achever a été sans doute une des périodes les plus fécondes de l’histoire des relations internationales depuis les années 20. Rarement, en effet, autant de premières pierres pour la construction d’un monde où le droit aurait toute sa place ont été posées en si peu de temps dans des domaines essentiels. Ainsi, pour ne prendre que quelques exemples significatifs, des accords ont été conclus : sur la limitation des armes stratégiques nucléaires (en juillet 1991 et en janvier 1993), sur la limitation des forces conventionnelles en Europe (novembre 1990), sur la prorogation pour une durée illimitée du traité de non-prolifération nucléaire de 1970 (avril 1995), sur l’élimination des armes chimiques (janvier 1993), sur les mines antipersonnel (décembre 1997), sur le désarmement nucléaire régional (décembre 1995 et mars 1996), sur l’interdiction totale des essais nucléaires (septembre 1996), sur la Cour pénale internationale (juillet 1998)... Et durant la même période, la multiplication des opérations de maintien de la paix conduite par l’ONU a pu faire croire un (court) moment au renouveau de son influence.

Maghrébins de France : regards sur les dynamiques de l’intégration

N° 39 Automne 2001
Dossier dirigé par Abderrahim Lamchichi et Dominique Baillet
L’immigration maghrébine est devenue, depuis quelques années, un objet légitime des chercheurs en sciences sociales. Les enfants de l’immigration ont enregistré de belles réussites et s’intègrent avec une rapidité surprenante, malgré les nombreux obstacles qui persistent encore. Pourtant, la présence de ces populations, composées majoritairement d’individus nés, scolarisés et socialisés en France, est encore considérée par une partie de l’opinion comme illégitime.

Balkans : Démocratisation et replis identitaires

N° 38 Eté 2001
Dossier dirigé par Christophe Chiclet
Pour la première dans l’histoire des Yougoslavie, la Croatie et la Serbie découvrent la démocratie. Après des années de guerre, de massacres, de déplacements de population, Zagreb et Belgrade inventent leurs transitions dans le calme, sans effusion de sang. Stipe Mesic et Vojislav Kostunica nettoient tranquillement leurs pays respectifs de treize années de nationalisme mafieux. Les deux hommes d’Etat font la chasse à l’ancienne nomenklatura liberticide et corrompue. Les nationalistes croates n’ont pas survécu à la mort de leur Poglavnik et la justice serbe a fini par mettre à l’ombre le démon de Dedinje et une partie de ses sbires.

Israël-Palestine. La violence ou le droit

N° 37 Printemps 2001
Dossier dirigé par Régine Dhoquois-Cohen et Jean-Paul Chagnollaud
La situation qui prévaut entre les Israéliens et les Palestiniens est probablement la pire qu’on ait connue depuis une vingtaine d’années. Il faut sans doute remonter à l’invasion du Liban en 1982 et à tout ce qui s’ensuivit pour trouver une configuration aussi grave et aussi tendue. Cette nouvelle donne est d’autant plus tragique qu’elle intervient après des années d’espoirs et de patientes négociations qui ont semblé un moment pouvoir produire quelques résultats. Le bilan est terrible : huit ans d’attente pour en arriver à plus de 400 morts et des milliers de blessés souvent très graves qui sont, en très grande majorité, palestiniens.

Corse : Les enjeux de l’après-Matignon

N° 36 Hiver 2000-2001
Dossier dirigé par Robert Bistolfi et Bernard Ravenel
Dans l’imaginaire français, la Corse a pris mille visages successifs. Au cours des dernières années, noyé dans les fumées mêlées des attentats et d’une paillote incendiée, celui d’une île à la dérive s’était imposé.
Son image paraissait définitivement brouillée, et l’avenir bouché, lorsque l’initiative prise par Lionel Jospin en lançant le "processus de Matignon" a soudain - et profondément - renouvelé les données politiques du dossier.
La voie tracée est sinueuse et l’objectif central poursuivi par le gouvernement - une consolidation de l’appartenance de la Corse à la République - loin d’être assuré au terme des réformes institutionnelles envisagées.

Euro-Méditerranée : un projet à réinvente

N° 35 Automne 2000
Dossier dirigé par Jean-Paul Chagnollaud et Bernard Ravenel
Le projet euro-méditerranéen est né il y a cinq ans à Barcelone. Al’époque, il avait suscité beaucoup d’espoirs parce que, pour la première fois, l’Union européenne et tous les pays riverains de la Méditerranée (à l’exception de la Libye) se sont efforcés de penser les termes d’une stratégie de long terme pour l’ensemble de la région. Cette conférence marquait donc un tournant a priori décisif par rapport à tout ce qui avait pu se faire auparavant : il ne s’agissait plus d’aborder — le plus souvent de manière bilatérale — une question particulière, aussi importante soit-elle, mais bien de tenter une approche globale des principaux problèmes concernant les sociétés méditerranéennes.

Une nouvelle donne pour les Kurdes

N° 34 Eté 2000
Dossier dirigé par 
Jean-Christophe Ploquin
De nouvelles perspectives se dessinent depuis dix-huit mois pour les Kurdes, le plus grand peuple sans Etat du Moyen- Orient. Bien que leur destin se partage principalement entre quatre Etats1, une date marquante pour tous a été la capture, le 15 février 1999, du leader du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), Abdullah Öcalan, depuis lors condamné à mort par la justice turque. Dans les jours qui ont suivi son incarcération sur l’île-prison d’Imrali, dans la mer de Marmara, des manifestations en Iran, au nord de l’Irak et à travers l’Europe, ont souligné combien sa défaite était durement ressentie par l’ensemble de la communauté kurde, y compris par ceux qui, en son sein, désapprouvent le recours à la lutte armée.

Politique et religion en pays d’islam : Diversités méditerranéennes

N° 33 Printemps 2000
Dossier dirigé par Robert Bistolfi
L’islam est d’abord ce qu’en font les musulmans. Il est aussi ce qu’ils en ont fait à travers les siècles, dans le cadre des empires, des royaumes et des émirats qu’ils ont fondés sur une aire géographique qui va de l’Atlantique à l’archipel indonésien. Il n’est donc pas un, mais multiple, même si des tendances « civilisationnelles  » régies par le temps long et les effets récents de la mondialisation semblent unifier, par certains aspects, des aires par ailleurs très dissemblables.

Le Maghreb à l’épreuve de la mondialisation

Mars 2016 - N° 24
Auteurs : Xavier Richet, Nadji Safir
Cet ouvrage est le fruit des réflexions menées dans le cadre du séminaire pluridisciplinaire « géopolitique et économies du Maghreb » organisé par l'iReMMO (Institut de recherche et d'études Méditerranée Moyen-Orient) à Paris. Lors des discussions, un large consensus est apparu sur le caractère crucial de la phase historique que traversait actuellement le Maghreb, caractérisée comme celle de l'incontournable épreuve de la mondialisation. Dans ce contexte, cet ouvrage relance le débat de l'intégration régionale depuis trop longtemps atone ou de la coopération avec le Sahel et l'UE qui reste à développer.

Islam et laïcité : Parcours européens

N° 32 Hiver 1999-2000
Dossier dirigé par Robert Bistolfi
Par méconnaissance des faits ou choix idéologique, nombreux sont encore ceux qui se refusent à reconnaître que la présence musulmane est une composante forte — désormais inscrite à demeure — de la diversité culturelle des sociétés européennes. Même lorsque cette pérennité est admise, des interrogations demeurent. Elles sont souvent nourries par des stéréotypes anciennement constitués, remontant à l’époque coloniale et plus en amont encore. Elles sont sans cesse réactivées par certains médias sous-informés, malveillants ou avides de sensationnel.

Transition politique au Maroc

N° 31 Automne 1999
Dossier dirigé par Gema Martin Muñoz et Abderrahim Lamchichi
Considéré comme un authentique démocrate, le nouveau roi Mohamed VI représente pour les Marocains un immense espoir de changement et de modernisme. Il devra maîtriser l’armée et les islamistes, poursuivre et approfondir la politique d’ouverture démocratique entamée — bien tardivement, il est vrai — par son père et établir une réforme sociale négligée par celui-ci.

Kosovo

N° 30 Eté 1999
Dossier dirigé par Christophe Chiclet
Au moment où ces lignes sont écrites Slobodan Milosevic et le parlement serbe viennent d’accepter le plan de paix des Occidentaux et des Russes. La guerre va donc probablement s’achever si celui qui fut « l’homme fort » de Belgrade tient enfin et pour la première fois ses engagements.

Armée et pouvoir

N° 29 Printemps 1999
Dossier dirigé par Christophe Chiclet et Bernard Ravenel
Pour trois pays méditerranéens au moins, l’année 99 est marquée par une échéance électorale forte avec une présidentielle en Algérie et des législatives en Israël et en Turquie. Dans ces trois pays et dans des conditions évidemment très différentes, cette échéance met en jeu les rapports entre pouvoir civil et pouvoir militaire dans une phase de lourde incertitude sur l’avenir des nations concernées.

Méditerranée, l’inévitable dialogue

N° 28 Hiver 1998-1999
Dossier dirigé par Jean-Paul Chagnollaud
Matrice de civilisations exceptionnelles, lieu d’émergence des trois grandes religions monothéistes, source d’inspirations de poètes, d’écrivains et de philosophes mais en même temps espace de toutes les barbaries, berceau de tant d’intégrismes et creuset de multiples formes de replis identitaires, la Méditerranée est décidément une région bien particulière. Depuis sept ans déjà Confluences s’est attachée à proposer des analyses susceptibles de contribuer à la compréhension de cette histoire contemporaine faite souvent de bruits et de fureurs. Chacun des dossiers publiés a été consacré à un thème portant sur une actualité souvent douloureuse pour tenter de la saisir avec le minimum de recul nécessaire. Cet objectif demeure le nôtre et nous n’avons pas l’intention d’en changer. Mais, pour une fois, avec ce numéro, nous avons voulu aborder les problèmes différemment en nous donnant le temps de réfléchir autrement sans chercher à suivre ce qui se passe ici et maintenant dans le bassin méditerranéen.

Femmes et islamisme

N° 27 Automne 1998
Dossier dirigé par Olfa Lamloum et Bernard Ravenel
“Femmes, on vous aime”. C’est avec ce titre, à vrai dire peu habituel, que le quotidien El Watan saluait la manifestation de femmes algériennes du 22 mars 1994 organisée par des associations féministes anti-islamistes. Si on se rappelle le contexte politique crucial que traversait alors l’Algérie (assassinats de personnalités du monde culturel, menaces de mort contre les femmes qui ne porteraient pas de hijab, affrontements au sein du pouvoir politico-militaire entre les partisans de l’éradication violente des islamistes et les partisans du dialogue pour une solution politique), on comprend l’extrême tension qui régnait et comment les jeux du pouvoir et des autres forces politiques et médiatiques en présence se sont mobilisés autour de la question des femmes.

Israël, une nation à la recherche d’elle même

N° 26 été 1998
Dossier dirigé par Régine Dhoquois-cohen, Bénédicte Muller, Jean-Christophe Ploquin
Après cinquante ans et cinq guerres, la légitimité d'Israël est toujours à construire régionalement et internationalement. Ilôt isolé du Moyen-Orient qui recommence à le refuser après l'espoir d'Oslo, de plus en plus rejeté par les Palestiniens lassés de s'entasser dans des bantoustans et de se heurter au mépris ouvert du gouvernement Netanyaou et des colons, Israël donne l'impression d'être frappé d'une forme d'autisme au niveau gouvernemental certes mais aussi au sein du peuple israélien. On est loin des espoirs de coopération régionale ou euro-méditerranéenne. La logique de fermeture triomphe. L'attente s'installe. une bonne partie des Israéliens cherche une identité nouvelle, quelque part entre la référence au judaïsme et une Israélité à définir. Egalement au sommaire de ce numéro, un dossier sur la Turquie par ses voisins.

La parole aux Algériens : Violence et politique en Algérie

N° 25 Printemps 1998
Dossier dirigé par Jean-Paul Chagnollaud
L’Algérie vit aujourd’hui un drame que Fellag — cet extraordinaire humoriste algérien — résume en quelques mots cinglants : "Quand les autres peuples touchent le fond, ils remontent ; nous les Algériens quand on en arrive là, on creuse. "

Les immigrés, entre imaginaire et droit

N° 24 Hiver 1997-1998
Dossier dirigé par 
Jean-Paul Chagnollaud
Au moment (en décembre 1997) où nous écrivons ces lignes de présentation, le débat sur les projets de loi sur la nationalité et les conditions d’entrée et de séjour des étrangers se poursuit au Parlement. Même si les grandes lignes se dessinent déjà, il n’est pas question de dresser le bilan d’une réforme encore en discussion. De toutes façons, ce n’était pas notre intention au départ car nous avons plutôt cherché à nous situer sur un autre plan.

La Turquie interpelle l’Europe

N° 23 Automne 1997
Dossier dirigé par Christophe Chiclet et Jean-Christophe Ploquin
Si la Turquie n’existait pas, elle n’aurait sans doute pas été inventée. S’étirant à l’extrémité orientale du bassin méditerranéen, ce pays est sans doute l’un des plus complexes de cette région du monde. Par sa géographie enjambant le Bosphore et unissant l’Asie et l’Europe, par la variété des ethnies qui la composent, par la jeunesse de son histoire et l’ancienneté de ses racines puisant dans un empire ottoman multiculturel et multiconfessionnel, par le frottement incessant d’ambitions modernistes et d’aspirations à la puissance, la Turquie arbore une identité singulière.

La France et le monde arabe au delà des fantasmes

N° 22 été 1997
Dossier dirigé par Aberrahim Lamchichi et Jean-Christophe Ploquin
Ce dossier a été préparé par Abderrahim Lamchichi et Jean-Christophe Ploquin, avec de nombreux articles de Paul Balta, Bichara Khader, Michael Chatelus, Hayète Cherigui, et bien d'autres encore: - "La fibre pro-arabe" de Jacques Chirac - La politique arabe et musulmane de la France - Les échanges commerciaux entre l'Union européenne et les pays arabes - Réflexions sur la politique arabe de la France.

Le Maghreb face à la mondialisation

N° 21 Printemps 1997
Dossier dirigé par Agnès Chevallier
La Méditerranée du Sud et de l’Est est, dans son ensemble, restée à l’écart de ce qui est apparu comme l’évolution la plus marquante de l’économie mondiale au cours des dix dernières années : l’émergence d’un nombre grandissant d’économies en développement dont la croissance s’est accélérée et dont l’insertion dans les flux d’échanges et les flux financiers internationaux a fortement progressé. Parmi les pays méditerranéens, certains ont enregistré, dans ces deux domaines, des progrès notables. Mais d’autres ont stagné. Pour d’autres encore, la chute des prix des hydrocarbures a marqué l’épuisement d’un mode de développement nourri par la rente : ils ont connu une forte récession et leur part dans les échanges mondiaux a régressé. Au total, le revenu des habitants de l’ensemble de la région n’a, en moyenne, plus progressé depuis 1985. 

Terrorismes et violence politique

N° 20 Hiver 1996-1997
Dossier dirigé par Abderrahim Lamchichi
Le rapport que les mouvements islamistes entretiennent avec la violence peut prendre des formes différentes selon la nature du courant considéré, son implantation, son ancrage social et les milieux de recrutement, selon le profil et la trajectoire de ses dirigeants ainsi que leurs objectifs prioritaires, selon l’évolution des institutions et du contexte socio-culturel et politique du pays concerné, etc.

Passions Franco Algériennes

N° 19 Automne 1996
Dossier dirigé par Bernard Ravenel
"Les rappports franco-algériens se sont noués dans la violence, l’imposition du système colonial, et par une guerre de sept ans qui a permis l’accession de l’Algérie à l’indépendance. Voilà pourquoi, trente ans après, le temps n’a pas pu apaiser les passions". C’est ainsi que Benjamin Stora entame la conclusion de son travail d’historien consacré à la guerre d’Algérie, La gangrène et l’oubli . Tant il est vrai que la France et l’Algérie comme Etats, comme gouvernements, comme sociétés ne parviennent toujours pas à établir des relations fondées sur une histoire assumée. Tant la tension passionnelle due à une colonisation spécifique, longue et marquée par la violence rend difficile jusqu’à présent toute approche sereine.

Palestiniens et Israéliens : La paix humiliée

N° 18 Eté 1996
Dossier dirigé par Jean-Paul Chagnollaud
A une semaine d’intervalle, entre fin février et début mars, deux séries d’attentats en Israël ont entraîné la mort de plusieurs dizaines de personnes et blessé gravement des dizaines d’autres. Ces attentats ont profondément choqué la société israélienne par leur localisation, en plein coeur de Jérusalem et de Tel Aviv, par leur caractère répétitif et par leur forme : attentat.s-suicides dans lesquels un homme se révèle assez fanatique pour se transformer en bombe humaine. Cette irruption de violence aveugle fût d’autant plus éprouvante qu’elle intervint peu de temps après les élections palestiniennes qui avaient constitué un moment assez exceptionnel puisqu’elles semhlaient annoncer une rassurante normalisation. Dans ce monde depuis si longtemps déchiré et tourmenté, un acte, ailleurs aussi banal que des élections, prenait soudain une dimension presqu’exemplaire. Les Palestiniens en tiraient une profonde satisfaction, les hraéliens un profond soulagement. Tout cela nourrissait l’espoir d’un avenir moins sombre que tout ce qui avait été vécu jusqu’à maintenant.

Femmes et guerres

N° 17 Printemps 1996
Dossier dirigé par 
Anissa Barrak et Bénédicte Muller
En 1996, la guerre est à deux heures d’avion de Paris : en ex- Yougoslavie, en Algérie, au Proche-Orient. Pourtant, la perception la plus répandue reste que ces guerres sont celles "des autres". Car même lorsqu’elles débordent de leur cadre lointain pour atterrir "chez nous, Occidentaux" ou "frapper les nôtres", c’est toujours la guerre-spectacle, avec ses stéréotypes et ses parti-pris, où le sensationnal prime sur l’humain. Pourtant, il arrive que l’humain revienne à la surface, au détour d’un mouvement de caméra, à travers la silhouette d’une femme en quête d’eau, dans le regard d’un enfant… La dimension humaine, et ce qu’elle suscite comme préoccupation humaniste, se manifeste lorsqu’on daigne, regarder du côté de la population civile qui, en temps de guerre, se féminise.

Islam-Occident : la confrontation ?

N° 16 Hiver 1995-1996
Dossier dirigé par Abderrahim Lamchichi
La désintégration de l’ordre bipolaire du monde, issu de Yalta, suscite inquiétudes et peurs. Le système international, désormais multicentré, fragmenté, imprévisible, se trouve de plus en plus livré à une dynamique de l’éclatement, au brouillage des repères idéologiques hérités de la guerre froide, à l’aggravation des problèmes anciens ou à l’apparition de nouveaux périls : césure entre le Nord et le(s) Sud(s), guerres régionales, conflits nationalistes alimentés souvent par des idéologies régressives, exacerbation des replis identitaires, dissémination de la violence, crise sociale avec ses cortèges de misère et d’exclusions, etc.

Corruption et politique en Europe du Sud

N° 15 Eté 1995
Dossier dirigé par 
Jean-Paul Chagnollaud et Bernard Ravenel
Les rapports entre corruption et politique ne peuvent se réduire à l’idée qu’il n’y aurait, ici ou là, que quelques accidents fortuits liés aux pratiques de tel ou tel décideur politique ou économique. Ils relèvent en fait de tout un système qui met en jeu une série de facteurs essentiels au bon fonctionnement de la démocratie. En ce sens, son émergence apparaît comme le signe de graves dysfonctionnements de l’ensemble d’un système politique.

Les immigrés entre exclusion et intégration

N° 14 Printemps 1995
Dossier dirigé par Christian Bruschi
L’immigration n’est pas un thème clé de la campagne présidentielle sauf pour le candidat qui continue d’en faire son fonds de commerce électoral. On ne peut que se réjouir de voir ainsi l’immigration cesser d’être un enjeu électoral, mais on se tromperait si l’on pensait que l’opinion française avait acquis toute la sérénité nécessaire sur le sujet. Il est tout aussi négatif d’occulter le débat que d’avoir un débat faussé.

Bosnie

N° 13 Hiver 1994-1995
Dossier dirigé par Christophe Chiclet et Jean-Paul Chagnollaud
La guerre en Bosnie marquera sans doute un tournant capital dans ces premières années de l’après-guerre froide où le monde est en train de perdre tous ses repères. La vitesse foudroyante avec laquelle les événements internationaux sont connus et interprétés occulte complètement la formidable rapidité avec laquelle ils sont oubliés. La surabondance d’informations contribue largement à saturer une mémoire collective qui, de toutes façons, s’est toujours montrée bien peu sensible aux tragédies qui ne semblaient pas la concerner directement, sauf pendant de courts moments d’intense mobilisation qui retombe toujours très vite.

Géopolitique des mouvements islamistes en méditerranée

N°12 été 1994
Dossier dirigé par  Jean-Paul Chagnollaud
Le fait islamique : un nouvel espace d'intelligibilité. Mohammed Arkoun. Montée et déclin du mouvement islamiste en Tunisie. Abdelbaki Hermassi. Les tendances de l'islamisme en Algérie. Mohammed Tozy. Les groupes islamistes armés en Algérie. Aïssa Khelladi. Etat, légitimité religieuse et contestation au Maroc. Abderrahim Lamchichi. Khadafi, l'Islam et les islamistes. Moncef Djaziri. La résistible ascension du courant islamiste en Egypte. Hala Mustafa. Ethique et stratégie des islamistes au Liban et en Palestine. Dalla Bizri. Intégrisme ou ésotérisme : la fin d'un régime en Syrie ? Hassan Karim. Tremblement de terre politique en Turquie. Jean-François Ploquin. Recherche ennemi désespérement. Dario Battistella. Les musulmans en Europe : vers quel modèle d'intégration ? Robert Bistolfi. Algérie : l'Etat de droit face au pouvoir ou le mythe interdit. El-Hadi Chalabi. Espace taurin, espace méditerranéen. Christophe Chiclet.

Comprendre l’Algérie

N° 11 Eté 1994
Dossier dirigé par Bernard Ravenel
A différents niveaux de la société et des institutions françaises, nombreux sont ceux qui pressentent que l’Algérie est destinée à redevenir un grave problème politique intérieur.

Villes exemplaires, villes déchirées

N° 10 Printemps 1994
Dossier dirigé par Anissa Barrak
Villes portuaires ouvertes par nature aux voyageurs de toute provenance. Escales d’un jour, devenues asiles pour la vie. Villes accueillantes pour ceux qui, persécutés ailleurs pour leurs différences, ont pu y trouver refuge. Villes prospères aux activités innombrables, cibles des ambitions et des fortunes les plus diverses… Telles furent les cités phares de Méditerranée, devenues plurielles au fil du temps pour avoir accueilli tant de diversité… Villes exemplaires pour avoir offert à leurs habitants, dans la multiplicité de leurs appartenances et de leurs cultures, les conditions d’une coexistence intelligente, ces cités, nées de la grande variété des cultures qui se sont développées autour de la Méditerranée, ont elles-mêmes, de par la nature de l’organisation sociale qu’elles ont générée, été la source d’une pluralité sans cesse renouvelée… Multiples, elles ont attirés les différences. 

Repenser le Proche-Orient

N° 09 Hiver 1994
Dossier dirigé par Jean-Paul Chagnollaud
 Il y a plus de trente ans, du temps de la guerre froide et de l’équilibre de la terreur, Raymond Aron pour dire l’état du monde, avait lancé sa formule, vite devenue classique, paix impossible, guerre improbable. Aujourd’hui, comme l’a montré Pierre Hassner, on doit la transformer en en inversant les termes : paix moins impossible, guerres moins improbables.

Balkans : l’implosion ?

N° 08 Automne 1993
Dossier dirigé par Christophe Chiclet
Balkans, deux petites syllabes longtemps oubliées, synonyme de casse-tête pour les apprentis diplomates. Pourtant aujourd’hui, les vieux démons de la péninsule avec leurs cortèges de clichés et de stéréotypes font de nouveau la une des journaux.

L’Europe et la Méditerrannée

N° 07 Eté 1993
Dossier dirigé par Jean-Paul Chagnollaud et Bernard Ravenel
Le bilan des vingt dernières années de politique méditerranéenne de la Communauté est dans l’ensemble décevant. Un rapport interne de la Commission entièrement consacré à ce sujet concluait récemment en posant une série de questions significatives : “ La Communauté n’aurait-elle pas dû faire plus et mieux ? A-t-elle été totalement à la hauteur des défis ?...N’aurait-elle pas dû développer une stratégie à long terme pour ses rapports avec la zone méditerranéenne ?”

Les replis identitaires

N° 06 Printemps 1993
Dossier dirigé par Abderrahim Lamchichi
L’aggravation de la crise économique, politique et culturelle actuelle, le brouillage des repères idéologiques et sociaux et les incertitudes qui pèsent sur l’ordre international après l’effondrement de l’Empire soviétique… ont ouvert une ère de turbulences qui n’épargnent guère la Méditerranée : montée des nationalismes, regain des particularismes, effervescence des fondamentalismes religieux, exacerbation des racismes, exaltation du mythe de l’identité ethnique, etc.

Les flux migratoires

N° 05 Hiver 1993
Dossier dirigé par Jean-Paul Chagnollaud
Pour le numéro cinq de Confluences-Méditerranée — qui ouvre, avec l’hiver 1993, sa deuxième année d’existence — nous avons choisi d’aborder une question qui, par l’importance de ses enjeux comme par la diversité de ses dimensions, se trouve aujourd’hui au coeur du débat politique en Europe, sans doute pour longtemps encore : les migrations méditerranéennes

Face à l’Etat, la permanence des minorités

N° 04 Automne 1992
Dossier dirigé par Alain Gresh
"Le terme de minorité - accompagné d’une épithète précisant son identité par rapport à l’environnement, minorité linguistique, religieuse - désigne des groupes humains qui se trouvent "marginalisés", en position d’infériorité numérique - sauf exception - et en même temps politique, sociale ou économique, voire culturelle. Le fait d’être en minorité implique en même temps celui d’être juridiquement ou sociologiquement mineur". Cette définition, en apparence simple, cache évidemment des réalités complexes, mouvantes, sources d’affrontements et parfois de guerres sanglantes. Les tentatives de codification en droit international de cette notion sont anciennes et se sont toujours heurtées à d’insurmontables obstacles, même si un pas nouveau devrait être franchi par les Nations Unies à l’automne 1992.

Maghreb :la démocratie entre parenthèses ?

N° 03 Printemps 1992
Dossier dirigé par Jean-Paul Chagnollaud
L’Algérie et la Tunisie sont, depuis quelque temps, engagées dans un processus de démocratisation. Dans une certaine mesure, les situations et les forces en présence sont comparables : à la volonté d’instaurer un système démocratique s’opposent, à la fois, la crainte des gouvernements en place de perdre le contrôle de ce qu’ils ont enclenché et la peur, partagée par beaucoup, des conséquences d’une prise du pouvoir par les forces non-démocratiques des mouvements islamistes.

La sécurité en Méditerranée

N° 02 Hiver 1992
Dossier dirigé par le comité de rédaction
Rien ne pourrait mieux contenir toutes les dimensions de cet homme que le qualificatif intelligent. Mais pour lui qui méprisait tant la banalité et toujours cherché à l’éviter, je regrette un peu la banalité du terme. Intelligent, il l’était immensément, drôlement, étonnamment.... "Etre intelligent. dit Léautaud , c’est comprendre. c’est entendre. Ce n’est pas seulement comprendre les idées. les choses. les faits qui rentrent dans voue tempérament. dans vos habitudes d’esprit ... C’est comprendre également les idées, les choses. les faits qui vous sont différents, contraires. et les plus divers... Être intelligent, c’est, après connaitre exactement sa propre façon de sentir et de penser. pouvoir encore se prêter à toutes les autres.

Les confluences des années 1990

N° 01 Automne 1991
Dossier dirigé par Jean-Paul Chagnollaud
Avec Confluences, nous proposons au lecteur une revue politique de réflexion et de dialogue. Je sais, par expérience, ce que ce genre de projet peut susciter, chez les amis, de scepticisme bienveillant : n’y a-t-il pas déjà assez de littérature politique ? Certes, mais les évènements qui, depuis quelques mois, nous agitent, sont venus interrompre un rêve où quelques uns d’entre nous se sont un temps complus, celui de l’effondrement de l’ambition des idéologies et de la fin de la guerre froide. Or la crise du Golfe, le démembrement de l’URSS, la guerre en Yougoslavie et les réactions que ces évènements provoquent montrent bien que la confrontation Est-Ouest n’a fait que se déplacer en changeant d’acteurs et de scène et l’évaluation de cette crise mondiale par le personnel politique et les médias, en Occident comme dans le reste du monde, se révèle on ne peut plus idéologique.

1915-2015. Un siècle de tragédies et de traumatismes au Moyen-Orient

Octobre 2015 - N° 23
Auteur : Carole André-Dessornes
L’intention de cet ouvrage n’est pas de présenter une liste exhaustive de tous les conflits ou autres crimes de masse, mais de dresser une typologie de conflits les plus marquants et de voir en quoi cela a eu des retombées sur les individus et les sociétés.

Le Hezbollah libanais. De la révolution iranienne à la guerre syrienne

Août 2015 - N° 22
Auteur : Didier Leroy
Il y a plus de trente ans, une petite milice chiite émergeait dans un Liban déchiré par la guerre civile. Soutenue par la République islamique d'Iran, cette force paramilitaire est devenue l'acteur politique le plus influent du pays, notamment par sa résistance à l'occupation israélienne. Critiqué dans son pays et blacklisté à l'étranger, le mouvement de Hassan Nasrallah continue à défrayer la chronique. Engagé dans la guerre syrienne, il assume son statut de force régionale présente sur plusieurs théâtres d'opération. Jusqu'où ira le Hezbollah ?