RECHERCHER PAR
  • Date :

  • Catégorie :

Menu

La Bataille de Mossoul

Jeudi 26 avril – 18h30-20h30

Dans le cadre de la saison culturelle Bagdad mon amour de l’Institut des cultures d’Islam.

 

Instauré à Mossoul en 2014, le « califat » de l’organisation État islamique a pris fin en 2017 à l’issue d’une bataille mêlant la guérilla urbaine à la technologie des drones et de l’aviation de la coalition internationale. Ses conséquences tragiques se feront sentir encore de longues années en Irak. Retour sur cet épisode majeur de l’histoire récente et sur le règne de l’État islamique à Mossoul avec les journalistes Hélène Sallon et Laurent Van Der Stockt, témoins directs sur le terrain, et l’historien Pierre-Jean Luizard, spécialiste del’Irak.

Rencontre avec :
Hélène Sallon, journaliste au Monde, elle a notamment couvert la bataille de Mossoul et a publié L’Etat islamique de Mossoul. Histoire d’une entreprise totalitaire (La Découverte, 2018).

Laurent Van Der Stockt, photojournaliste, membre de l’agence Gamma. Il a reçu notamment le Visa d’Or au festival Visa pour l’image de Perpignan pour sa couverture de la bataille de Mossoul pour Le Monde.

Pierre-Jean Luizard, directeur de recherche au CNRS, historien et spécialiste de l’Irak. Auteur notamment de Le piège Daech, L’État islamique ou le retour de l’Histoire (La Découverte, 2015).

Modération : Samuel Forey, journaliste, lauréat du 79e prix Albert-Londres de la presse écrite pour sa couverture de la bataille de Mossoul et du prix Bayeux-Calvados des correspondants de guerre en 2017.

Mossoul, Irak, le 02/06/2017 Un commando de 7 hommes de la 1re brigade des forces spŽciales irakiennes combat Daesh maison par maison pour prendre le contr™le de Sakha, un des derniers quartiers de Mossoul ˆ tre encore tenus par le groupe Etat Islamique au nord de la vieille ville. Un des Humvees de la brigade vient d'essuyer un tir de RPG et le tireur est recherchŽ dans les Žtages des maisons. Les hommes sont tendus, les combattants ennemis n'hŽsitent pas ˆ faire des attaques suicides et sur les trois maisons reprises en une heure, 2 Žtaient piŽgŽes. Le dŽmineur systŽmatiquement placŽ en tte du commando vient de jeter une grenade dans la pice suivante pour la traverser. Elle donne sur la cour arrire, et soudainement, dans les explosions de bombes et les tirs nourris de la rue, ce ne sont pas des combattants de Daesh qui font apparaissent mais des civils en panique. Photo Laurent Van der Stockt pour Le Monde

Photo de Laurent Van Der Stockt

.

En partenariat avec l’Institut des cultures d’Islam

Institut_Cultures_Islam

Je m'abonne !

En savoir plus