RECHERCHER PAR
  • Date :

  • Catégorie :

Menu

Algérie d’hier et d’aujourd’hui

du dimanche 3 au dimanche 10 novembre 2019

 

Entre Méditerranée et Sahara, l’Algérie, est le plus grand pays d’Afrique. Pour autant, sa géographie et son climat rendent une partie du territoire inhospitalier et 80% de sa population se concentre sur le littoral méditerranéen. La forte croissance démographique qu’a connue le pays depuis le début des années 2 000 (les moins de 25 ans représentent aujourd’hui 45% de la population) suscite de nombreuses attentes de la population en termes économiques et sociaux : emploi, éducation, santé, etc., auxquelles nous nous intéresserons durant ce séjour.

Du fort de Santa Cruz à Oran jusqu’à la blanche casbah d’Alger en passant par Tlemcen et les vestiges romains de Tipasa, nous aborderons également l’Algérie par son patrimoine et la politique de restauration qui y est menée.

Avec vous pendant le voyage :
Omar Bessaoud, docteur en sciences économiques et enseignant-chercheur à l’Institut agronomique méditerranéen de Montpellier (CIHEAM-IAM). Il est également membre du Centre de recherche en anthropologie sociale et culturelle (CRASC) d’Oran, Algérie. Ses  dernières recherches portent essentiellement sur les questions de développement territorial, de gouvernance des ressources naturelles, particulièrement sur le foncier rural dans les pays du Maghreb.

Itinéraire :

Jour 1 – Dimanche 3 novembre 2019 : Tlemcen

Photo de Sambott

Paris : accueil à l’aéroport et envol pour Tlemcen par le vol ZI 241 – 7h30/10h05 (horaires sous réserve de modification de la part de la compagnie aérienne).

Accueil à l’aéroport par votre guide et transfert à l’hôtel.

Déjeuner au restaurant.

Première découverte avec la visite de la Grande Mosquée (1102 à 1135), l’une des trois mosquées almoravides d’Algérie. Promenade dans le quartier commerçant des Hadars, ancien quartier des Andalous, particulièrement vivant en fin d’après-midi.

Visite également du Méchouar, ancienne citadelle de la ville.

Dîner à l’hôtel.

Soirée de présentation du voyage et introduction à l’histoire contemporaine de l’Algérie par M. Bessaoud.

Nuit à Tlemcen.


Jour 2 – Lundi 4 novembre 2019 : Tlemcen – Aïn Fezza – Tlemcen

Photo de Benzita Abdelhadi

Départ pour le plateau Lalla Setti offrant une vue panoramique sur la ville de Tlemcen, puis route vers les cascades d’El Ourit, avec visite du pont ferroviaire réalisé par Eiffel, et direction Aïn Fezza pour la découverte de la grotte de Ben Add.

Retour à Tlemcen pour le déjeuner, l’après-midi visite du Mausolée de Sidi Boumediène, puis découverte du Palais de la culture et du centre de culture arabo-andalou.

Rencontre avec un membre de l’association Aspewit : Association pour la sauvegarde du patrimoine et de l’environnement de la wilaya de Tlemcen.

Dîner et nuit à Tlemcen.


Jour 3 – Mardi 5 novembre 2019 : Tlemcen – Oran

Photo de Maina Marjany

Matinée de route pour Oran et transfert à l’hôtel pour le déjeuner.

L’après-midi sera consacré à la visite de la ville et à ses monuments emblématiques comme la mairie avec ses deux lions ou encore le théâtre. Promenade sur le front de mer qui surplombe le grand port d’Oran et visite de la Grande Mosquée dont les travaux se sont achevés en 2015.

Rencontre avec l’association Bel Horizon, association de sauvegarde et réhabilitation du patrimoine historique et naturel oranais. Elle mène des actions de sensibilisation, plaidoyer, recherche-action et formation des jeunes aux problématiques du patrimoine.

Dîner et nuit à Oran.


Jour 4 – Mercredi 6 novembre 2019 : Oran

Photo de Maina Marjany

Montée au fort de Santa Cruz qui domine la ville et la baie d’Oran. Très bien située entre le Maroc et l’Espagne, Oran connaît rapidement un bel essor. Dans cette agglomération contrastée, coexistent les restes de la vieille ville arabo-espagnole et le centre datant du début du siècle et la ville neuve.

« Oran est une ville qui a du caractère et de la personnalité » (Hubert Nyssen).

Des conflits entre les musulmans et les espagnols sont nés de nombreux monuments : châteaux forts et autres fortifications.

Continuation des visites par le quartier Espagnol avec le palais du Bey et la mosquée de Hassan Pacha à Oran.

Déjeuner à la pêcherie.

Rencontre au Crasc, Centre de recherche en anthropologie sociale et culturelle. Les chercheurs interviendront sur le thème des changements sociétaux en Algérie.

Dîner et nuit à Oran.


Jour 5 – Jeudi 7 novembre 2019 : Oran – Alger

Photo de Ludovic Courtès

Départ le matin pour Alger en train, l’occasion de découvrir la gare de style néo-mauresque dont les plans ont été dessinés par l’architecte Albert Ballu reprenant les symboles des trois religions du Livre. Son aspect extérieur est celui d’une mosquée, l’horloge a la forme d’un minaret ; les grilles, les portes, fenêtres et plafond de la Qoubba (dôme) portent l’étoile de David ; enfin, les peintures intérieures des plafonds portent des croix chrétiennes.

Train Oran / Alger en première classe : 8h00/13h00 (horaire sous réserve de modification).

Déjeuner.

Promenade dans la ville européenne et découverte des édifices emblématiques des modes architecturales qui se sont succédé de la fin du XIXe siècle à nos jours. Nombre d’architectes ont travaillé au cœur de la capitale algérienne : la Grande Poste, le théâtre national, la Wilaya (préfecture d’Alger) ou encore les Galeries de France, reconverties en musée d’Art Moderne.

Conférence de M. Bessaoud : « Regard sur l’actualité algérienne ».

Dîner et nuit à Alger.


Jour 6 – Vendredi 8 novembre 2019 : Alger

Photo de PhR610

Visite du Palais du Raïs, également appelé Bastion 23. Autrefois partie intégrante de la casbah, les maisons mauresques qui constituent l’édifice en sont aujourd’hui distinctes suite aux restructurations qui eurent lieu à l’époque française. Le palais du Raïs est également le premier édifice à avoir été restitué au public après l’Indépendance. C’est donc tout naturellement qu’il a été choisi pour accueillir le Centre des arts et de la culture.

Visite de la casbah ou vieille ville, avec ses rues étroites, composée de la ville haute dominée par la citadelle et de la ville basse qui s’organisait autour du Badastan, point de rencontre entre les trois rues principales. C’est autour de ce carrefour que se menaient toutes les affaires politiques, économiques, culturelles et religieuses de la période ottomane.

La visite passera par le Palais du Dey (en cours de restauration), la maison du centenaire, la mosquée Sidi Ramdane puis la fontaine « Bir Chebana », visite du Palais de la princesse Khedaoudj et du Palais Mustapha Pacha, sans oublier les artisans de la Casbah.

Déjeuner au cours des visites dans le quartier de la pêcherie.

Rencontre avec une personnalité locale.

Dîner et nuit Alger.


Jour 7 – Samedi 9 novembre 2019 : Cherchell – Tipasa

Photo de Mickaël T.

Départ pour Cherchell, l’antique Césarée construite par Juba II, roi numide. Visite du musée et du parc des mosaïques.

Continuation pour Tipasa.

Déjeuner de poissons et promenade sur le port antique.

Ancien comptoir phénicien devenu colonie romaine au IIe siècle, le site de Tipasa est inscrit au patrimoine mondial par l’Unesco. Visite du parc archéologique où se mêlent les ruines et la nature. Les vestiges de la grande basilique sont ceux du plus vaste édifice chrétien mis au jour. Elle fut probablement bâtie au IVe siècle, et ce à l’aide de matériaux provenant de monuments païens. La grande mosaïque qui couvre le sol date de cette époque. Un peu plus loin, en bord de mer, sur 1 000 mètres carrés, s’étend la villa des Fresques de la ville de Tipasa. C’est ici qu’Albert Camus écrivit « Noces » en 1939.

Enfin, sur la route du retour, découverte du tombeau royal de Maurétanie. Cette sépulture présumée de Cléopâtre Séléné, épouse de Juba II, domine la mer du haut d’une colline entourée d’oliviers.

Soirée de clôture du voyage avec votre conférencier.

Dîner et nuit à Alger.


Jour 8 – Dimanche 10 Novembre 2019 : Alger – Paris

Photo de Bonny_Marion

Sur les hauteurs de la ville, découverte du Maqam E’chahid, monument érigé au début des années 1980 à la mémoire des combattants algériens tombés pour la libération du pays. Il est constitué de trois palmes de béton réunies qui symbolisent les trois révolutions.

En milieu de matinée, transfert à l’aéroport et envol pour Paris par le vol ZI 260 – 13h05/15h20 (horaires sous réserve de modification de la part de la compagnie aérienne).

 

Retrouvez toutes les informations complémentaires sur le site internet d’Hasamélis
20 rue Poissonnière – 75002 PARIS
ou par mail : nbrousse@hasamelis.fr

En collaboration avec :

et en partenariat avec :


Je m'abonne !

En savoir plus