RECHERCHER PAR
  • Date :

  • Catégorie :

Menu

Le corps, la sexualité, l’amour : quoi de neuf en Méditerranée ?

Samedi 19 janvier 2019 – 11h30-17h45

Dans le cadre du cycle 2018-2019 de l’Université populaire sur le thème :
Méditerranée-Moyen Orient : questions de société, sociétés en question.

 

Crédit Photo : Mark Kirchner

 

La norme ou la transgression. La soumission ou la libération. Se dévoiler ou se couvrir. Choisir son orientation ou subir l’imposition. Cette alternance travaille les sociétés méditerranéennes traditionnellement imprégnées du discours religieux avec ses impératifs. Les choses se compliquent à y regarder de près. Le corps dansé, le corps transformé ou désiré, le corps fait l’objet de nouvelles revendications de droits. L’irruption dans l’espace public du mouvement LGBTQ sur la rive sud est une nouveauté qui mérite d’être interrogée. L’amour devient politique ? Le monde musulman semble renouer avec un lointain passé de liberté amoureuse, non sans mal.

Séance 1  – 11h30-13h00
Amour, genre et sexualité dans le monde arabo-musulman
Corinne Fortier, anthropologue, psychologue et réalisatrice, chargée de recherche au CNRS au Laboratoire d’Anthropologie Sociale (CNRS-EHESS-Collège de France-Université PSL). Elle a reçu la médaille de Bronze 2005 du CNRS. Auteure de Corps des femmes et espaces genrés arabo-musulmans (avec Safaa Monqid, Karthala, 2017) et de Reinventing Love? Gender, Intimacy and Romance in the Arab World (avec Aymon Kreil et Irene Maffi, Peter Lang 2018).

Séance 2  – 14h30-16h00
Des savoir-faire aux savoir-taire: Virginité et codification de la transgression dans la société tunisienne contemporaine
Ibtissem Ben Dridi, anthropologue et ingénieure de recherche à l’Institut National du Cancer (INCa – Cancéropôle Ile-de-France). Chercheure affiliée à l’Institut d’Histoire et d’Anthropologie des Religions (IHAR – Université de Lausanne) et chercheure associée au Centre d’Etudes et de Recherches sur les Mondes Américains (CERMA- EHESS/CNRS). Auteure de Le Tasfih en Tunisie : Un rituel de protection de la virginité féminine (L’Harmattan, 2004).

Séance 3 – 16h15-17h45
L’émergence d’un espace public LGBT en Turquie 
Idil Engindeniz, chercheure à l’Université Galatasaray d’Istanbul, docteure en sciences de l’Information et de la communication de l’Université de Grenoble. Sa thèse portait sur « L’émergence d’un espace public LGBT en Turquie : une analyse de la revue Kaos GL » et ses recherches actuelles portent sur les questions d’espace public, de genre, de journalisme et études LGBTIQ.

 


Participation :
pour la journée : 20 € / 12 €*
pour la séance : 8 € / 5 €*
*Tarif réduit pour les étudiant.e.s et les demandeur.se.s d’emploi

En partenariat avec :

Je m'abonne !

En savoir plus