RECHERCHER PAR
  • Date :

  • Catégorie :

Menu

Terrorisme(s)

N°102 – Automne 2017

Couverture confluences automne 17Un des paradoxes majeurs du terrorisme réside dans l’écart abyssal existant entre les logiques de des modalités d’action, toujours à peu près les mêmes à travers le temps et l’espace, et ses racines sociologiques multiples et changeantes selon les séquences historiques dans lesquelles il fait irruption.

L’acte terroriste s’inscrit toujours dans une logique spécifique qui n’est jamais irrationnelle même si elle peut apparaître comme telle. Il instrumentalise des victimes innocentes pour faire pression sur un adversaire qui est en fait la véritable cible dans une situation conflictuelle où les auteurs se trouent engagés. Tout se passe comme si la relation à deux (terroriste et victime) se métamorphosait en un « triangle terroriste-victime-cible ». La victime, qui est généralement mais pas nécessairement associée à la cible, sert d’instrument pour communiquer un message à celle-ci, pour la traumatiser, la démoraliser ou l’influencer d’une manière ou d’une autre. L’opération terroriste s’insère donc dans un processus lié à une stratégie plus ou moins élaborée dans une certaine configuration politique marquée par un rapport de forces asymétriques. Ceux qui mettent en œuvre ce type de moyens visent un ou plusieurs objectifs : s’affirmer, déstabiliser, faire pression, se venger…

Ce dossier de Confluences Méditerranée, pour partie tiré d’un colloque de l’iReMMO tenu à Paris en février 2017 entend contribuer à la réflexion sur ce phénomène avec des contributions portant aussi bien sur l’histoire et le droit international que sur plusieurs séquences contemporaines.

 

Dossier dirigé par
Jean-Paul Chagnollaud

Auteurs
Terrorisme(s) – Jean-Paul Chagnollaud
La France et ses « siècles de plomb » – Gilles Ferragu
La définition du « terrorisme » : débats, enjeux et fonctions dans le discours juridique – François Dubuisson
Aux racines du djihadisme : le salafisme ou le nihilisme des autres ou…l’égoïsme des uns ? – François Burgat
Le terrorisme avant et après l’État islamique – Mathieu Guidère
« Nous contre eux » : l’État islamique ou la narration militante d’une altérité radicale – Myriam Benraad
Les armes du Hezbollah : terrorisme, droit à la résistance et principe de légalité – Nicolas Dot-Pouillard
Les kurdes de Daech : les raisons de la radicalisation d’une génération – Adel Bakawan 
« Le terrorisme en débat » – Entretien avec Rachid Benzine
Regards croisés sur le terrorisme – Philippe Banier
Grèce : un retour factuel sur un terrorisme méconnu – Christophe Chiclet

Variations
Sécularisation et contre-sécularisation au Liban. Le système confessionnel à l’épreuve de l’improbable – René Otayek
Tombeau d’Alep : et de quelques autres lieux tués – Serge Airoldi
Dépolitisation de l’urne et politisation de l’électeur en Égypte : quelques enseignements des élections législatives égyptiennes 2015 – Mahmoud Abou Kassem, Mona Amer, Akram El-Alphy et Sarah Ben Néfissa. 

Disponible en librairies et sur Cairn

Je m'abonne !

En savoir plus