Pour le futur de la Méditerranée, l’agriculture

agriculture méditerranéeAuteur : Sébastien Abis

Les révoltes qui secouent les pays arabes méditerranéens ne sont pas des émeutes de la faim. Néanmoins, les insécurités alimentaires et la fragilité des zones rurales constituent de puissants catalyseurs dans l’expression des revendications politiques en faveur d’une plus grande justice sociale et territoriale.

Ces pays concentrent toutes les grandes tensions agricoles de la planète : croissance de la population, transformation des modes de consommation, rareté de l’eau et de la terre, accélération des changements climatiques, vulnérabilité économique des régions de l’intérieur, dépendance envers les marchés internationaux. Ces défis s’inscrivent dans un contexte global où les dynamiques du commerce s’intensifient et les rivalités de puissance se complexifient.

Au moment où se renforce la dimension stratégique des questions agricoles et alimentaires dans le monde, n’est-il pas urgent de réexaminer les relations internationales à l’aune des besoins les plus élémentaires ? Tout comme d’autres matières premières, les produits alimentaires sont fondamentaux à l’équilibre et à la stabilité des Nations. Cette réalité va- t-elle s’imposer dans l’agenda de la coopération entre l’Europe et les pays méditerranéens ? Que veut faire la France face à de telles perspectives ?

Ce livre propose de suivre un itinéraire particulier pour explorer la complexité des enjeux géopolitiques en Méditerranée. C’est l’une des principales routes où se joue le futur : la sécurité alimentaire des populations et le développement de l’agriculture.

Sébastien Abis est analyste géopolitique spécialisé sur l’espace méditerranéen, l’agriculture et l’alimentation.

Commander le livre sur le site de L’Harmattan

 

CONFLUENCES MÉDITERRANÉE

CONFLUENCES MÉDITERRANÉE

LES ANALYSES DE CONFLUENCES

LES ANALYSES DE CONFLUENCES

Algérie : la fin du « pacte social rentier » ?

Depuis le début des grandes marches nationales initiées le 22 février dernier, l’Algérie est entrée dans une nouvelle phase de son histoire. C’est en effet la première fois, depuis les tourbillons festifs ininterrompus liés à son accès à l’indépendance en juillet 1962, que l’ensemble du peuple algérien s’est spontanément mobilisé dans une incomparable ambiance de consensus autour d’un mot d’ordre simple, clair et net : « Non à un cinquième mandat du président Abdelaziz Bouteflika ! » Un mouvement social de grande ampleur que l’annonce, lundi dernier, du renoncement à ce projet de cinquième mandat (et le report sine die de l’élection présidentielle prévue le 18 avril) n’a, à ce stade, pas permis d’endiguer. Comment avons-nous pu en arriver à cette nouvelle donne ? Peut-elle être considérée comme un coup de tonnerre dans un ciel serein ?

Lire la suite »
Lettre d’information de l’iReMMO

Lettre d'information d'ireMMO-Suds

Recevez toutes les infos sur les activités de l’iReMMO à Marseille