Il n’y a pas de « grand remplacement » [Spécial présidentielles] #4

Lundi 21 mars 2022 – 12h30-14h
« La façon dont fonctionne [Renaud] Camus, c’est de transformer le cas particulier en cas général » – Hervé Le Bras
L’idée du grand remplacement, théorisée par l’écrivain français Renaud Camus, est devenue le fer de lance des milieux de la droite identitaire. L’idée que l’immigration doit être soumise à de stricts contrôles voire limites est justifiée par l’idée d’une perte de « l’identité » française au fil des générations. Que disent les études à ce sujet ? Peut-on, en faisant preuve de rigueur et d’honnêteté intellectuelle, cautionner le grand remplacement ? Bien des chercheurs affirment que non ; à ce titre, nous vous proposons d’en savoir plus, que ce soit avec le visionnage de ce Midi ou avec l’extrait d’interview de la juriste et politologue Catherine Wihtol de Wenden que vous trouverez également sur notre chaîne YouTube.
Retrouvez les meilleurs moments de notre Midi « Il n’y a pas de « grand remplacement » » avec Hervé Le Bras et Dominique Vidal à la modération.
Rencontre avec :
Hervé Le Bras, démographe, historien, directeur d’études à l’EHESS et chercheur émérite à l’Institut national d’études démograpiques (Ined), titulaire de la chaire territoire et population à la Fondation Maison des sciences de l’homme. Il est l’auteur de nombreux travaux et ouvrages, parmi lesquels L’Âge des migrations (Autrement, 2017), Malaise dans l’identité (Actes Sud, 2017) et Serons-nous submergés ? Épidémie, migrations, remplacement (Éditions de l’Aube, 2020). Son dernier ouvrage, Il n’y a pas de grand remplacement, est paru en mars 2022 aux éditions Grasset.
Modération : Dominique Vidal, journaliste et historien.
Grand-remplacement_700px
Photo : Fernando Moital
Lettre d’information