Les chroniques d’Uri Avnery

Peut-être le Messie viendra-t-il

Les chroniques d’Uri Avnery, 11 mars 2017
SI ON m’avait dit il y a 50 ans que les dirigeants d’Israël, de Jordanie et d’Égypte s’étaient rencontrés en secret pour faire la paix, j’aurais pensé que je rêvais. Si l’on m’avait dit que les dirigeants de l’Égypte et de la Jordanie avaient proposé à Israël une paix complète contre le retrait des territoires occupés, avec quelques échanges de territoires et un retour symbolique de réfugiés, j’aurais pensé que le Messie était venu. Je me serais mis à croire en Dieu ou Allah ou quiconque se trouve là-haut.

Les canons de Napoléon

Les chroniques d’Uri Avnery, 4 mars 2017
NAPOLÉON ENTRANT dans une ville d’Allemagne ne fut pas accueilli par la salve d’artillerie traditionnelle.  Furieux, il convoqua le maire pour lui demander des explications. L’Allemand présenta un long rouleau de papier et dit : ‟J’ai une liste de 99 raisons. Raison N° 1 : nous n’avons pas de canon.” ‟Ça suffit” l’arrêta Napoléon, ‟Vous pouvez rentrer chez vous !”. JE ME SUIS souvenu de cette histoire il a environ deux semaines, lorsque j’ai lu le plan de paix en 10 points de Yitzhak Herzog.

Les chroniques d’Uri Avnery

Depuis plusieurs décennies, Uri Avnery écrit une chronique hebdomadaire en hébreu et en anglais diffusée sur le site de Gush Shalom qui en assure également la traduction et la publication en arabe et en russe. Elle est aussi traduite dans plusieurs pays : Allemagne, France, Angleterre, Espagne… Depuis l’année 2000, Sylviane de Wangen, membre du comité de rédaction de Confluences Méditerranée, assure les traductions en français de ces articles. À partir de début mars 2017, la traduction en français des chroniques hebdomadaires qu’Uri Avnery continue de produire est publiée sur le site de l’iReMMO.

Vous a-t-on lavé le cerveau

Les chroniques d’Uri Avnery, 9 juin 2018
C’EST EFFRAYANT. Des psychologues sans scrupules, au service d’un régime malfaisant, ont recours à des techniques sophistiquées pour contrôler à distance l’esprit d’une personne. L’expression ‟lavage de cerveau” est née en 1950. C’est un mot chinois (‟xinao”, littéralement laver le cerveau). À l’origine il était employé pour décrire une technique utilisée – prétendit-on – par des génies chinois pour manipuler les esprits de prisonniers américains au cours de la guerre de Corée. Ils modifiaient leurs processus mentaux inconscients pour en faire les agents de forces menaçantes.