Menu

Les pèlerinages : une fonction sociale plus que spirituelle ? [EN LIGNE]

Samedi 21 novembre 2020 – 11h30-17h30 [EN LIGNE]

En raison de la situation sanitaire actuelle, l’iReMMO organise cette université populaire en ligne.

Dans le cadre du cycle 2019/2020 de l’Université populaire
« Des hommes, des femmes et des dieux »

Arafat. Crédit photo : Konevi.

 

11h30-13h
Le pèlerinage à La Mecque du sanitaire au politique : la métaphore de la contagion
Sylvia Chiffoleau, historienne, directrice de recherche au CNRS (LARHRA, Lyon). Elle consacre ses travaux à l’étude des sociétés du monde arabe depuis le XIXe siècle, notamment à travers les questions de santé, les mobilités liées au pèlerinage à La Mecque, ou encore l’évolution des conceptions du temps. Elle est notamment l’auteure de Le Voyage à La Mecque. Un pèlerinage mondial en terre d’Islam (Belin, 2015), Sociétés arabes en mouvement. Trois décennies de changements (Bibliothèque de l’iReMMO, L’Harmattan, 2012), Les Pèlerinages au Maghreb et au Moyen-Orient : espaces publics, espaces du public (dir., Ifpo, 2005) https://laviedesidees.fr/Le-pelerinage-a-La-Mecque-une.html

14h15-15h45
Le pèlerinage à al-Aqsa, adaptation d’un rite ancestral, entre politique et religion
Elsa Grugeon, docteure en ethnologie anthropologie sociale de l’EHESS. Elle a enseigné l’anthropologie à l’Inalco entre 2015 et 2019. Après des études d’arabe à l’Inalco, elle s’intéresse aux pratiques mystiques de l’islam dans la Syrie prérévolutionnaire et à leurs inscriptions territoriales, à travers une ethnographie de la mosquée mausolée Ibn ‘Arabî. Sa thèse d’anthropologie religieuse, codirigée par Sossie Andézian et Christian Décobert, porte sur un autre lieu saint, central dans la croyance musulmane, l’esplanade des Mosquées à Jérusalem. Ses recherches portent désormais sur deux aspects : l’anthropologie urbaine de Jérusalem du point de vue des relations islamo-chrétiennes et la construction sociale contemporaine du patrimoine ottoman en Palestine.

16h-17h30
Lieux saints partagés en Méditerranée
Manoël Pénicaud, anthropologue au CNRS, spécialiste des pèlerinages et des relations interreligieuses en Europe et en Méditerranée. Après le culte des saints au Maroc, il a longtemps travaillé sur le thème des Sept Dormants, des saints chrétiens également vénérés en terre d’islam (Le Réveil des Sept Dormants, Cerf, 2016). Il est aussi l’un des biographes de l’islamologue Louis Massignon (Le Catholique musulman, Bayard, 2020). Plus largement, ses recherches portent sur les sanctuaires fréquentés par des fidèles de religions différentes : il est à ce titre l’un des commissaires de l’exposition « Lieux saints partagés » présentée à Marseille (Mucem), à Tunis (Bardo), à Marrakech (Dar el-Bacha), à Paris (Palais de la Porte Dorée), à New York (NYPL), à Istanbul (Depo).

Inscription
(L’accès se fait exclusivement sur réservation et pré-paiement, pour limiter les interactions et le nombre de personnes présentes dans nos locaux, dans le respect des recommandations sanitaires dues à l’épidémie de Covid-19)

 

Participation
pour la journée : 20 € / 12 €*
pour la séance : 8 € / 5 €*
*Tarif réduit pour les étudiant.e.s et les demandeur.se.s d’emploi
En partenariat avec

Je m'abonne !

En savoir plus