RECHERCHER PAR
  • Date :

  • Catégorie :

Menu

Proche-Orient: histoire secrète d’un succès diplomatique français

Lundi 14 janvier 2019 – 12h30 à 14h00

 

Présentation du livre Opération Raisins de la colère. L’histoire secrète d’un succès diplomatique français d’Hervé de Charette, (CNRS Édition, 2018)

Avril 1996: à quelques semaines des élections législatives, Shimon Peres, qui a remplace Itzhak Rabin assassiné, lance l’opération « Raisins de la colère » contre le Hezbollah au Sud-Liban. C’est grâce au ministre des Affaires français, Hervé de Charette, qu’un cessez-le-feu s’imposera, au terme de 13 jours de navette diplomatique. Voici les secrets de cette réussite, présentés par son auteur.

 

Rencontre avec :

Hervé de Charette, ancien ministre, en particulier des Affaires étrangères de 1995 à 1997. Il a également été ministre délégué à la fonction publique et au plan (1986-1988) et ministre du logement (1993-1995). Maître des requêtes au Conseil d’État, il a aussi été maire de Saint-Florent-le-Vieil de 1989 à 2014, et député de Maine-et-Loire entre 1988 et 2012.

Modération: Dominique Vidal, journaliste et historien.

 

 

Présentation de l’éditeur

10 avril 1996 : l’armée israélienne lance une vaste opération militaire contre le Hezbollah au Sud-Liban. Pas d’intervention militaire au sol, mais des bombardements aériens et maritimes de grande envergure, atteignant notamment un camp de l’ONU où s’étaient réfugiés de nombreux civils, dont des enfants. Nom de code : « Raisins de la colère ».
26 avril 1996 : le cessez-le-feu est déclaré grâce à l’effort de médiation de la France et de son ministre des Affaires étrangères, Hervé de Charette. Parti sur place le 15 avril avec une équipe de diplomates expérimentés, il fait pendant 13 jours la navette diplomatique entre Beyrouth, Tel-Aviv, Damas et le Caire. Dans l’histoire politique française, cette méthode, que Henry Kissinger appelait la shuttle diplomacy, n’avait pas de précédent.
À travers 16 tableaux vivants, chacun conçu pour décrire un moment décisif ou analyser un aspect de la crise, Hervé de Charette fait le récit de ce succès diplomatique français, dans lequel on pourrait puiser quelques enseignements pour le présent et le futur.
Témoignage historique, galerie de portraits d’hommes opiniâtres, leçon pour les étudiants en relations internationales, modèle pour les diplomates de demain : ce récit est bien plus qu’un énième ouvrage sur le conflit moyen-oriental. Il est la preuve que la France peut tenir un rôle décisif dans le maintien de la paix malgré l’indifférence de la communauté internationale pour peu que des hommes soient prêts à faire preuve de courage et de volonté.

Je m'abonne !

En savoir plus