RECHERCHER PAR
  • Date :

  • Catégorie :

Menu

L’équation du développement au Maroc : politique industrielle versus économie de rente ?

Vendredi 8 juin 2018 – 18h30-20h30

Rencontre avec :

Selma Mhaoud, journaliste d’investigation, analyste spécialisée en risque d’intégrité et gouvernance dans la zone MENA. Elle est aussi chercheuse associée à Economia, le centre de recherche de HEM (Institut des Hautes Etudes de Management) au Maroc. Elle a publié Les champions nationaux. L’équation du développement au Maroc dans la collection des presses de l’Université citoyenne en partenariat avec la fondation HEM et aux éditions « En toutes lettres ».

Xavier Richet, professeur à l’Université de la Sorbonne-nouvelle, chaire Jean Monnet d’économie, co-responsable du séminaire BRIC (EHESS et Fondation Maison des Sciences de l’Homme à Paris). Il a enseigné et a conduit des recherches dans plusieurs universités de la région (Alger, Annaba, Fès, Rabat, Sfax, Tunis) et a été expert dans plusieurs projets académiques et industriels dans ces trois pays.

Raymond Benhaim, économiste, membre fondateur du Centre d’études et d’initiatives de solidarité internationale (Cedetim), et consultant sur les questions des reformes économiques et d’urbanisme, en Chine, en Afrique et au Maghreb. Il a enseigné à l’université Paris IX Dauphine et à l’Institut Agronomique à Rabat. Militant dans plusieurs organisations de la société civile, marocaines et internationales, il est actuellement président de Racines, association pour le développement culturel au Maroc et en Afrique.

Modération : Kenza Sefrioui, journaliste, fondatrice de la maison d’édition casablancaise En toutes lettres et auteure notamment de La revue Souffles 1966-1973. Espoirs de révolution culturelle au Maroc.

Economie MarocPrésentation de l’éditeur

OCP, SNI, Attijariwafabank, Maroc Telecom, Addoha, BMCE Bank… Ils sont grands, innovants, compétitifs et présents à l’international. Ces entreprises, et d’autres, appelées « champions nationaux » ont prospéré dans un contexte domestique typiquement incitatif. Mais le Maroc a-t-il une politique de champions nationaux ? À quels impératifs répond-elle ? Et dans quelle mesure ces « champions » contribuent-ils au développement socioéconomique du pays ? Les retombées sont-elles à la hauteur des moyens alloués et des attentes qu’ils suscitent ?

Dans cette recherche de trois ans, qui combine une vue d’ensemble de la problématique et une analyse des particularités de l’histoire économique marocaine, Selma Mhaoud interroge les théories et les pratiques, et la ligne fluctuante entre politique industrielle et économie de rente.

En partenariat avec :

ETL-logo

Je m'abonne !

En savoir plus