Venise : un colosse aux pieds d’argile

Samedi 18 décembre 2021 – 11h30-17h30

Dans le cadre du cycle 2021 de l’Université populaire
Cycle 2021-22 « Villes-carrefours de Méditerranée et du Moyen-Orient »

Lorsqu’au VIe siècle de notre ère des peuples nordiques « barbares » se répandent sur la péninsule italienne, et les Vénètes de la terre ferme trouvent refuge sur des îlots d’une lagune marécageuse du haut Adriatique, Venise est née. C’est dans ce paysage d’eau, de sable et de boue qui s’édifie au fil du temps celle qui deviendra une ville mythique par sa beauté, sa singularité et son rayonnement depuis les rives de la Méditerranée orientale jusqu’aux plaines de l’Asie.

 

Cette puissance commerciale et industrielle deviendra à partir du Moyen Âge, un remarquable trait d’union entre Occident et Orient à travers des échanges constants de marchandises de toute sorte: du bois au sel, des céréales aux soieries et aux perles précieuses. Mais une particularité de Venise réside aussi dans la forme inédite de sa gouvernance, mélange d’aristocratie, de démocratie,de république et de monarchie, incarnée par le Doge. Ce fonctionnement mixte a non seulement garanti une longue stabilité aux institutions politiques vénitiennes mais a également permis d’ouvrir ses portes à des étrangers venant du Nord: Allemands, juifs, et d’Orient : Grecs, Turcs, entre autres.

 

L’histoire de cette ville a été surtout marquée par sa fragilité, puisqu’à côté de sa puissance internationale, Venise n’a pas cessé de se battre contre les périls qui la menaçaient – et la menacent encore- et tout particulièrement le danger de la submersion par les marées. Venise constitue encore aujourd’hui un fort pôle d’attraction comme la cité magique des arts et de la culture mais en même temps elle fait face aux dangers mortels que lui fait courir un environnement non maîtrisé. Est-elle en mesure d’inventer des solutions durables pour lui garantir un avenir aussi prestigieux que son passé ?

Vu satillitaire de la lagune de Venise
Photo : Planet Labs Inc.

Programme de la journée

11h30-13h

Venise à l’âge de sa puissance

Claire Judde de la Rivière

Maîtresse de conférences en Histoire médiévale et moderne à l’université Toulouse II-Le Mirail et honorary research fellow à l’université de Londres (Birkbeck College). Spécialiste de l’histoire de Venise, ses recherches portent sur les compétences critiques des gens ordinaires à Venise aux XVe et XVIe siècles.

14h15-15h45

Projection du film « Venise : le défi technologique” (France, 2018, 90 minutes)

Réalisé par Thiriat Laurence

Venise est aujourd’hui menacée de disparition. Pour sauver la ville, une armée de scientifiques lutte sans relâche contre les ennemis qui l’assaillent – le sel, le réchauffement climatique, l’affaissement des sous-sols, le tourisme de masse et l’industrialisation forcée – et engage une véritable course contre la montre. Grâce aux expériences que mènent ces spécialistes et aux reconstitutions en 3D, ce film fait prendre conscience des dangers qui guettent la cité des Doges et propose des solutions pour sa survie.

Non disponible pour l’option en ligne

16h-17h30

Venise à la croisée des chemins: vers l’abîme ou la renaissance?

Lidia Fersuoch, conseillère à l’association Italia Nostra, association de défense du patrimoine historique, culturel et environnemental italien, elle a travaillé comme archiviste à l’archive de l’Institut de Santa Maria della Pietà de Venise. Elle dirige la maison d’édition Corte del Fontego et a publié différents livres sur Venise, notamment A bocca chiusa. Scenari sul Mose (2014).

Pour répondre aux nombreuses demandes de notre public, l’iReMMO offre désormais la possibilité d’assister
aux rencontres (Controverses, Midis, Université populaire) soit en présentiel, soit en ligne sur Zoom.

Lettre d’information