RECHERCHER PAR
  • Date :

  • Catégorie :

Menu

Dr. Saoud et Mr. Jihad, la diplomatie religieuse de l’Arabie saoudite

mardi 22 novembre 2016

 

Pierre Conesa, ancien haut fonctionnaire au ministère de la Défense, spécialiste des questions stratégiques internationales et maître de conférences à Sciences Po.
Il est notamment l’auteur du Guide du petit djihadiste : à l’usage des adolescents, des parents, des enseignants et des gouvernants, éditions Fayard, 2016 et de Dr. Saoud et Mr. Jihad, La diplomatie religieuse de l’Arabie Saoudite, éditions Robert Laffont, 2016.

Modération: Caroline Delage, journaliste présentatrice sur la chaîne d’information en continu itélé, elle a été correspondante à Jérusalem pour Canal + et Europe 1 et journaliste présentatrice sur la chaîne Public Sénat. Elle est membre du Conseil d’administration de l’iReMMO.

couv-dr-saoud-mr-jihadPrésentation de l’éditeur :

Une étude exceptionnelle sur les dessous du royaume le plus puissant et le plus secret au monde.
La diplomatie religieuse de l’Arabie saoudite constitue un étrange trou noir dans l’analyse du radicalisme qui affecte l’islam aujourd’hui. Pourquoi le salafisme, mouvance la plus intolérante et sectaire de l’islam, est-il devenu si conquérant ? Parce que parmi tous les radicalismes religieux qui pourrissent la planète, il est le seul à bénéficier d’un appui constant de la part d’un pays doté d’immenses moyens : le royaume saoudien.
Cette étude, dont les collaborateurs ont souhaité conserver l’anonymat, révèle comment ce royaume aux deux visages, celui conciliant de la dynastie Saoud et celui plus agressif du salafisme, propagandiste du djihad, a depuis des décennies développé une stratégie religieuse pour conquérir la communauté musulmane, mais aussi l’Occident, sans apparaître comme un ennemi grâce à un soft power original, hybride des systèmes américain et soviétique.
Aujourd’hui, ce pays longtemps protégé se retrouve menacé sur son propre territoire par le salafisme djihadiste qu’il a propagé ailleurs.

 

Je m'abonne !

En savoir plus