RECHERCHER PAR
  • Date :

  • Catégorie :

Menu

Sunnites et chiites : la grande discorde

Mardi 19 décembre – 18h30-20h30

Rencontre avec :

Laurence Louër, professeure associée à Sciences Po, rattachée au Centre de recherches internationales (CERI). Elle a été consultante permanente au Centre d’analyses et de prévisions du ministère français des Affaires étrangères entre 2004 et 2009, ainsi que rédactrice en chef de la revue scientifique Critique internationale entre 2006 et 2016. Arabisante, elle travaille sur les politiques de l’identité au Moyen-Orient. Elle a notamment publié : Chiisme et politique au Moyen-Orient (Paris, Autrement, 2008) et Sunnites et Chiites. Histoire politique d’une discorde (Seuil, 2017).

Pierre-Jean Luizard, directeur de recherche CNRS au sein du Groupe Sociétés, Religions, Laïcités (GSRL, UMR8582, CNRS / EPHE), historien et spécialiste d’histoire contemporaine des islams dans les pays arabes du Moyen-Orient, en particulier en Irak. Il a notamment écrit : La question irakienne (Fayard, 2002), La Formation de l’Irak contemporain (CNRS Éditions, 2002), Le choc colonial et l’islam (sous la direction de, La Découverte, 2006), Les transformations de l’autorité religieuse (L’Harmattan, 2004, dir. avec Martine Cohen et J. Joncheray) et dernièrement : Chiites et Sunnites. La grande discorde en 100 questions (Tallandier, 2017).

Modération : Agnès Levallois, consultante, spécialiste du Moyen-Orient et vice-présidente de l’iReMMO.

 

Couverture Sunnites chiites histoire d'une discordePrésentation de l’éditeur : Lorsque l’on évoque les relations entre les sunnites et les chiites, on les caractérise volontiers comme une guerre sans fin qui durerait depuis plus d’un millénaire. Elle aurait pour fondement des haines ancestrales liées à des divergences à propos de la succession du prophète Mahomet. Or, au cours de l’histoire, ces controverses ont été activées ou désactivées en fonction du contexte politique, notamment quand le sunnisme et le chiisme ont servi d’idéologies de légitimation à des États rivaux. Aujourd’hui, la rivalité entre l’Arabie saoudite et l’Iran s’est substituée au conflit entre les Ottomans et les Safavides au xvie siècle. Elle internationalise et lie entre eux des conflits locaux qui étaient indépendants, introduit des enjeux religieux dans des luttes politiques, rigidifie des identités confessionnelles fluides. Pour comprendre ces dynamiques, cet ouvrage propose à la fois une histoire globale des relations entre sunnites et chiites et une étude historique et sociologique de quelques situations nationales, du Liban à l’Iraq en passant par le Yémen et le Pakistan.

 

Couverture sunnites et chiites la grande discordePrésentation de l’éditeur : Comment l’islam s’est-il divisé ? Comment s’est construit le sunnisme ? Comment s’est forgée la martyrologie chiite ? Pourquoi y a-t-il une non-reconnaissance réciproque des deux communautés ? Quelle est la position de l’Iran chiite face au monde sunnite ? Pourquoi les Printemps arabes ont-ils dégénéré confessionnellement ? Quel est le rôle des grandes puissances dans le conflit ?
À la mort du Prophète, en 632, la jeune communauté musulmane s’est déchirée sur sa succession, déclenchant la première grande discorde (fitna). Un désaccord resté irrésolu. Après l’échec de multiples tentatives de rapprochement au cours des siècles, on assiste aujourd’hui au retour d’une nouvelle fitna opposant les deux principales branches de l’islam, chiites minoritaires contre sunnites majoritaires à 85 %. Les causes en sont largement contemporaines : faillite de certains États arabes, émancipation des communautés chiites arabes, éclatement de l’autorité religieuse chez les sunnites. Ces conflits trouvent leur épicentre au Moyen-Orient, mais se propagent au reste du monde : Inde, Pakistan, Indonésie… En 100 questions/réponses très didactiques, Pierre-Jean Luizard remet en perspective l’Histoire, les développements et la réalité de ce conflit confessionnel millénaire dont l’ampleur globale est inédite.

Je m'abonne !

En savoir plus