Les défis et les impasses de l’aide humanitaire en zones gouvernementales syriennes

Mercredi 6 décembre 2023 | 18h30-20h30

Entrée libre – Siège MSF
34 avenue Jean Jaurès, 75019 Paris

Présentation

Depuis le début de la guerre en 2011, Médecins sans frontières fournit de l’aide en Syrie uniquement dans les zones échappant au contrôle du gouvernement. En dépit de nos multiples tentatives, les autorités ont toujours refusé nos propositions de travail jusqu’au tremblement de terre ayant frappé le nord du pays en février 2023. Engagé dans une stratégie de normalisation de ses relations diplomatiques, le gouvernement a accepté deux importantes donations de l’organisation au profit du Croissant Rouge Arabe Syrien (SARC) entre février et avril 2023. Réalisés dans le but d’aboutir à un accord sur l’enregistrement de MSF en Syrie, ces dons et les négociations qui ont suivi ont suscité de vives discussions au sein de l’association : dans quelle mesure peut-on espérer négocier un espace de travail autonome avec un gouvernement auteur d’atrocités de masse, décrit par les chercheurs et les militants des droits de l’homme comme exerçant un contrôle total sur les ressources de l’aide internationale ? L’aide humanitaire côté gouvernemental est-elle toujours condamnée à «financer l’appareil répressif baasiste, […] punir les opposants et récompenser les partisans» du régime selon les termes d’Human Rights Watch en 2019 ? 

Rencontre avec :

Agnès Levallois, vice-présidente de l’iReMMO, consultante spécialiste du Moyen-Orient et chargée de cours à Sciences Po Paris, Joseph Daher (en ligne), professeur à l’Institut universitaire européen de Florence, Ahmed Youssef, directeur de l’hôpital MSF (en ligne).
Modération: Michaël Neuman, directeur d’études au Crash de Médecins sans frontières.

En partenariat avec
Une fille avec le gilet de MSF observe un camps de réfugiés
Photo : © MSF
Lettre d’information de l’iReMMO

Lettre d'information d'ireMMO-Suds

Recevez toutes les infos sur les activités de l’iReMMO à Marseille