Palestiniens et Israéliens : La paix humiliée

N° 18 Eté 1996
Dossier dirigé par Jean-Paul Chagnollaud
A une semaine d’intervalle, entre fin février et début mars, deux séries d’attentats en Israël ont entraîné la mort de plusieurs dizaines de personnes et blessé gravement des dizaines d’autres. Ces attentats ont profondément choqué la société israélienne par leur localisation, en plein coeur de Jérusalem et de Tel Aviv, par leur caractère répétitif et par leur forme : attentat.s-suicides dans lesquels un homme se révèle assez fanatique pour se transformer en bombe humaine. Cette irruption de violence aveugle fût d’autant plus éprouvante qu’elle intervint peu de temps après les élections palestiniennes qui avaient constitué un moment assez exceptionnel puisqu’elles semhlaient annoncer une rassurante normalisation. Dans ce monde depuis si longtemps déchiré et tourmenté, un acte, ailleurs aussi banal que des élections, prenait soudain une dimension presqu’exemplaire. Les Palestiniens en tiraient une profonde satisfaction, les hraéliens un profond soulagement. Tout cela nourrissait l’espoir d’un avenir moins sombre que tout ce qui avait été vécu jusqu’à maintenant.

Femmes et guerres

N° 17 Printemps 1996
Dossier dirigé par 
Anissa Barrak et Bénédicte Muller
En 1996, la guerre est à deux heures d’avion de Paris : en ex- Yougoslavie, en Algérie, au Proche-Orient. Pourtant, la perception la plus répandue reste que ces guerres sont celles "des autres". Car même lorsqu’elles débordent de leur cadre lointain pour atterrir "chez nous, Occidentaux" ou "frapper les nôtres", c’est toujours la guerre-spectacle, avec ses stéréotypes et ses parti-pris, où le sensationnal prime sur l’humain. Pourtant, il arrive que l’humain revienne à la surface, au détour d’un mouvement de caméra, à travers la silhouette d’une femme en quête d’eau, dans le regard d’un enfant… La dimension humaine, et ce qu’elle suscite comme préoccupation humaniste, se manifeste lorsqu’on daigne, regarder du côté de la population civile qui, en temps de guerre, se féminise.

Islam-Occident : la confrontation ?

N° 16 Hiver 1995-1996
Dossier dirigé par Abderrahim Lamchichi
La désintégration de l’ordre bipolaire du monde, issu de Yalta, suscite inquiétudes et peurs. Le système international, désormais multicentré, fragmenté, imprévisible, se trouve de plus en plus livré à une dynamique de l’éclatement, au brouillage des repères idéologiques hérités de la guerre froide, à l’aggravation des problèmes anciens ou à l’apparition de nouveaux périls : césure entre le Nord et le(s) Sud(s), guerres régionales, conflits nationalistes alimentés souvent par des idéologies régressives, exacerbation des replis identitaires, dissémination de la violence, crise sociale avec ses cortèges de misère et d’exclusions, etc.

Corruption et politique en Europe du Sud

N° 15 Eté 1995
Dossier dirigé par 
Jean-Paul Chagnollaud et Bernard Ravenel
Les rapports entre corruption et politique ne peuvent se réduire à l’idée qu’il n’y aurait, ici ou là, que quelques accidents fortuits liés aux pratiques de tel ou tel décideur politique ou économique. Ils relèvent en fait de tout un système qui met en jeu une série de facteurs essentiels au bon fonctionnement de la démocratie. En ce sens, son émergence apparaît comme le signe de graves dysfonctionnements de l’ensemble d’un système politique.

Les immigrés entre exclusion et intégration

N° 14 Printemps 1995
Dossier dirigé par Christian Bruschi
L’immigration n’est pas un thème clé de la campagne présidentielle sauf pour le candidat qui continue d’en faire son fonds de commerce électoral. On ne peut que se réjouir de voir ainsi l’immigration cesser d’être un enjeu électoral, mais on se tromperait si l’on pensait que l’opinion française avait acquis toute la sérénité nécessaire sur le sujet. Il est tout aussi négatif d’occulter le débat que d’avoir un débat faussé.

Bosnie

N° 13 Hiver 1994-1995
Dossier dirigé par Christophe Chiclet et Jean-Paul Chagnollaud
La guerre en Bosnie marquera sans doute un tournant capital dans ces premières années de l’après-guerre froide où le monde est en train de perdre tous ses repères. La vitesse foudroyante avec laquelle les événements internationaux sont connus et interprétés occulte complètement la formidable rapidité avec laquelle ils sont oubliés. La surabondance d’informations contribue largement à saturer une mémoire collective qui, de toutes façons, s’est toujours montrée bien peu sensible aux tragédies qui ne semblaient pas la concerner directement, sauf pendant de courts moments d’intense mobilisation qui retombe toujours très vite.

Géopolitique des mouvements islamistes en méditerranée

N°12 été 1994
Dossier dirigé par  Jean-Paul Chagnollaud
Le fait islamique : un nouvel espace d'intelligibilité. Mohammed Arkoun. Montée et déclin du mouvement islamiste en Tunisie. Abdelbaki Hermassi. Les tendances de l'islamisme en Algérie. Mohammed Tozy. Les groupes islamistes armés en Algérie. Aïssa Khelladi. Etat, légitimité religieuse et contestation au Maroc. Abderrahim Lamchichi. Khadafi, l'Islam et les islamistes. Moncef Djaziri. La résistible ascension du courant islamiste en Egypte. Hala Mustafa. Ethique et stratégie des islamistes au Liban et en Palestine. Dalla Bizri. Intégrisme ou ésotérisme : la fin d'un régime en Syrie ? Hassan Karim. Tremblement de terre politique en Turquie. Jean-François Ploquin. Recherche ennemi désespérement. Dario Battistella. Les musulmans en Europe : vers quel modèle d'intégration ? Robert Bistolfi. Algérie : l'Etat de droit face au pouvoir ou le mythe interdit. El-Hadi Chalabi. Espace taurin, espace méditerranéen. Christophe Chiclet.

Comprendre l’Algérie

N° 11 Eté 1994
Dossier dirigé par Bernard Ravenel
A différents niveaux de la société et des institutions françaises, nombreux sont ceux qui pressentent que l’Algérie est destinée à redevenir un grave problème politique intérieur.

Villes exemplaires, villes déchirées

N° 10 Printemps 1994
Dossier dirigé par Anissa Barrak
Villes portuaires ouvertes par nature aux voyageurs de toute provenance. Escales d’un jour, devenues asiles pour la vie. Villes accueillantes pour ceux qui, persécutés ailleurs pour leurs différences, ont pu y trouver refuge. Villes prospères aux activités innombrables, cibles des ambitions et des fortunes les plus diverses… Telles furent les cités phares de Méditerranée, devenues plurielles au fil du temps pour avoir accueilli tant de diversité… Villes exemplaires pour avoir offert à leurs habitants, dans la multiplicité de leurs appartenances et de leurs cultures, les conditions d’une coexistence intelligente, ces cités, nées de la grande variété des cultures qui se sont développées autour de la Méditerranée, ont elles-mêmes, de par la nature de l’organisation sociale qu’elles ont générée, été la source d’une pluralité sans cesse renouvelée… Multiples, elles ont attirés les différences. 

Repenser le Proche-Orient

N° 09 Hiver 1994
Dossier dirigé par Jean-Paul Chagnollaud
 Il y a plus de trente ans, du temps de la guerre froide et de l’équilibre de la terreur, Raymond Aron pour dire l’état du monde, avait lancé sa formule, vite devenue classique, paix impossible, guerre improbable. Aujourd’hui, comme l’a montré Pierre Hassner, on doit la transformer en en inversant les termes : paix moins impossible, guerres moins improbables.

Balkans : l’implosion ?

N° 08 Automne 1993
Dossier dirigé par Christophe Chiclet
Balkans, deux petites syllabes longtemps oubliées, synonyme de casse-tête pour les apprentis diplomates. Pourtant aujourd’hui, les vieux démons de la péninsule avec leurs cortèges de clichés et de stéréotypes font de nouveau la une des journaux.

L’Europe et la Méditerrannée

N° 07 Eté 1993
Dossier dirigé par Jean-Paul Chagnollaud et Bernard Ravenel
Le bilan des vingt dernières années de politique méditerranéenne de la Communauté est dans l’ensemble décevant. Un rapport interne de la Commission entièrement consacré à ce sujet concluait récemment en posant une série de questions significatives : “ La Communauté n’aurait-elle pas dû faire plus et mieux ? A-t-elle été totalement à la hauteur des défis ?...N’aurait-elle pas dû développer une stratégie à long terme pour ses rapports avec la zone méditerranéenne ?”

Les replis identitaires

N° 06 Printemps 1993
Dossier dirigé par Abderrahim Lamchichi
L’aggravation de la crise économique, politique et culturelle actuelle, le brouillage des repères idéologiques et sociaux et les incertitudes qui pèsent sur l’ordre international après l’effondrement de l’Empire soviétique… ont ouvert une ère de turbulences qui n’épargnent guère la Méditerranée : montée des nationalismes, regain des particularismes, effervescence des fondamentalismes religieux, exacerbation des racismes, exaltation du mythe de l’identité ethnique, etc.

Les flux migratoires

N° 05 Hiver 1993
Dossier dirigé par Jean-Paul Chagnollaud
Pour le numéro cinq de Confluences-Méditerranée — qui ouvre, avec l’hiver 1993, sa deuxième année d’existence — nous avons choisi d’aborder une question qui, par l’importance de ses enjeux comme par la diversité de ses dimensions, se trouve aujourd’hui au coeur du débat politique en Europe, sans doute pour longtemps encore : les migrations méditerranéennes

Face à l’Etat, la permanence des minorités

N° 04 Automne 1992
Dossier dirigé par Alain Gresh
"Le terme de minorité - accompagné d’une épithète précisant son identité par rapport à l’environnement, minorité linguistique, religieuse - désigne des groupes humains qui se trouvent "marginalisés", en position d’infériorité numérique - sauf exception - et en même temps politique, sociale ou économique, voire culturelle. Le fait d’être en minorité implique en même temps celui d’être juridiquement ou sociologiquement mineur". Cette définition, en apparence simple, cache évidemment des réalités complexes, mouvantes, sources d’affrontements et parfois de guerres sanglantes. Les tentatives de codification en droit international de cette notion sont anciennes et se sont toujours heurtées à d’insurmontables obstacles, même si un pas nouveau devrait être franchi par les Nations Unies à l’automne 1992.

Maghreb :la démocratie entre parenthèses ?

N° 03 Printemps 1992
Dossier dirigé par Jean-Paul Chagnollaud
L’Algérie et la Tunisie sont, depuis quelque temps, engagées dans un processus de démocratisation. Dans une certaine mesure, les situations et les forces en présence sont comparables : à la volonté d’instaurer un système démocratique s’opposent, à la fois, la crainte des gouvernements en place de perdre le contrôle de ce qu’ils ont enclenché et la peur, partagée par beaucoup, des conséquences d’une prise du pouvoir par les forces non-démocratiques des mouvements islamistes.

La sécurité en Méditerranée

N° 02 Hiver 1992
Dossier dirigé par le comité de rédaction
Rien ne pourrait mieux contenir toutes les dimensions de cet homme que le qualificatif intelligent. Mais pour lui qui méprisait tant la banalité et toujours cherché à l’éviter, je regrette un peu la banalité du terme. Intelligent, il l’était immensément, drôlement, étonnamment.... "Etre intelligent. dit Léautaud , c’est comprendre. c’est entendre. Ce n’est pas seulement comprendre les idées. les choses. les faits qui rentrent dans voue tempérament. dans vos habitudes d’esprit ... C’est comprendre également les idées, les choses. les faits qui vous sont différents, contraires. et les plus divers... Être intelligent, c’est, après connaitre exactement sa propre façon de sentir et de penser. pouvoir encore se prêter à toutes les autres.

Les confluences des années 1990

N° 01 Automne 1991
Dossier dirigé par Jean-Paul Chagnollaud
Avec Confluences, nous proposons au lecteur une revue politique de réflexion et de dialogue. Je sais, par expérience, ce que ce genre de projet peut susciter, chez les amis, de scepticisme bienveillant : n’y a-t-il pas déjà assez de littérature politique ? Certes, mais les évènements qui, depuis quelques mois, nous agitent, sont venus interrompre un rêve où quelques uns d’entre nous se sont un temps complus, celui de l’effondrement de l’ambition des idéologies et de la fin de la guerre froide. Or la crise du Golfe, le démembrement de l’URSS, la guerre en Yougoslavie et les réactions que ces évènements provoquent montrent bien que la confrontation Est-Ouest n’a fait que se déplacer en changeant d’acteurs et de scène et l’évaluation de cette crise mondiale par le personnel politique et les médias, en Occident comme dans le reste du monde, se révèle on ne peut plus idéologique.

1915-2015. Un siècle de tragédies et de traumatismes au Moyen-Orient

Octobre 2015 - N° 23
Auteur : Carole André-Dessornes
L’intention de cet ouvrage n’est pas de présenter une liste exhaustive de tous les conflits ou autres crimes de masse, mais de dresser une typologie de conflits les plus marquants et de voir en quoi cela a eu des retombées sur les individus et les sociétés.

Le Hezbollah libanais. De la révolution iranienne à la guerre syrienne

Août 2015 - N° 22
Auteur : Didier Leroy
Il y a plus de trente ans, une petite milice chiite émergeait dans un Liban déchiré par la guerre civile. Soutenue par la République islamique d'Iran, cette force paramilitaire est devenue l'acteur politique le plus influent du pays, notamment par sa résistance à l'occupation israélienne. Critiqué dans son pays et blacklisté à l'étranger, le mouvement de Hassan Nasrallah continue à défrayer la chronique. Engagé dans la guerre syrienne, il assume son statut de force régionale présente sur plusieurs théâtres d'opération. Jusqu'où ira le Hezbollah ?

Que change l’accord sur le nucléaire iranien ?

Jeudi 30 juillet 2015
Entretien avec Clément THERME, chercheur, spécialiste de l’Iran, il parle le farsi et a effectué de nombreux séjours sur le terrain. Actuellement membre associé au CADIS (EHESS-CNRS), il enseigne régulièrement dans des universités françaises et étrangères. Il est docteur en sociologie de l'EHESS et en relations internationales de IHEID (Institut des hautes études internationales et du développement - Genève). Il est également membre de l'iReMMO et a dirigé le dossier consacré à l'Iran dans le numéro 88 (hiver 2013-2014) de la revue Confluences Méditerranée.

Actualité de la question berbère

Mardi 12 mai 2015
Entretien avec Pierre Vermeren, professeur d’Histoire contemporaine à l'Université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Il est notamment l'auteur de Misère de l'historiographie du Maghreb post-colonial : 1962-2012 (avec Nadine Picaudou, la Sorbonne, 2012), Maghreb, les origines de la révolution démocratique (Fayard, 2011), Le Maroc de Mohammed VI : la transition inachevée (La Découverte, 2011).

Terre et mer. Ressources vitales pour la Méditerranée

Mai 2015 - N° 19
Auteur : Cosimo Lacirignola
L'année 2015 marque le 20e anniversaire de la Déclaration de Barcelone qui avait donné naissance au partenariat euro-méditerranéen. L'accès aux ressources naturelles et à l'alimentation demeure aujourd'hui au coeur des débats. Cet ouvrage centré sur l'espace méditerranéen se propose d'analyser le potentiel socio-économique des secteurs agricoles et halieutiques et questionne nos habitudes alimentaires et notre responsabilité sociale et environnementale face aux ressources vitales que sont la terre et la mer. (Des articles en français et en anglais).

Après «Charlie», revenir au Moyen-Orient

Pour réfléchir aux causes profondes des actes criminels dont nos concitoyens ont été victimes à Paris, au mois de janvier, l’analyse des déficits d’intégration de notre République est essentielle, mais insuffisante tant les profils des jihadistes sont multiples. Il faut aussi essayer de saisir ce qui se passe vraiment au Moyen-Orient.

Le Liban. De l’État inachevé à l’invention d’une nation

Mai 2017 - N° 18
Auteur : May Maalouf Monneau
L'histoire du Liban est forgée par les tensions et les guerres. L'Etat libanais, qui a bientôt cent ans, peine à trouver la bonne expression politique pour gérer sa société multireligieuse. Depuis sa création, deux Liban vivent et s'affrontent : le Liban politique et le Liban social. La problématique libanaise est celle d'un divorce entre l'Etat et la société. Une fracture capitale à saisir pour déchiffrer l'évolution tortueuse et parfois douloureuse de ce pays.

Géopolitique et Méditerranée. La Méditerranée : un espace imaginaire et fracturé. Vol. 1

Décembre 2016 - N° 16
Auteurs : Jean-François Coustillière et Pierre Vallaud
L'espace méditerranéen vient de connaître, à vingt ans d'intervalle, deux événements qui ont totalement bouleversé les relations internationales dans cet espace : la fin de l'affrontement Est-Ouest en 1991 et les révoltes arabes en 2011. La question des relations internationales en Méditerranée et de la recherche de sécurité dans la région est centrale. Ce volume 1 a pour objet de rappeler les paramètres pérennes et les facteurs de tension ou de conflits qui agitent la région.

Géopolitique et Méditerranée. La Méditerranée : stratégies en présence et enjeux. Vol. 2

Décembre 2016 - N° 17
Auteurs : Jean-François Coustillière et Pierre Vallaud
Après un bref rappel historique et géographique resituant dans le volume 1 les paramètres pérennes de l'espace méditerranéen, ses fractures et ses fragilités, ainsi que ses crises et tensions, ce volume 2 s'attache à examiner les perceptions, les objectifs et les stratégies mis en oeuvre par les grands acteurs impliqués dans cet espace, avant de mesurer les risques et les menaces qui pèsent sur celui-ci et d'identifier les enjeux.

Les enjeux de la reconnaissance de l’Etat de Palestine

Et si la France reconnaissait à son tour l'État de Palestine ? Alors que 135 pays ont déjà fait ce choix, une résolution sur ce sujet est discutée à l'Assemblée nationale, vendredi 28 novembre. Même si ce vote n’a aucune portée juridique, il est très important.

La Palestine d’Oslo

Octobre 2015 - N° 15
Auteur : Julien Salingue
Le 13 septembre 1993, la poignée de mains entre Yasser Arafat et Yitzhak Rabin sur la pelouse de la Maison Blanche suscitait l'enthousiasme international. Deux décennies après les Accords d'Oslo, le "processus de paix" est en état de mort clinique. Le travail proposé ici se concentre sur une thématique trop souvent ignorée : l'échec de la construction de l'Autorité palestinienne comme pseudo-appareil d'Etat intégré au sein du dispositif de l'occupation israélienne.

L’urgence d’une interposition internationale dans la bande de Gaza

La laborieuse reconduction des cessez-le-feu souligne l’extrême difficulté que les Israéliens et les Palestiniens rencontrent pour conclure un accord sur le fond. Il ne peut en être autrement quand on connaît les revendications des deux parties : démilitarisation de la bande de Gaza pour les Israéliens et levée du blocus pour les Palestiniens. Critiqué au sein même de son gouvernement par certains de ses ministres, comme Avigdor Liberman et Naftali Bennett, Benyamin Nétanyahou veut, face à son opinion publique, obtenir un gain substantiel durable. Et non pas seulement une trêve, précaire comme les précédentes en 2006, 2008 et 2012 et laissant au Hamas le temps de se réarmer, par notamment l’acquisition de missiles de plus en plus performants…

[TRIBUNE] La double faute de François Hollande

François Hollande avait annoncé la couleur lors de son séjour à Jérusalem, en novembre dernier : il déclarait être «toujours» prêt à «trouver un chant d’amour pour Israël et pour ses dirigeants» (1). Rien là d’une formule, comme on vient de le voir. Face au terrible drame de Gaza, le président de la République a en effet traduit ses propos diplomatiques en ligne politique. La confusion de son discours dès le début de l’actuel conflit n’a fait que le confirmer.

Mobilisations rurales en Méditerranée

Juillet 2014- N° 14
Sous la direction de Sébastien Abis
En Méditerranée, les transitions politiques, les enjeux économiques, les urgences environnementales et le défi de la gouvernance ne se limitent pas aux villes et aux littoraux. Le pari d’une croissance plus inclusive demain passe nécessairement par tous les territoires et concerne l’ensemble des acteurs de la société.

La question kurde : passé et présent

Juin 2014- N° 13
Auteur : Jordi Tejel Gorgas
La question kurde émerge au début du XXe siècle comme une question « minoritaire » liée à l’apparition des États-nations modernes au Moyen-Orient, avec des rythmes différenciés, au gré des évolutions des systèmes politiques et des rapports de force dans chacun des États.

Petit précis d’islamisme : des hommes, des textes et des idées.

Janvier 2014- N° 12
Auteur : Haoues Seniguer
Cet ouvrage, volontairement succinct, n’a absolument pas la prétention de l’exhaustivité. Il vise beaucoup plus à donner au lecteur francophone, qui s’intéresse au monde arabe et musulman contemporain, des éléments de compréhension globale de l’islamisme (ou islam politique) dont il est beaucoup question aujourd’hui, notamment après les soulèvements populaires de décembre 2010 en Tunisie, et l’accession au pouvoir de mouvements dits islamistes, autrefois interdits, clandestins, semi-légaux ou dans l’opposition.

[TRIBUNE] Affamer la population, la nouvelle stratégie de Bachar al-Assad

Alors que la communauté internationale reste suspendue à la date de la conférence de Genève, un drame humanitaire d’une rare ampleur menace les populations syriennes. De Yarmouk, vaste camp palestinien au Sud de Damas, de Mouadamiya, banlieue de la capitale et de la Ghouta du centre historique de Homs, les mêmes échos et images parviennent - rarement - vers l’extérieur : des corps de femmes, d’enfants et d’hommes décharnés qui rappellent les famines africaines des années 80 ou encore, ces corps sortant des ghettos de la Seconde Guerre mondiale. La communauté internationale crie-t-elle au scandale ? Exige-t-elle une réaction ? Non, le silence se fait lourd. Ces famines à répétition sont-elles le fait de la désorganisation des circuits économiques, résultant de la guerre civile ? Non. Elles appartiennent à un ensemble de dispositifs de répression utilisés de longue date par le régime, autre versant de ses moyens de répression.

Ne relâchons pas la pression militaire sur Bachar Al-Assad

La proposition du ministre russe des affaires étrangères de placer les armes chimiques sous contrôle international pour les neutraliser semble soudainement changer la donne de la crise syrienne, alors qu'en réalité les fondamentaux sont toujours là.

Quels changements politiques au Qatar ?

mercredi 26 juin 2013
Entretien avec Karim Sader, politologue et consultant, spécialiste du Moyen-Orient et du Golfe arabo-persique. Collaborateur du numéro n°84 de la Revue Confluence Méditerranée : Qatar : jusqu'où ?

Pour accompagner les migrations en méditerranée

Juin 2013- N° 11
Auteure : Catherine Wihtol de Wenden
Les migrations dans l’espace méditerranéen sont diverses et évolutives. Elles développent des migrations en chaîne, allant de l’Ukraine à l’Afrique sub-saharienne, transformant les zones de passage en lieux de transit. L’espace migratoire euro-méditerranéen qui existe, du Sud au Nord, ainsi que dans les Balkans et d’Est en Ouest, est peu pris en compte par les politiques migratoires européennes qui tournent le dos à la Méditerranée.

L’islamisme radical dénature-t-il l’opposition armée syrienne ?

Vendredi 31 mai 2013
Entretien avec : François Burgat, membre de l'iReMMO et directeur de recherche au CNRS (IREMAM, Aix-en-Provence). Il a été directeur de l'Institut français du Proche-Orient (Ifpo) de 2008 à 2013. Il est notamment l'auteur de L'Islamisme à l'heure d'al-Qaïda : réislamisation, modernisation, radicalisations (La Découverte, 2010, rééd.) et L'Islamisme en face, Paris (La Découverte, 2007 rééd.).

Le Qatar, un danger pour la France ?

Vendredi 31 mai 2013
Entretien avec François Burgat, membre de l'iReMMO et directeur de recherche au CNRS (IREMAM, Aix-en-Provence). Il a été directeur de l'Institut français du Proche-Orient (Ifpo) de 2008 à 2013. Il est notamment l'auteur de L'Islamisme à l'heure d'al-Qaïda : réislamisation, modernisation, radicalisations (La Découverte, 2010, rééd.) et L'Islamisme en face (Paris, La Découverte, 2007, rééd.).

Le nouveau terrorisme islamiste et ses causes

Vendredi 31 mai 2013
Entretien avec : Vendredi 31 mai 2013
Entretien avec François Burgat, membre de l'iReMMO et directeur de recherche au CNRS (IREMAM, Aix-en-Provence). Il a été directeur de l'Institut français du Proche-Orient (Ifpo) de 2008 à 2013. Il est notamment l'auteur de L'Islamisme à l'heure d'al-Qaïda : réislamisation, modernisation, radicalisations (La Découverte, 2010, rééd.) et L'Islamisme en face (Paris, La Découverte, 2007, rééd.).

Pour le peuple syrien

En quelques jours, les attentats sanglants en Turquie et les raids israéliens sur la Syrie sont venus rappeler l’extrême gravité de la tragédie syrienne et les risques de déstabilisation régionale qu’elle comporte. Comme pour ajouter à la confusion, Mme Del Ponte, la magistrate internationale et membre d’une commission d’enquête de l’ONU sur la Syrie, s’est permise, sans preuves, d’accuser l’opposition d’avoir utilisé des armes chimiques. Venant ainsi mêler sa voix - aussitôt désavouée par l’ONU - à toutes celles qui cherchent à nier la réalité d’une situation dans laquelle un régime est entré en guerre contre son propre peuple. On a, en effet, prétendu bien des choses : que les heurts entre les manifestants et les forces de l’ordre étaient le fait d’éléments infiltrés venus de l’étranger, que l’Observatoire syrien des droits de l’homme publiait systématiquement des informations erronées, que l’opposition était inspirée et instrumentalisée par des Etats hostiles à la Syrie ou qu’elle ne relevait que de la mouvance fondamentaliste sunnite encline aux postures jihadistes et aux alliances avec Al-Qaeda.

Tunisie : la révolution et ses passés

Mars 2013- N° 10
Auteur : Nicolas Dot-Pouillard
Deux ans après le départ du président Ben Ali, la fissure entre l’idéal révolutionnaire et le désenchantement démocratique semble croissante. La révolution tunisienne a mis au jour trois césures fondamentales. La première est en un sens la fracture bourguibiste : tous les comptes ne sont pas soldés avec le passé. La seconde touche à la question religieuse et identitaire. L’arrivée d’Ennahda au pouvoir a réveillé des spectres enfouis. La dernière est enfin régionale et sociale.

Pour comprendre la crise syrienne : éclairages sur un Printemps qui dure

Février 2013- N° 9
Auteurs : Olivier Marty et Loïc Kervran
L’insurrection populaire qui a débuté en Syrie en mars 2011 aura marqué un tournant dans les Révolutions arabes. Premier Printemps à durer bien plus qu’une saison, cette insurrection a particulièrement mis en lumière les blocages de la communauté internationale et les complexités de la région.

Repenser l’Algérie dans l’histoire

Janvier 2013- N° 8
Auteurs : Gilbert Meynier et Tahar Khalfoune
Cet essai est le produit d’une réflexion partagée par les deux auteurs, nourrie par des années de recherche et d’échanges entre un historien spécialiste de l’Algérie et un juriste dont les grilles d’analyse reposent aussi sur une expérience de terrain.

Pour une autre lecture du Coran : les voix du verset

Janvier 2013- N° 7
Auteur : Abdellatif Idrissi
L’expression orale, entendue, relève d’un traitement différent de celui que nous appliquons au texte fixé par écrit sur un support visible. La parole, contrairement à l’écriture, ne se soumet pas à un schéma linéaire et visuel, comme ont tendance à le présenter la plupart des spécialistes des textes sacrés, et notamment ceux du Coran dans le monde arabo-musulman, traducteurs et chercheurs contemporains compris.

[TRIBUNE] La France doit être leader sur la reconnaissance de la Palestine

Monsieur le président de la République. L’Assemblée générale des Nations unies va se prononcer jeudi sur un projet de résolution permettant à la Palestine d’obtenir le statut d’Etat observateur. En choisissant cette option, les Palestiniens ne refusent pas la reprise des négociations que vous appelez de vos vœux. Alors qu’ils ont prouvé depuis dix-huit ans qu’ils veulent négocier et qu’ils sont prêts à recommencer vite, ils souhaitent avant tout s’abstraire des conditions du processus d’Oslo, qui ont surtout permis à Israël de renforcer son emprise sur le territoire de leur futur Etat. Il s’agit certes de négocier mais cette fois dans le cadre des principes du droit international. Leur reconnaissance en tant qu’Etat par l’ONU leur permettra de replacer le droit international au centre des discussions. Sans ce préalable, les négociations qui reprendraient auront le même destin que les précédentes : le renforcement de la position d’Israël, puissance militaire occupante au détriment de la population de Cisjordanie (dont Jérusalem-Est) et de Gaza, et surtout une menace pour la paix comme le prouvent les tragiques événements actuels.

Proche-Orient : illusoires négociations

L’idée, avancée par le président Hollande, de demander aux Israéliens et aux Palestiniens de reprendre des négociations directes sans conditions, semble a priori une proposition pertinente puisqu’elle implique la volonté de laisser aux parties en présence toute latitude pour régler un conflit qui les oppose depuis si longtemps. Le problème est que le rapport de forces inhérent à cette confrontation rend cette approche totalement illusoire.

Sociétés arabes en mouvement

Novembre 2012
Auteur : Sylvia Chiffoleau.

L'irruption des sociétés arabes sur le devant de la scène est venue contredire les images convenues de sociétés monolithiques, "bloquées" par le poids des normes religieuses et de l'autoritarisme politique. Cet ouvrage se propose de rendre compte de la diversité de ces sociétés à travers l'analyse de pratiques sociales peu évoquées (aspirations et mobilisations des jeunes, conditions féminines, sexualité, modes de consommation et pratiques de loisirs, expressions religieuses diversifiées...).