Des liens et des lieux: mémoires libano-françaises

Mardi 24 mai 2022- 18h30-20h30

Mardi 24 mai 2022- 18h30-20h30

Mardi 24 mai 2022- 18h30-20h30

Présentation de l’ouvrage collectif Des liens et des lieux: mémoires libano-françaises
(sous la direction de Carole Dagher et Myra Prince, Geuthner, 2021)

Couverture du livre de Carole Dagher
Introduction

Myra Prince, éditrice de la maison d’édition orientaliste Geuthner.

Rencontre avec :
Carole Dagher, écrivaine et journaliste, juriste de formation, est l’auteure d’essais politiques sur le Liban et le Proche-Orient et des romans historiques. Elle a été attachée culturelle de l’Ambassade du Liban en France de 2012 à 2017, ainsi que chercheure associée à Georgetown University (School of Foreign Service, Center for Christian-Muslim Understanding, 1998-2001). Derniers ouvrages parus: Réflexions libanaises (L’Harmattan, 2013), De la Grande Guerre au Grand-Liban, 1914-1920 (ouvrage historique collectif codirigé avec Myra Prince, Geuthner, 2016) et le roman historique L’Invité des Médicis (Philippe Rey, 2020).
Pierre Duquesne, ambassadeur français chargé de la coordination du soutien international au Liban. Il a occupé plusieurs postes à responsabilité, dont celui d’ambassadeur délégué interministériel à la Méditerranée, de représentant permanent de la France auprès de l’OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques) et de chef de la mission interministérielle pour la reconstruction d’Haïti. Il a également été administrateur pour la France du Fonds monétaire international (FMI) et de la Banque mondiale puis président du comité d’audit de la Banque mondiale  et président du comité d’éthique du FMI.
Stephane Malsagne, agrégé, docteur en Histoire (Université de Paris I) et spécialiste de l’histoire du Moyen-Orient. Il intervient régulièrement à Sciences-Po Paris. Il est notamment l’auteur de plusieurs ouvrages, dont Le Liban en guerre (1975-1990) (Belin, 2020) (avec Dima de Clerck), Sous l’œil de la diplomatie française. Le Liban de 1946 à 1990 (avec Jean-Pierre Filiu, Geuthner, 2017) (prix Diane Potier-Boès 2018 de l’Académie française). Il a contribué à l’ouvrage Des liens et des lieux: mémoires libano-françaises (Geuthner, 2021), codirigé par Carole Dagher et Myra Prince).
Modération : Jean-Paul Chagnollaud, président de l’iReMMO.
Présentation de l’éditeur

A l’heure du centenaire de l’État libanais, voici un ouvrage collectif qui revisite les liens entre le Liban et la France sur le temps long de la politique et de la diplomatie, qui questionne les échanges et les transferts culturels et puise au plus profond des sources de l’Histoire contemporaine. Par touches successives et en différents domaines, des morceaux d’histoires se croisent, des amitiés se tissent, des complexités s’élaborent. Proclame dans ses frontières actuelles par le général Henri Gouraud le 1er septembre 1920, l’État libanais aurait dû célébrer un autre centenaire: celui de ses acquis, de ses réussites. Cette date aurait dû constituer une célébration nationale. Le constat est celui d’un d’échec, qui relègue le Liban au rang d’État failli, d’État déquillé . La liste de ses manquements est longue! Mais une relation d’amitié, jamais discontinuée, persiste entre le Liban et la France. Il faut lui reconnaître un caractère exceptionnel et énigmatique. Pourquoi deux peuples s’obstinent-ils à se penser liés par la raison et par le cœur ? Comment l’effort des générations successives a-t-il constamment servi ce lien qui dépasse l’ordinaire diplomatique ou économique, et semble relever de la nécessite? Des liens et des lieux raconte une aventure collective d’auteurs mobilisés de part et d’autre de la Méditerranée, ouvrage lui-même ferment et témoignage de cette construction fraternelle.

Inscription

Autres livres des intervenant.e.s

Lettre d’information