Qatar : le mondial et le malaise

Agnès Levallois, vice-présidente de l’iReMMO et maîtresse de conférence à la Fondation pour la Recherche Stratégique, est intervenue sur “C dans l’air” le 15 novembre au sujet de la coupe du monde au Qatar. Elle fustige d’abord la critique de dernière minute des pays occidentaux :

“Ce qui est surprenant, c’est qu’il fallait “s’énerver” quand la coupe du monde a été attribuée au Qatar en 2010. Un argument revient maintenant en boucle: c’est la première fois qu’une coupe du monde est organisée dans un pays arabe, alors forcément on critique. Ce sont des propos que l’on entend dans toute la région (Moyen-Orient] et qui renforce ce deux poids deux mesures qui est à chaque fois mis en avant dans cette région. Cela est dramatique, même compte tenu de tous les aspects négatifs que l’on sait.”

Agnès Levallois

Elle revient ensuite sur le droit des femmes au Qatar : 

“Les femmes ont beaucoup plus de droits qu’en Arabie saoudite, de nombreuses femmes travaillent dans l’administration. Cela a été beaucoup boosté par la mère de l'émir actuel, Cheikha Moussa, sous l’impulsion aussi de la sœur de l'émir la princesse Mayassa. Cela correspond à cette volonté d’ouverture que veut montrer absolument le Qatar. Mais celui-ci reste un État de religion wahhabite, avec un système extrêmement conservateur.”

Agnès Levallois

Elle rappelle finalement une anecdote révélatrice de la conscience nationale qatarie : 

“ Le père de l’émir actuel, dans les années 1970, arrive dans un aéroport et présente son passeport. On lui demande où est ce pays. Traumatisé, il n’aura de cesse de déployer des moyens pour que le monde sache où et ce qu’est le Qatar. Pari réussi aujourd’hui.”

Agnès Levallois

ÉDITO

ÉDITO

Le sort des migrants et réfugiés pris au piège en Libye. L’UE doit réagir au «naufrage de civilisation»

A la fin de l’année 2017, des images insoutenables d’hommes vendus comme de simples marchandises en Libye faisaient le tour du monde. L’heure était à l’indignation et aux promesses que des mesures seraient prises pour protéger ces réfugiés et ces migrants d’un système criminel organisé d’abus et d’exploitation. Images furtives, l’heure s’est écoulée, laissant la place à une nouvelle indignation, faisant oublier les promesses pourtant faites.

Lire la suite »

LES ANALYSES DE CONFLUENCES

LES ANALYSES DE CONFLUENCES

Les multiples visages de Shimon Pérès

Shimon Pérès est mort mercredi 28 septembre 2016. Retour sur soixante années de la carrière politique contrastée de celui qui fut à la fois l’artisan de « l’ambiguïté délibérée » du nucléaire israélien, l’un des acteurs de la politique de colonisation, des accords d’Oslo comme de leur échec, et le lauréat du prix Nobel de la paix.

Lire la suite »
Lettre d’information