Formations

Ouvertes à tou·te·s sans critères prérequis, les formations de l’iReMMO s’adressent à celles et ceux qui souhaitent approfondir leur connaissance de la région. Elles donnent toutes lieu, en fin de cycle, à la remise d’une attestation de formation professionnelle, sous la forme d’un certificat de spécialisation. Toutes les formations peuvent être prises en compte dans le plan de formation de votre institution ou organisme de rattachement (Déclaration d’activité enregistrée sous le numéro 11 75 62 62 775 auprès du préfet de région d’Île-de-France).

Ces formations sont animées par des spécialistes de la Méditerranée et du Moyen-Orient (universitaires, diplomates, journalistes, …) qui allient leur connaissance approfondie de la région à leurs expériences du terrain afin d’apporter aux participant·e·s des savoirs sans cesse actualisés et des clés de compréhension des grands enjeux régionaux et mondiaux.

Reposant sur l’échange entre formateur·trice·s et participant·e·s, chaque module réunit des effectifs limités. Les séances se composent d’exposés associés à des temps de discussions collectives permettant l’approfondissement des thématiques abordées.

Pour rendre ses formations accessibles au plus grand nombre, l’iReMMO vous propose de les suivre soit en ligne sur Zoom, soit en présentiel.

Des avions de l'aviation des États-Unis lancent des missiles contre une cible en Afghanistan

Défense et sécurité en Méditerranée et au Moyen-Orient

Samedi 25 mai 2024 | 14h-19h

Laure Foucher, analyste et chercheuse à la Fondation pour la recherche stratégique. Ses travaux de recherche  portent principalement sur la politique intérieure et étrangère/de défense des pays du Proche et Moyen-Orient (en particulier Israël/Palestine), ainsi que sur la politique européenne dans la région, Élisabeth Marteu, docteure en science politique de l’IEP de Paris, spécialiste du Moyen-Orient. Ses recherches portent sur le conflit israélo-palestinien (y compris ses dynamiques régionales), les reconfigurations politico-sécuritaires au Levant, ainsi que sur les questions de genre et de globalisation, notamment dans les contextes de conflits armés.

Plus d'infos »
Dessin d'un planisphère avec des monuments de style oriental tout autour du globe

École d’été 2024

Du lundi 24 juin au vendredi 28 juin 2024 | 9h-13h15

Cette année, l’École d’été de l’iReMMO propose de revenir sur la région Afrique du Nord et Moyen-Orient à travers cinq grands axes: la religion, la géopolitique, l’économie, les ressources naturelles, et la migration. En effet, comprendre et analyser cette région nécessite un approche pluridisciplinaire, adoptant des angles aussi différents que complémentaires. Chaque journée sera ainsi consacrée à un thème spécifique, lui-même décliné dans deux approches distinctes. Ainsi, l’École d’été offre un tour d’horizon le plus complet possible, en mettant en lumière les enjeux contemporains tout en tenant compte du contexte structurel sous-jacent.

Plus d'infos »
Dessin représentant 4 jeunes en train de lire: de gauche à droite un garçon à la casquette retournée, une femme avec un vêtement etnhique moyen-oriental, une jeune noire assies, une jeune femme brune assises sur des livres. Derrière eux un certificat et un globe avec un chapeau de remise de diplôme

Le Magistère de l’iReMMO 2024-25

D’octobre 2024 à juin 2025 | 100 heures de formation sur la région Méditerranée Moyen-Orient

Le Magistère a pour objectif de permettre aux participants d’acquérir, développer et mobiliser des connaissances fines et nuancées sur les grands enjeux politiques, économiques, sociaux, environnementaux et culturels touchant le bassin méditerranéen et le Moyen-Orient. Par le biais de différents modules, ce programme vous permettra de vous spécialiser davantage sur cette zone du monde et de mettre à profit le savoir acquis dans un cadre de développement personnel ou professionnel.

Plus d'infos »
Une foule d'hommes soutien le cercueil d'un martyr iranien en présence d'autorités religieuses et militaires.

Religion et politique en Méditerranée et au Moyen-Orient

Du 26 mars au 28 mai 2024 | 18h30-20h30 (tous les mardis)

En cas de conflit sur les règles communes d’une cité donnée, entre un représentant de l’autorité politique et un représentant de l’autorité religieuse, qui a eu le dernier mot? Les droits affectés aux personnes individuelles ont-ils ou non primé les droits affectés à des groupes identifiés par un lien religieux? La finalité de l’État a-t-elle été de garantir les droits politiques et sociaux? Ces trois questions seront au cœur des interventions du séminaire. La mise en perspective historique se veut résolument comparatiste, elle inclut les religions comme les idéologies séculières. Elle prend en compte les relations diplomatiques, militaires et culturelles et englobe les cadres coloniaux, sans s’y réduire. Elle permet de placer en exergue le commun des défis liés à la construction de l’État moderne, et le propre des réponses, comme de leur temporalité, en fonction des acteurs et de leur localisation.
Responsable: Jean-Paul Chagnollaud, président de l’iReMMO.

Plus d'infos »
Poste de frontières en Irak dans le territoire du Kurdistan

L’invention tragique du Moyen-Orient: la fabrication des frontières

Samedi 6 avril 2024 | 14h-19h

Quels sont donc ces intérêts qui ont présidé à la naissance des États arabes actuels, quelle était la situation dans la région, et quelles étaient les aspirations de cette mosaïque de peuples que regroupait l’Empire ottoman ? Comment s’est effectué ce découpage territorial? Cet atelier a pour objectifs de revenir sur l’histoire de ces tracés, d’analyser les conditions politiques dans lesquelles ces frontières ont conduit à la création de ces États et de voir si ces questions de frontières se posent encore aujourd’hui, un siècle plus tard.

Jean-Paul Chagnollaud, professeur émérite des Universités, président de l’iReMMO et directeur de la revue Confluences Méditerranée, Carole Dagher, écrivaine et journaliste, autrice d’essais politiques sur le Liban et le Proche-Orient et de romans historiques.

Plus d'infos »
Des enfants en face de la mer à Gaza marchent parmi des décombres

Société(s) palestinienne(s) dans un contexte colonial

Samedi 30 mars 2024 | 14h-19h

L’objectif de cet atelier est de mettre en perspective l’évolution de la société palestinienne dans une condition coloniale. Le déracinement que les Palestiniens subissent à la suite de la Nakba, la catastrophe et la dispersion depuis la création de l’État d’Israël en 1948 font émerger différentes conditions de vie des Palestiniens. Privés de leurs villes et villages, la majorité devient des réfugiés résidant désormais dans des camps implantés dans plusieurs pays.
Avec Abaher El Sakka, sociologue, professeur associé à l’Université de Birzeit, Sbeih Sbeih, sociologue, chercheur associé à l’Institut de recherches et d’études sur les mondes arabes et musulmans (Iremam).

Plus d'infos »
Un soldat derrière une mitrailleuse tire sur les soldats de Daech. Un autre soldat à côté de lui contrôle avec un binocle le résultat du tir

Le conflit syrien: où en est la Syrie?

Samedi 16 mars 2024 | 14h-19h

Cet atelier a pour but de décrypter le conflit en revenant à ses origines. Il visera à comprendre sa genèse, les causes de la révolution de 2011, les objectifs des différents acteurs et la transformation en guerre civile. Il abordera également l’aspect régional et international qu’a pris ce conflit, le rôle des grandes puissances et les logiques de négociation de paix. Enfin, et pour être complet, il s’intéressera à l’avenir de la Syrie et des Syriens, principaux intéressés par cette crise humanitaire majeure.

Agnès Levallois, consultante spécialiste du Moyen-Orient, chargée de cours à Sciences Po Paris et vice-présidente de l’iReMMO, Manon-Nour Tannous, maîtresse de conférences à l’Université de Reims Champagne-Ardenne (CRDT) et chercheure associée à la chaire d’Histoire contemporaine du monde arabe au Collège de France et au Centre Thucydide à l’Université Panthéon-Assas Paris II.

Plus d'infos »
Installation pétrolière de Khurais En Arabie saoudite au désert avec la fumée qui se lève

Géopolitique des ressources naturelles en Méditerranée et au Moyen-Orient

Du 21 mars au 6 juin 2024 | 18h30-20h30 (tous les jeudis)

L’objectif de ce séminaire est d’explorer les soubassements géopolitiques de la gestion des ressources naturelles qui cristallisent les jeux de pouvoir et les rivalités dans l’espace méditerranéen et au Moyen Orient. Cette question occupe une place centrale dans les bouleversements politiques, économiques et sociaux ainsi que dans la fabrique politique des identités et des États de cette région depuis le milieu du XXe siècle.

Responsables: Pierre Blanc, ingénieur général des ponts, des eaux et des forêts, docteur en géopolitique, est enseignant-chercheur à Bordeaux sciences agro et à Sciences Po Bordeaux, Matthieu Brun, directeur scientifique de la Fondation pour l’agriculture et la ruralité dans le monde (Farm).

Plus d'infos »
jeune manifestant iranien sur les épaule d'un autre jeune avec des drapeaux de iraniens et palestiniens

Les enjeux politiques et économiques iraniens

Samedi 2 mars 2024 | 14h-19h

L’Iran subit des sanctions qui provoquent une crise économique sans précédent qui écrase la nouvelle classe moyenne et paupérise le pays. Les révoltes populaires de 2019 et de 2022 montrent la profondeur du mécontentement des Iraniens. La priorité de la République islamique est de sauver le régime, de s’imposer comme une puissance régionale fiable. Cela implique des réformes et des compromis internationaux que refusent les factions radicales. La guerre de Palestine intervient au pire moment pour une République islamique dépassée par les évènements, bloquée entre ses ambitions régionales et son héritage révolutionnaire.

Bernard Hourcade, géographe, directeur de recherche émérite au CNRS, Thierry Coville, économiste, chercheur à l’Institut des relations internationales et stratégiques (IRIS).

Plus d'infos »
Camion chargé de migrants hommes qui s'accrochent au toit du camion. Un garçon tourne le regard en arrière

Démographie et migrations en Méditerranée et au Moyen-Orient

Samedi 24 février 2024 | 14h-19h

Beaucoup d’idées reçues circulent sur les liens supposés entre démographie et migrations, alors que les facteurs des migrations correspondent à des tendances structurelles du monde, où le profil et la jeunesse de la population est l’un des facteurs seulement. D’autres phénomènes comme les crises et les conflits, l’absence d’espoir, la force des liens transnationaux, les échanges créés par les nouvelles technologies de la communication influent beaucoup plus sur la mobilité internationale.

Catherine Wihtol de Wenden, juriste et politologue, directrice de recherche émérite au CNRS, rattachée au Ceri (Science Po Paris), Michaël Neuman, directeur d’études au Crash de Médecins sans frontières.

Plus d'infos »

Les rivalités Algérie-Maroc

Samedi 3 février 2024 | 14h-19h

Khadija Mohsen-Finan, enseignante à Paris I, spécialiste du Maghreb et des questions méditerranéennes, membre de la rédaction d’Orient XXI, Brahim Oumansour, chercheur associé et directeur de l’Observatoire du Maghreb à l’Institut de relations internationales et stratégiques (IRIS).

Plus d'infos »
jeunes israéliens avec des drapeaux israéliens pendant la parade des drapeaux à Jérusalem

Société et politique: d’autres regards sur Israël

Samedi 20 janvier 2024 | 14h-19h

Nitzan Perelman, doctorante en sociologie politique à l’Université Paris Cité, ingénieure d’études au CNRS au sein du projet ANR CHOICE, Caterina Bandini, docteure en sociologie de l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS), membre du projet ANR CHOICE – Challenging the Hegemonic Order, the Israeli Case Examined (CENS/CNRS) et chercheuse associée au Centre de recherche français à Jérusalem (CRFJ).

Plus d'infos »
Lettre d’information de l’iReMMO

Lettre d'information d'ireMMO-Suds

Recevez toutes les infos sur les activités de l’iReMMO à Marseille