RECHERCHER PAR
  • Date :

  • Catégorie :

Menu

Libertés en danger : la remise en cause massive de l’Etat de droit en Méditerranée

Samedi 23 mars – 11h30-17h45

 

Dans le cadre du cycle 2018-2019 de l’Université populaire sur le thème :
Méditerranée-Moyen Orient : questions de société, sociétés en question.

 

Crédit photo : Magharebia

 

L’ensemble méditerranéen connaît depuis quelques années un phénomène inédit par son ampleur de rétrécissement de l’espace d’action de la société civile et de fragilisation de l’État de droit. La diminution des moyens légaux d’action à travers de nouvelles lois, en contradiction avec les instruments internationaux des droits de l’homme, se traduit dans certains cas par une répression violente des personnes et des organisations non gouvernementales, dont on empêche l’expression, on ferme les locaux et on emprisonne les responsables. Cette situation alarmante ne fait pas la une des journaux, pourtant elle concerne aussi certains pays européens. Or parallèlement l’engagement citoyen, surtout des jeunes générations, persiste contre vents et marées.

Séance 1  – 11h30-13h00
La régression des libertés associatives sur la rive sud de la Méditerranée après les révolutions arabes
Marta Semplici, responsable de programme Moyen-Orient et Afrique du nord à Euromed Droits.

Séance 2  – 14h30-16h00
Israël en pleine radicalisation

Dominique Vidal, journaliste et historien, auteur de nombreux ouvrages sur le conflit israélo-palestinien.

Séance 3 – 16h15-17h45
En Europe aussi : la régression de l’espace des organisations de la société civile
Olivier Consolo, ancien directeur de CONCORD Confédération européenne des ONG d’urgence et de développement, expert « société civile ».

 


Participation :
pour la journée : 20 € / 12 €*
pour la séance : 8 € / 5 €*
*Tarif réduit pour les étudiant.e.s et les demandeur.se.s d’emploi

En partenariat avec :

Je m'abonne !

En savoir plus