RECHERCHER PAR
  • Date :

  • Catégorie :

Menu

Liban : la guerre de 1975-1990 dans le rétroviseur

N°112 – Printemps 2020

Il aura suffi de l’annonce par le gouvernement d’une taxe sur l’application de messagerie WhatsApp pour qu’éclate un mouvement de contestation populaire inédit dans l’histoire du Liban contemporain. En ce 17 octobre 2019, trente années après l’accord de Taëf, censé mettre un terme à la Guerre du Liban et permettre au pays exsangue de renaître de ses cendres, une limite est franchie. Il va sans dire que ce ras-le-bol cache un mal plus profond. Celui-ci prend racine dans les graves dysfonctionnements qui sévissent depuis la fin des hostilités armées en 1990 et l’installation de la tutelle syrienne. La fin de cette dernière, suite à l’assassinat de l’ancien Premier ministre Rafic Hariri en 2005, laisse la place à une crise de pouvoir et à une paralysie politique nées des rivalités inter et intra-communautaires sur fond de corruption généralisée et institutionnalisée (y compris au sein du pouvoir judiciaire), de clientélisme et d’impunité qui ont marqué les années 1992-2005.

 

Dossier : 

Roula Abi Habib Khoury et Dima de Clerck, Liban, trente ans après la fin des hostilités en 1990 : la guerre dans le rétroviseur ?

Rossana Tufaro, Also a class (hi)story: working-class struggles and political socialization on the eve of Lebanese Civil War

Julie Tegho Bou Nassif, En première ligne : le journal de l’évêque grec-catholique de Zahlé Mgr Yûhanna Bassûl (1975-1976)

Pierre France,Arkan ad dawlé, Directeurs généraux, bureaucratie et survie de l’État pendant la guerre civile

Dima de Clerck et Stéphane Malsagne, Le Hezbollah dans le rétroviseur de la guerre « civile »

Emilie Rizk, La survie des établissements de santé durant la guerre du Liban. Le cas de l’hôpital Rizk

Stéphane Malsagne, Penser les violences de la guerre du Liban : l’exemple des diplomates français (1975-1990)

Zeina Ismail-Allouche, Forced Separation and Intercountry Adoption: The Invisible Narrative of the War in Lebanon

Yara El Khoury, Le Front libanais face à l’intervention syrienne au Liban : approche historique d’une polémique mémorielle

Dima de Clerck, Kamal et Walid Joumblatt, architectes et entrepreneurs d’une mémoire druze libanaise

Hala C. Abou Zaki, Les usages du passé au Liban : le cas du passé de guerre des Palestiniens

Emeraude Reder, Désinvestir la mémoire : le cas d’étude du musée Beit Beirut

Carmen Hassoun Abou Jaoudé, Opportunités et défis de la justice transitionnelle au Liban : la centralité de la question des disparus ou Chronique d’une guerre inachevée

Variations : 

Salim Chena, « On continuera la Bataille d’Alger ». Réactivation du passé et réactivité contestataire dans le mouvement démocratique algérien de 2019

Billet d’humeur de Robert Bistolfi, De l’espace public, des musulmans et des libertés…

 

Disponible en librairie et sur Cairn.info

Je m'abonne !

En savoir plus