Menu

Réfugié·e·s syrien·ne·s et société civile au Liban : quelles dynamiques ?

Mardi 29 septembre 2020 – 17h-20h30

Rencontre avec les associations ASODH et Salam LADC
Dans le cadre de l’appel à micro-projet du REF financé par l’AFD

  Réfugié·e·s syrien·ne·s au Liban – Crédit photo : Salam LADC

 

PREMIÈRE PARTIE
Appel à volontaires pour l’ONG Salam LADC
17h-18h 

Rencontre autour d’un pot, présentation des activités de l’ONG, réponse aux questions:

Dans la plaine de la Bekaa, Salam LADC a fait le choix d’impliquer un grand nombre de volontaires venu·e·s du Liban où d’ailleurs. Ces derniers·ères sont désormais tout à fait indispensables à la mise en oeuvre, au quotidien, des activités au profit des réfugié·e·s syrien·ne·s (soutien scolaire, activités récréatives, etc.). La démarche qui leur est proposée par Salam LADC ne relève pas de l’assistance unilatérale, telle qu’elle peut être observée ailleurs. Il s’agit pour les volontaires de s’extraire de leur propre condition afin de recevoir et donner. Dès lors, la notion de dialogue doit être au cœur de leur engagement, conformément au souhait de Joseph Matta, fondateur et président de Salam LADC. Aujourd’hui, pas moins de 500 volontaires originaires d’une trentaine de pays, se sont investi·e·s depuis 2016 et continuent d’animer un réseau dynamique par-delà les frontières.

Inscriptions en ligne

 

DEUXIÈME PARTIE
Controverse « Réfugiés syriens et société civile au Liban : quelles dynamiques ? »
18h30-20h30

Rencontre avec :

Joseph Matta, éducateur spécialisé originaire du Sud-Liban, diplômé de l’Université Saint-Joseph et a effectué l’essentiel de sa carrière au sein de la Croix-rouge libanaise. En 2006, à la suite d’une guerre éclair, mais très meurtrière, il fonde l’association Salam LADC (Lebanese Association for Development and Communication). Celle-ci intervient dans le champ de la formation aux premiers secours. Après 2011 et face à l’afflux de centaines de milliers de réfugié·e·s syrien·ne·s au Liban, Salam LADC diversifie son action. Il s’agit également, désormais, de porter assistance dans les camps de la plaine de la Bekaa (activités récréatives à vocation psychosociale au profit des enfants traumatisés, soutien scolaire, distributions alimentaires, etc.).

Ziad Majed, membre du Conseil scientifique de l’iReMMO, politiste franco-libanais, professeur et directeur du programme des études du Moyen-Orient à l’Université américaine de Paris (AUP). Il est l’auteur de plusieurs ouvrages, articles et études sur les réformes, les transitions démocratiques, les élections, la société civile et la citoyenneté au Liban, en Syrie et dans la région arabe, dont La révolution orpheline (L’Orient des livres/Actes Sud, 2014) et Dans la tête de Bachar Al-Assad, avec Subhi Hadidi et Farouk Mardam-Bey (Actes Sud, 2018).

Modération Giovanna Tanzarella, vice-présidente du Réseau Euromed France et membre de l’iReMMO (à confirmer)

Inscriptions en ligne

 

 

 

 

Si pour des raisons sanitaires en lien avec l’épidémie de Covid-19 nous devons annuler la rencontre
ou limiter du nombre de participants sur place, nous vous tiendrons informé·e·s.

Je m'abonne !

En savoir plus