Anne Millet

Responsable programmation et partenariats
Après des études supérieures en Histoire et sciences politiques (Université Saint Joseph de Beyrouth, Paris I), elle a travaillé pendant 8 ans dans le secteur de la musique et de l’art contemporain, en tant que responsable communication et relations presse. En 2014, elle reprend des études d’arabe à l’Inalco puis au DEAC du Caire, où elle travaille en parallèle au bureau du livre de l’Institut français d’Égypte et comme traductrice free lance.

ÉDITO

ÉDITO

Le sort des migrants et réfugiés pris au piège en Libye. L’UE doit réagir au «naufrage de civilisation»

A la fin de l’année 2017, des images insoutenables d’hommes vendus comme de simples marchandises en Libye faisaient le tour du monde. L’heure était à l’indignation et aux promesses que des mesures seraient prises pour protéger ces réfugiés et ces migrants d’un système criminel organisé d’abus et d’exploitation. Images furtives, l’heure s’est écoulée, laissant la place à une nouvelle indignation, faisant oublier les promesses pourtant faites.

Lire la suite »

LES ANALYSES DE CONFLUENCES

LES ANALYSES DE CONFLUENCES

L’accord sur le nucléaire iranien peut-il être sauvé?

À l’heure où ces lignes sont écrites, rien n’a encore été signé à Vienne entre l’Iran et ses partenaires pour ressusciter « le Plan d’action global commun » (JCPOA, selon son acronyme anglais) c’est-à-dire l’accord sur le nucléaire iranien conclu en 2015 avec l’Allemagne, la Chine, les États-Unis, la France, le Royaume-Uni et la Russie. Accord dont les États-Unis se sont retirés en 2018. Mais les signes en provenance ces derniers jours de Téhéran comme de Washington semblent indiquer que, malgré une défiance réciproque persistante, un accord serait proche dans la capitale autrichienne où les négociations sont en cours depuis avril 2021.

Lire la suite »
Lettre d’information