Révolutions et contre-révolutions dans le monde arabe

N°115 – hiver 2020

Dix ans déjà que de Tunis au Caire, de Benghazi à Deraa, de Manama à Sanaa, des soulèvements se sont produits, avec une soudaineté et une vigueur telles que des pouvoirs ont vacillé et que certains ont même été emportés. Les 22 pays arabes n’ont cependant pas tous connu cette secousse. D’aucuns ont vite désamorcé des mouvements contestataires moins vigoureux, tandis que d’autres sont restés aux marges du mouvement. Cette différenciation processuelle est sans doute riche d’enseignements en termes de causalités. De même, le devenir des révolutions nous permet-il de décrypter des différences d’un espace à l’autre. La diversité de ce vaste mouvement contestataire et ses suites montrent donc, s’il en était besoin, combien le monde arabe échappe à tout réductionnisme.

L’Egypte, de la fin de règne de Moubarak aux amendements constitutionnels de Sissi

Mercredi 3 avril 2019
Rencontre avec Baudouin Long, chercheur associé au CEDEJ (Centre d'études et de documentation économiques, juridiques et sociales) du Caire et Alexis Blouët, docteur en droit comparé de l'Université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne, spécialiste du processus constitutionnel égyptien.
Modération : Jihâd Gillon, journaliste à Jeune Afrique.

Moyen-Orient : regards croisés sur une région sous tensions

12 mars 2019
Pôle juridique et judiciaire
Place Pey-Berland, Bordeaux
5 tables rondes :
Des élections, et après ?
Quand la région bascule dans la guerre
Ingérences et jeux des puissances régionales
Questions nationales et conflits territoriaux
Des ressources naturelles qui divisent