RECHERCHER PAR
  • Date :

  • Catégorie :

Menu

Qui sont les djihadistes français ?

Mardi 14 octobre 2014

 

 

Rencontre avec :

David Thomson, journaliste, reporter au service Afrique de RFI. Il a couvert la guerre en Libye et les révolutions arabes en tant que correspondant de France 24 et RFI. Il est l’auteur de Les français djihadistes, éditions Les Arènes, 2014.

Dounia Bouzar, anthropologue, spécialiste du fait religieux et de la gestion de la laïcité au sein des institutions et des entreprises, est directrice du CPDSI (Centre de Prévention des Dérives Sectaires liées à l’islam), rattaché à la MIVILUDES (Mission Interministérielle de Vigilance et de Lutte contre les Dérives Sectaires) et au CIPD (Comité Interministériel de Prévention de la Délinquance). Elle est notamment l’auteure de Désamorcer l’islam radical et de Ils cherchent le paradis, ils ont trouvé l’enfer, tous deux parus aux éditions de l’Atelier en 2014.

Présentation de l’éditeur :

Toutes les histoires que j’ai recueillies l’ont été de la bouche des jihadistes eux-mêmes.

Ils s’appellent Yassine, Alexandre, Abu Nai’ïm, Clémence, Éric, Omar, Souleymane… La plupart ont décroché avant le bac, mais tous n’étaient pas désœuvrés jusqu’à leur départ en Syrie. Beaucoup avaient même un travail et une famille aimante. Leur dénominateur commun est une intense activité sur Internet, YouTube, Facebook et les réseaux sociaux.

Je me suis toujours présenté à eux en tant que journaliste, sous ma véritable identité. Pour des raisons de sécurité et pour garantir leur liberté de ton, l’identité de ces Français jihadistes a cependant été modifiée. Aller voir et rendre compte est la mission du journaliste.

En juger est le privilège du lecteur.

 

 

 

 

Présentation de l’éditeur :

Sophie et Philippe sont sous le choc : leur fille Adèle, 15 ans, a disparu. Nathalie et Bernard ont perdu Célia, 16 ans. Marie se bat pour qu’Iris ne parte pas. Samy fait tout pour sauver son frère. Nicole ne veut pas que son fils soit mort pour rien. Meriem veut récupérer son bébé kidnappé par son ex-mari. Un seul point commun à ses âmes volées : avoir regardé les vidéos d’Abu Oumma.

Ce livre raconte la descente aux enfers de « parents orphelins » qui s’unissent pour ramener de Syrie leurs enfants endoctrinés par des groupes « djihadistes ». Leurs filles, leur fils cherchaient le paradis, ils ont trouvé l’enfer. Le combat de ces parents est aussi le nôtre. Contre l’attirance de la mort, comment aider les jeunes à aimer la vie, à lutter contre les injustices sans rejeter le monde réel ?

 

 

 

 

 

À consulter : l’entretien avec David Thomson, réalisé par Pierre Puchot pour Mediapart, ainsi que l’interview de Dounia Bouzar par Willy Le Devin pour Libération : « La radicalisation des futurs jihadistes est rapide : la plupart sont des convertis ».

Je m'abonne !

En savoir plus