Le monde est-il indifférent à la tragédie syrienne ?

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Lundi 18 janvier 2021 – 18h30-20h30

En raison de la situation sanitaire actuelle, l’iReMMO organisera toutes ses rencontres
« Controverses » et « Midis » en ligne.
Ces rencontres sont proposées à tarif libre.
N’hésitez pas à nous soutenir.

Rencontre avec :

Rony Brauman, médecin, engagé depuis 1977 dans le domaine de l’aide médicale internationale. Il est le cofondateur de Médecins sans frontières (MSF), qu’il a présidé pendant douze ans, de 1982 à 1994, et est désormais directeur d’études à la Fondation Médecins sans frontières. Il a également enseigné à Sciences Po et a écrit plusieurs livres dont Humanitaire, diplomatie et droits de l’homme, ouvrage qui regroupe ses articles entre 1988 et 2009 (édition du Cygne, 2010), Diplomatie de l’ingérence (avec Frédéric Dufourg, Elytis, 2016) et Guerres humanitaires ? Mensonges et intox (Textuel, 2018).

 

Éric Emeraux, ex-chef de l’Office central de lutte contre les crimes contre l’humanité, les génocides et les crimes de guerre (OCLCH). Il est colonel de la gendarmerie nationale, diplômé de l’École des officiers de la gendarmerie nationale (EOGN) et de l’Université d’Aix-Marseille. Après une carrière dans l’Armée de terre (section de renseignement) et la Gendarmerie nationale, il devient attaché de sécurité intérieure (ASI) à l’Ambassade de France à Sarajevo (2012-2017). Il est ensuite nommé chef de l’OCLCH, une unité interministérielle d’enquêtes mandatée pour enquêter sur les crimes internationaux les plus graves.

 

Modération : Leïla Bourguiba, membre de l’iReMMO, juge assesseur, représentante du UNHCR devant la Cour d’appel en matière d’asile. Conseillère juridique en droit international pénal et droit international humanitaire.

 

L’iReMMO vous offre cette rencontre.
Pour nous permettre de continuer, soutenez notre travail en faisant un don.

Vous pouvez utiliser l’une de nos plateformes ci-dessous :

Réfugiés syriens en grève sur le quai de la gare Keleti de Budapest, 4 septembre 2015. Photo : Mstyslav Chernov