Dans les médias

Israël vote à nouveau le 1er novembre

Les Israéliens sont appelés aux urnes pour la cinquième fois en quatre ans. Retour de Netanyahou ou nouveau bricolage ? L’absence d’alternative de gauche – juive et arabe – risque en tout cas de condamner le pays à poursuivre sa fuite en avant suicidaire.

Plus d'infos »

Israël : une aspiration croissante à la laïcité ou l’exclusion des haredim

La défaite de Benyamin Netanyahou n’est pas le seul résultat historique des élections législatives du 23 mars 2021 : l’autre, c’est l’exclusion des ultra-orthodoxes du gouvernement, où ils siégeaient presque sans interruption depuis 1981. Ce changement reflète un renversement dans le « kulturkampf  » – cette guerre civile rampante entre laïcs et religieux qui fait rage depuis les années 1990. Si la minorité ultra-orthodoxe croît et se radicalise, la majorité laïque ou traditionniste entend se libérer des contraintes religieuses : l’aspiration à une forme spécifique de laïcité s’affirme.

Dominique Vidal décrypte cette question pour la revue Moyen-Orient.

Plus d'infos »
Nouveau logo de France Culture

Golfe : le retour des rois du pétrole

Le Moyen-Orient serait-il en train de redevenir incontournable pour traiter les affaires du monde ? Les pays du Golfe sont-ils disposés à répondre aux attentes des occidentaux ? Rien n’est moins sûr lorsqu’on apprend que, cette semaine, les pays de l’OPEP+ ont décidé de baisser les volumes de production contrairement à ce qu’espéraient américains et européens…

Pour répondre à ces questions, Florian Delorme reçoit Agnès Levallois, vice-présidente de l’iReMMO et maîtresse de conférence à la Fondation pour la recherche stratégique.

Plus d'infos »
Nouveau logo de France Culture

Gaza : sous le feu des « attaques préventives »

Des frappes israéliennes à destination du Jihad islamique ont été de nouveau perpétrées dans la bande de Gaza au mois d’août et ont spécialement attiré l’attention de la communauté internationale pour le désastre causé par une opération qualifiée de « préventive » par l’Etat hébreu.

Jean-Paul Chagnollaud, président de l’iReMMO, Amélie Ferey et Dima Alsajdeya, membre du conseil d’administration de l’iReMMO, étaient sur France Culture pour évoquer cette opération israélienne et ses conséquences.

Plus d'infos »

Après le retrait de Moqtada Sadr, l’Irak s’embrase

Après neuf mois de crise politique et de paralysie institutionnelle, l’Irak s’est réveillé, mardi, dans la violence que d’aucuns craignaient voir exploser. Si Moqtada Sadr joue finalement l’apaisement, rien ne dit qu’il garde le contrôle sur ses partisans. « La classe politique joue un jeu dangereux », estime Agnès Levallois. Les masses acquises à Moqtada Sadr sont issues d’une classe urbaine jeune, paupérisée, excédée par une crise économique, à laquelle aucune solution ne se dessine. Et l’Irak est saturé d’armes – les milices pro-iraniennes avaient pris une part notable à la guerre contre Daech. « Le risque de guerre civile est réel, car rien ne dit que les partis gardent le contrôle sur leurs factions ».

Plus d'infos »

Agression contre Salman Rushdie : « L’arme juridico-religieuse présente plusieurs tranchants, au point de susciter une inquiétude parmi ses partisans »

Les actes blasphématoires sont de plus en plus durement sanctionnés depuis trente ans dans la plupart des pays musulmans, souligne, dans une tribune au « Monde », l’historien Dominique Avon, membre du Conseil scientifique de l’iReMMO et directeur du nouveau séminaire Religion et Politique en Méditerranée et Moyen-Orient, relevant l’embarras des autorités religieuses après la tentative de meurtre contre l’écrivain britannique.

Plus d'infos »

Le régime d’apartheid israélien est gravé dans le marbre

Entretien avec Dominique Vidal, membre de l’iReMMO

Mi-juillet, à l’initiative du député communiste Jean-Paul Lecoq, 38 députés de gauche ont cosigné une proposition de résolution « condamnant l’institutionnalisation par Israël d’un régime d’apartheid à l’encontre du peuple palestinien ». Depuis les accusations d’antisémitisme pleuvent pour ne pas avoir à répondre sur la notion d’apartheid et d’occupation.

Dominique Vidal analyse la controverse autour du projet de résolution parlementaire sur l’existence d’un système de discriminations entretenu par une série de lois et réglementations.

Plus d'infos »

Sur le fond à propos de la prise de position des députés sur la Palestine

Trente-huit députés français ont proposé à l’Assemblée nationale une résolution qui « tend à la condamnation de l’instauration d’un régime d’apartheid par Israël à l’encontre du peuple palestinien, tant dans les territoires occupés (Cisjordanie, incluant Jérusalem Est, et Gaza) qu’en Israël et appelle à son démantèlement immédiat ».

À peine rendue publique hier, cette proposition a suscité une extraordinaire levée de boucliers. Sionistes de droite et de gauche – qui sont souvent, on le sait, plus sionistes que de gauche – ont rivalisé en insultes, injures et menaces. Tous s’accordent sur un point : constater qu’Israël pratique une forme d’apartheid serait antisémite. Mais aucun de ces inconditionnels n’a daigné répondre sur le fond aux arguments des députés.

Plus d'infos »
logo agrobiosciences

Géopolitique : la puissance de l’arme alimentaire

L’alimentation ne sert pas qu’à approvisionner les populations : elle alimente aussi des rêves de puissance à l’international. En Europe, on l’avait un peu oublié, à l’inverse d’autres régions du globe. En Chine et en Russie notamment, disposer de céréales et autres productions consiste bel et bien en une arme, affûtée par des stratégies clairement affichées. Un éclairant tour du monde à l’aune de ces questions on ne peut plus d’actualité, entre guerres, raréfaction des ressources et embargos. Entretien exclusif avec Pierre Blanc, rédacteur en chef de Confluences Méditerranée.

Plus d'infos »

La gauche peut-elle encore cautionner Bennett et Lapid ?

La coalition dirigée par Naftali Bennett et Yaïr Lapid sera-t-elle encore au pouvoir quand ce numéro de La Presse nouvelle vous parviendra ? Probable, mais pas sûr. Benyamin Netanyahou annonçait, le 24 avril, une seconde défection parmi les députés de la majorité. Bezalel Smotich, le député d’extrême droite, raciste et homophobe, assurait, le même jour, que « le gouvernement avait terminé son chemin ». Quant au leader islamiste conservateur Mansour Abbas, il avait, dès la mi-avril, « gelé » la participation de son parti au gouvernement en raison de la répression à Jérusalem.

Plus d'infos »

PUBLICATIONS

ÉDITO

Le sort des migrants et réfugiés pris au piège en Libye. L’UE doit réagir au «naufrage de civilisation»

A la fin de l’année 2017, des images insoutenables d’hommes vendus comme de simples marchandises en Libye faisaient le tour du monde. L’heure était à l’indignation et aux promesses que des mesures seraient prises pour protéger ces réfugiés et ces migrants d’un système criminel organisé d’abus et d’exploitation. Images furtives, l’heure s’est écoulée, laissant la place à une nouvelle indignation, faisant oublier les promesses pourtant faites.

Lire la suite »