RECHERCHER PAR
  • Date :

  • Catégorie :

Menu

Les institutions religieuses, un héritage historique daté ?

Samedi 16 novembre 2019 – 11h30-17h30

Dans le cadre du cycle 2019-20120 de l’Université populaire sur le thème « Des hommes, des femmes et des dieux ».

Photo de Lothar Wolle

Présentation : 

L’irruption de la modernité, avec l’accélération des progrès scientifiques et technologiques depuis le XIXe siècle ainsi que les importantes transformations sociétales qui ont suivi, a bousculé toutes les grandes religions établies. Face à ces évolutions, le discours des institutions religieuses est resté souvent frileux voire conservateur, ce qui peut les faire apparaître aujourd’hui en décalage anachronique avec la réalité des sociétés. Tiraillées entre la fidélité à un héritage et la nécessité de s’adapter à leur temps, leur apparent dogmatisme masque pourtant une complexité plus profonde qu’il n’y paraît, avec des tendances divergentes et des débats clivants à l’intérieur même de chaque institution. Comment les positions du Vatican évoluent-elles par rapport aux défis actuels tels que l’écologie ou encore le célibat des prêtres ? Qu’est-ce qui se joue au sein du chiisme, organisé autour du clergé hiérarchisé des mollahs, qui a le monopole d’interpréter la charia et donc de l’adapter à l’époque actuelle ? Le sunnisme, qui ne reconnaît pas de clergé et d’intercession avec Dieu, permet-il une plus grande souplesse à travers une institution multiple comme Al-Azhar dont les savants se positionnent sur les controverses musulmanes ?

 

Déroulement :

 

11h30-13h
L’action du pape François sur le terrain politique et diplomatique face aux enjeux contemporains
Avec Constance Colonna-Cesari, journaliste, auteure et réalisatrice. Cette spécialiste du Vatican enquête depuis près de trente ans sur l’action de l’Église sur la scène internationale. Elle est notamment l’auteure de Urbi et orbi, enquête sur la géopolitique vaticane (La Découverte, 1992), Le Pape, combien de divisions  (Dagorno, 1994), Benoît XVI, les clés d’une vie (Éditions Philippe Rey, 2005) et Dans les secrets de la diplomatie vaticane (Éditions du Seuil, 2016), une grande enquête qui a reçu cette année-là le Prix du Document de l’Express. Elle a également réalisé Pie, Jean, Paul et les autres, Histoire de la Papauté au XXème siècle (Arte, 52mn, 1995), François, Mythes et menaces (Kepler Prod, 2014),  film consacré au Pontificat de François diffusé en Amérique latine, suivi de Raul, Barack et la main de Dieu, (Kepler Prod, 2015), portant exclusivement sur la médiation de Rome entre Cuba et les États-Unis. Son dernier film, Les Diplomates du Pape (Arte, 52mn, 2018), est le fruit d’un an de tournage à Rome mais aussi à Cuba, en Irak, etc.

14h15-15h45
La direction religieuse chiite, des centres aux périphéries
Avec Sabrina Mervin, historienne des religions, spécialiste de l’Islam chiite, elle est directrice de recherche au CNRS au CéSor (Centre d’études en sciences sociales du religieux). Ses recherches portent notamment sur sur l’histoire anthropologique du chiisme duodécimain, XIXe– XXIe siècles, la fabrique de l’autorité religieuse, l’enseignement de l’islam au Maroc. Elle est coordinatrice du programme ILM L’enseignement de l’islam au Maroc, XVIIIe-XXIe siècles (2017-2020). Chercheuse affectée à l’Ifpo (Institut français du Proche-Orient, Beyrouth) de 2004 à 2008, elle a codirigé l’IISMM (Institut d’études de l’islam et des sociétés du monde musulman) entre 2008 et 2011 et dirigé le Centre Jacques Berque entre 2015 et 2017. Elle a notamment publié Histoire de l’islam. Fondements et doctrines (Flammarion, 2016), Najaf, The Gate of Wisdom. History, Heritage and Significance of the Holy City of the Shi‘a, avec Yasser Tabbaa, photographies Erick Bonnier (Unesco Publishing, 2014) et Un réformisme chiite. Ulémas et lettrés du Jabal ‘Âmil (actuel Liban-Sud) de la fin de l’Empire ottoman à l’indépendance du Liban (Karthala-CERMOC-IFEAD, 2000).

16h-17h30
Al-Azhar, une institution multiple face aux défis de la modernité
Avec Jean Druel, dominicain, prêtre, directeur de l’Institut dominicain d’études orientales au Caire (Idéo) depuis 2014. Fondé en 1953 pour améliorer la connaissance de l’islam, l’Institut dominicain est en dialogue constant avec al-Azhar, autant la Mashyakha que l’Université. Jean Druel est professeur d’arabe en Égypte et spécialiste de la grammaire arabe médiévale. Après un Master de théologie et de patristique copte (Institut catholique de Paris, 2002), il a suivi une formation de professeur d’arabe à l’Université américaine du Caire. En 2012, il a soutenu sa thèse de doctorat en histoire de la grammaire arabe à l’Université de Nimègue, aux Pays-Bas. Il est l’auteur de Je crois en Dieu ! — moi non plus : Introduction aux principes du dialogue interreligieux (Éditions du Cerf, 2017).

Inscription en ligne

Participation
pour la journée : 20 € / 12 €*
pour la séance : 8 € / 5 €*
* Tarif réduit pour les étudiant.e.s et les demandeur.se.s d’emploi
Règlement sur place

Je m'abonne !

En savoir plus