Présences économiques chinoises en Méditerranée

Novembre 2021 –  N°42
Thierry Pairault, Xavier Richet

Bibliothèque de
La Chine a défini une stratégie d’internationalisation ambitieuse conduisant à développer des interconnexions à la fois terrestres, maritimes, aériennes, voire numériques, afin de favoriser et promouvoir ses échanges par la mobilisation de ses ressources financières et industrielles. La Méditerranée est un espace couvert par ce projet du fait de sa situation géopolitique, de ses besoins d’investissement, de l’importance de ses marchés. Nous nous focaliserons sur les présences économiques chinoises et sur le bilan des relations économiques sino-méditerranéennes, puis exposerons les ambitions maritimes de la Chine avant de présenter des aperçus plus spécifiquement régionaux.

Auteurs

Thierry Pairault, socio-économiste et sinologue, est directeur de recherche émérite au CNRS et membre du Centre de recherche sur la Chine moderne et contemporaine de l’EHESS, où il anime un séminaire sur les présences chinoises en Afrique et dans le monde. Il a coédité Chine-Algérie : une relation singulière en Afrique (2014) et La Chine en Algérie : approches socio-économiques (2017).
Xavier Richet,  professeur émérite d’économie à l’université de la Sorbonne nouvelle (ICEE-Études européennes). Ses recherches portent sur la stratégie des firmes chinoises notamment en direction des pays du sud-est européen. Il a récemment coédité Une mondialisation contrariée. L’Europe et la Chine face à de nouveaux enjeux (2019) et Les Frontières revisitées (2020).

CONFLUENCES MÉDITERRANÉE

CONFLUENCES MÉDITERRANÉE

LES ANALYSES DE CONFLUENCES

LES ANALYSES DE CONFLUENCES

[TRIBUNE] Affamer la population, la nouvelle stratégie de Bachar al-Assad

Alors que la communauté internationale reste suspendue à la date de la conférence de Genève, un drame humanitaire d’une rare ampleur menace les populations syriennes. De Yarmouk, vaste camp palestinien au Sud de Damas, de Mouadamiya, banlieue de la capitale et de la Ghouta du centre historique de Homs, les mêmes échos et images parviennent – rarement – vers l’extérieur : des corps de femmes, d’enfants et d’hommes décharnés qui rappellent les famines africaines des années 80 ou encore, ces corps sortant des ghettos de la Seconde Guerre mondiale. La communauté internationale crie-t-elle au scandale ? Exige-t-elle une réaction ? Non, le silence se fait lourd. Ces famines à répétition sont-elles le fait de la désorganisation des circuits économiques, résultant de la guerre civile ? Non. Elles appartiennent à un ensemble de dispositifs de répression utilisés de longue date par le régime, autre versant de ses moyens de répression.

Lire la suite »
Lettre d’information de l’iReMMO

Lettre d'information d'ireMMO-Suds

Recevez toutes les infos sur les activités de l’iReMMO à Marseille