RECHERCHER PAR
  • Date :

  • Catégorie :

Menu

Le nucléaire iranien sur la sellette : raisons et enjeux

Mercredi 23 mai 2018 – 18h30-20h30

Rencontre avec :
Thierry Coville, chercheur à l’Institut des relations internationales et stratégiques (IRIS), il est professeur à Novancia où il enseigne la macroéconomie, l’économie internationale et le risque pays. Docteur en sciences économiques, il effectue depuis près de 20 ans des recherches sur l’Iran contemporain et a publié de nombreux articles et ouvrages sur ce sujet. Il travaille également sur la problématique des économies pétrolières.

Philip Golub,  professeur de politiques internationales et comparatives à l’Université américaine de Paris (The American University of Paris) depuis 2006 et précédemment en poste à Sciences Po ainsi qu’à l’Université de Paris 8. Il est également co-fondateur et co-éditeur de « The Asia Times » ainsi que contributeur régulier au Monde Diplomatique. Ses études portent principalement sur les périodes historiques que sont l’empire et la fin de l’époque moderne ; la sociologie historique des relations internationales et l’économie politique de la période post-coloniale.

Azadeh Kian,  professeure de sociologie à l’Université Denis Diderot – Paris 7, chercheure associée à l’UMR Mondes iranien et indien, CNRS, elle est également directrice du Cedref et des Cahiers du Cedref, son dernier ouvrage s’intitule L’Iran : un mouvement sans révolution ? (Michalon, 2011).

Modération : Marie-France Chatin, journaliste à RFI dans l’émission « Géopolitique, le débat ».

 

En partenariat avec :

rfi_logo_médias

Je m'abonne !

En savoir plus