RECHERCHER PAR
  • Date :

  • Catégorie :

Menu

Cycle 2019-20 : « Des hommes, des femmes et des dieux »

Cycle de l’Université populaire sur les religions, religiosités, spiritualités, croyances et incroyances en Méditerranée et au Moyen-Orient
D’octobre 2019 à juin 2020

Photo de Matthew Fearnley (modifiée)

Depuis les origines de l’être humain, sa quête de sens a emprunté différents chemins qui dessinent une géographie plurielle des spiritualités. Mais ces dernières décennies, les radicalismes religieux de tous bords occupent le terrain social et médiatique et ont en partie éclipsé les autres formes de religiosité, croyances, spiritualités ou encore incroyances, et cela particulièrement dans la région Méditerranée Moyen-Orient. En plus de bousculer l’échiquier géopolitique mondial, ces formes de religions « dégénérées » poussent jusqu’à l’absurde l’obéissance à une règle divine fantasmée et ont ainsi vidé de son sens la quête universelle des hommes et des femmes vers une transcendance, ainsi que leur questionnement profondément humain de leur place dans l’univers. Certaines institutions religieuses établies apparaissent quant à elles figées dans leur dogmatisme tandis que d’autres tentent de remédier à cette crise de sens et à leur inadaptation à la modernité. Or l’attraction qu’exerce le djihadisme pour de nombreux jeunes en perte de repères peut témoigner d’un besoin de sens qui paradoxalement les pousse dans les bras de ce nihilisme islamiste new age, dans des sociétés marquées par le « désenchantement du monde » décrit par Weber. Les institutions religieuses ont-elles la capacité de se réinventer pour pallier leur inadaptation à notre temps ? Quelles sont les tendances divergentes qui traversent en interne les différentes traditions religieuses et leurs communautés ? Quelles sont les autres formes de croyances dans cette région riche de traditions spirituelles ? Peut-on être incroyant sans être mécréant ? Une autre forme de rapport à la religion et à la spiritualité en-dehors de règles et de dogmes est-elle possible ?

Séance inaugural

Religions, religiosités, spiritualités, croyances et incroyances aujourd’hui en Méditerranée et au Moyen-Orient
Mardi 1er octobre 2019 – 18h30-20h30 à l’Auditorium du Monde
Avec Rachid Benzine, islamologue, essayiste, Leili Anvar, auteure, journaliste et traductrice, Marion Muller-Colard, théologienne et écrivaine, Jacques Huntzinger, ancien diplomate, directeur de recherche au Collège des Bernardins.

Déroulement des séances

19 octobre 2019 : Les minorités ésotériques du Moyen-Orient 

à 11h30 : « Les Alaouites : un passé mystérieux, un avenir incertain », avec Abdallah Naaman, docteur ès Lettres, écrivain et traducteur.

à 14h15 : « L’inscription de la population yézidie au nord de l’Irak : rapports de pouvoir, quotidien et devenir », avec Juliette Duclos Valois, anthropologue, doctorante à l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS).

à 16h00 : « La foi en la réincarnation chez les Druzes, un ferment de l’unité communautaire? », avec Eléonore Armanet, anthropologue, maître de conférence à l’Université d’Aix-Marseille.

16 novembre 2019  : Les institutions religieuses, un héritage historique daté ?
à 11h30 : « L’action du pape François sur le terrain politique et diplomatique face aux enjeux contemporains », avec Constance Colonna-Cesari, journaliste, auteure et réalisatrice.

à 14h15 : « La direction religieuse chiite, des centres aux périphéries », avec Sabrina Mervin, historienne des religions, spécialiste de l’Islam chiite, directrice de recherche au CNRS.

à 16h00 : « Al-Azhar, une institution multiple face aux défis de la modernité », avec Jean Druel, dominicain, prêtre, directeur de l’Institut dominicain d’études orientales au Caire (Idéo) depuis 2014.

14 décembre 2019 : Spiritualités et croyances hétérodoxes 
à 11h30 : « Soufismes et orthodoxie », avec Jean-Jacques Thibon, islamologue.

à 14h15 : « Évangiles apocryphes, Gnostiques : une autre voie méconnue du christianisme ? », avec Anna Van Den Kerchove, titulaire de la chaire d’histoire du christianisme ancien et patristique de la Faculté de théologie de Paris.

à 16h00 : « Magie et rituels de possession au Maroc », avec Zakaria Rhani, titulaire d’un doctorat en biologie et  d’un doctorat en anthropologie.

Sexe et religions, le grand malentendu ?
Samedi 25 janvier 2020 – 11h30-17h30

Les radicalismes religieux, la théologie poussée à l’extrême jusqu’à l’absurde
29 février 2020 – 11h30-17h30

Les mécréances
Samedi 28 mars 2020 – 11h30 à 17h30

Les pèlerinages : une fonction sociale plus que spirituelle ?

L’humanisme pour religion ?

Séance de clôture

À quand une place pour les femmes dans les religions ?

Mercredi 10 juin 2020 – 14h-18h

En partenariat avec

Je m'abonne !

En savoir plus