L’Algérie et la France : deux siècles d’histoire croisée

Septembre 2017 – N° 28
Auteur : Gilbert Meynier
Après un rappel de la tradition historiographique coloniale française, cet ouvrage, qui traite du système colonial entre politique et primat des armes, renvoie le lecteur au temps long d’une histoire, peu ou prou partagée entre le nord et le sud de la mer Méditerranée – en arabe, la mer moyenne ; ce qui explique in fine la conquête militaire de l’Algérie à partir de 1830, puis la mise en place dudit système. Ce livre tente de synthétiser les formes et le fond des répliques à la colonisation, qui aboutissent à la guerre d’indépendance de 1954-1962, sans pour autant effacer l’entrelacement – traumatique certes, mais bien tangible – entre Algériens et Français.

 

Projection-débat du documentaire « Rihla, sur les sentiers culturels du monde arabe »

Mardi 10 octobre 2017
Projection du documentaire Rihla, sur les sentiers culturels du monde arabe en présence de l’équipe du film.
Rencontre avec Seloua Luste Boulbina, philosophe et politiste travaillant principalement sur la décolonisation des savoirs (arts, littérature, philosophie), Kahena Sanaâ, artiste et docteure en Arts plastiques et sciences de l’art et Oumayma Ajarrai, Ghita Chilla et Hajar Chokairi, réalisatrices du documentaire.

Où en est la transition démographique dans le monde arabe ?

Je ne vais pas faire un cours de démographie. Ce serait lassant. Je vais essayer de montrer les implications de la démographie, socio-économiques et idéologiques dans le monde arabe. Quels sont les enseignements qu’on peut tirer de sa transition démographique? Et, de ce qui survient actuellement, les contre-transitions démographiques ?
Par Youssef Courbage

Juifs, musulmans, la grande séparation

Jeudi 21 septembre 2017
Rencontre avec Benjamin Stora, professeur des universités à l’Université Paris 13 et à l’INALCO (Langues Orientales, Paris), docteur en sociologie et docteur d’Etat en histoire. Il enseigne l’histoire du Maghreb contemporain (XIXe et XXe siècles), les guerres de décolonisations, et l’histoire de l’immigration maghrébine en Europe.
Modération : Dominique Vidal, journaliste et historien.

Sahara occidental : comment sortir de l’impasse ?

Mercredi 28 juin 2017
Rencontre avec: Khadija Mohsen-Finan, politologue, enseignante et chercheure en relations internationales à l’université de Paris-I-Panthéon-Sorbonne, Olfa Ouled, avocate des détenus sahraouis dans le procès de Gdeim Izik.
Modération: Rosa Moussaoui, journaliste à L’Humanité.

France, le retour d’une « politique arabe » ?

Mardi 9 mai 2017
Présentation du numéro 34 de la revue « Moyen-Orient ».
Rencontre avec : Khadija Mohsen-Finan, politologue, enseignante et chercheure en relations internationales à l’université de Paris-I-Panthéon-Sorbonne et collaboratrice du site d’information Orient XXI, et Alexandrine Barontini, maître de conférences en arabe marocain (sociolinguistique et anthropologie) à l’INALCO.
Modération: Giovanna Tanzarella, spécialiste de la société civile méditerranéenne, membre du Conseil d’administration de l’iReMMO.

Printemps perdus de Méditerranée (1991-2017)

N°100 – Printemps 2016-2017
Dossier dirigé par Pierre Blanc
25 ans. Une génération. C’est aussi l’âge de Confluences Méditerranée. Nous sommes heureux de cette aventure partagée, stimulante et durable. En 25 ans, la revue n’a jamais manqué une sortie trimestrielle. Avec le présent numéro, nous en sommes donc rendus au centième. Le premier fut publié à la fin 1991, c’est-à-dire à un tournant historique pour le monde et la région : celui de la fin de la guerre froide et du début des négociations de Madrid entre Israéliens et Arabes qui pouvaient permettre d’envisager un avenir meilleur. 25 ans après, nous avons voulu consacrer le numéro 100 au bilan de cette période.

Partis et partisans dans le monde arabe post-2011

mardi 17 janvier 2017
Présentation du numéro 98 de Confluences Méditerranée, la revue de l’iReMMO.Layla Baamara, Doctorante en science politique à l’Institut d’études politiques d’Aix-en-Provence (CHERPA).Thomas Hill, Docteur en histoire, il a enseigné l’histoire et l’anthropologie à Columbia, Berkeley, Cambridge, et Science-po Paris.
Modération: Xavier Guignard, ATER et doctorant en science politique à l’Université Paris I.

La barbe et le voile

mercredi 18 novembre 2016 – Autour des livres/Controverse
Rencontre avec : Faïza Zerouala, journaliste spécialisée dans les questions de société, elle a travaillé au Bondy Blog et au Monde. Elle est l’auteure de Des voix derrière le voile (Editions Première Parallèle, 2015). Omar Benlaala, auteur de la Barbe. Il est né à Ménilmontant (Paris) en 1974, dans une famille d’immigrés algériens. Précocement déscolarisé, il vagabonde pendant plusieurs années, passe de CDD en CDD, avant de publier en ligne Inspire, premier volume d’une trilogie qui tient du roman d’anticipation et de la fiction à thèse. En janvier 2014, il poste un bref récit autobiographique sur le site Raconter la vie. Les éditeurs de la collection éponyme lui proposent alors d’en faire un livre : La Barbe paraît au Seuil un an plus tard.
Modération : Nora Hamadi, journaliste à Public Sénat, responsable d’édition et rédactrice en chef des émissions Docu-Débat et Europe Hebdo.

Le Maghreb à l’épreuve de la mondialisation

mardi 8 novembre 2016
Xavier Richet, professeur, Université de la Sorbonne-nouvelle, chaire Jean Monnet d’économie, co-responsable du séminaire BRIC, (EHESS et Fondation Maison des Sciences de l’Homme, Paris).
Nadji Safir, sociologue et consultant international spécialiste du Maghreb.

Tunisie, monde arabe : la promesse du printemps

Mercredi 18 mai 2016
Rencontre avec Aziz Krichen, sociologue et économiste de formation, ancien opposant, il a été ministre-conseiller à la présidence de la République sous le mandat de Moncef Marzouki avant de démissionner. Modération : Khadija Mohsen-Finan, politologue, enseignante et chercheuse à l’université de Paris 1 (Panthéon Sorbonne).

Ceux de Lampedusa

Ceux de Lampedusa 26/04/11  Témoignage de Tunisiens débarqués à Lampedusa pendant et suite à la révolution tunisienne.  Éclairage par leur avocate Me Samia Maktouf et Catherine Wihtol de Wenden, directrice de recherche Centre d’Études et de Recherches Internationales Sciences-Po (CERI).

Afriqu’Orient

N° 90 Été 2014
Dossier dirigé par Karine Bennafla et Sébastien Abis
Si l’Afrique du Nord et le Moyen-Orient, d’une part, et l’Afrique subsaharienne d’autre part font chacune l’objet d’une littérature abondante, force est de constater que les relations entre ces deux aires régionales constituent, elles, un thème peu exploré et peu analysé . Cet « angle mort », ou du moins délaissé, de la recherche peut paraître étonnant. Et sans aucun doute regrettable car des dynamiques politiques, économiques, diplomatiques et militaires s’y déploient pour le meilleur et pour le pire.

Méditerranée : mare nostrum pour les migrants ?

N° 87 Automne 2013
Dossier dirigé par Sylviane de Wangen et Pedro Vianna
La mer Méditerranée est parsemée d’îles appartenant pour la plupart d’entre elles à l’Union européenne, soit en tant qu’État membre (Malte et Chypre), soit en tant que partie insulaire d’un État membre. L’une d’elles, Lampedusa, italienne, est plus proche de la Tunisie et de la Libye que de l’Italie. Cette proximité fait de Lampedusa l’un des terminus des routes maritimes empruntées par les migrants pour atteindre les rivages de l’Union européenne. Ces routes varient au gré de divers facteurs, dont les actions répressives menées par les pays européens, qui ont pour effet de déplacer les voies de passage du Sud vers le Nord, les « filières » de passage – qu’elles soient solidement structurées et contrôlées par des maffias ou qu’elles soient plutôt « artisanales », éphémères et de « proximité » – s’adaptant aux circonstances.

Algérie, 50 ans après

N° 81 Printemps 2012
Dossier dirigé par Sid Ahmed Souiah
L’Algérie fête cette année les 50 ans de son indépendance, une occasion pour revenir sur son parcours à la fois politique, économique et culturel. C’est l’objectif recherché par la revue « Confluences Méditerranée » à travers ce numéro consacré à « L’Algérie, 50 ans après ». De nombreux auteurs ont accepté d’y contribuer pour livrer leurs analyses sur des thématiques suffisamment diversifiées pour que le lecteur puisse avoir une vue d’ensemble. En tant que coordonnateur du numéro, ma contribution présente les différents apports et élargit le champ d’analyse : la politique étrangère, le système éducatif et l’arabisation, les récentes élections législatives sont ainsi abordés.

Bouleversements stratégiques dans le monde arabe ?

N° 79 Automne 2011
Dossier dirigé par Barah Mikail
Les révoltes du monde arabe ont d’ores et déjà forgé ce que l’on peut qualifier de tournant dans l’histoire du monde arabe. Les fins successives des régimes de Zineddine Ben Ali (Tunisie), Husni Mubarak (Egypte) et Moammar Kadhafi (Libye) ont en effet laissé ouvertes d’autres brèches (Bahreïn, Syrie, Yémen) dont l’issue peut parfois paraître incertaine. Cela alors que, en parallèle, maints autres pays (Algérie, Maroc, Jordanie…) ont procédé à des annonces de réformes visant à leur éviter de subir un sort similaire. 
Cela étant dit, et en dépit des apparences, l’on aurait tort de vouloir déconnecter ces évolutions du monde arabe d’un contexte géopolitique plus large. Au-delà des « révoltes de la dignité », il ne faut en effet pas oublier que bien des acteurs internationaux ont suivi de près la situation exacerbée prévalant dans ces espaces stratégiques… et ont même essayé d’en tirer un profit maximal.

Révoltes arabes : premiers regards

N° 77 Printemps 2011
Dossier dirigé par Pierre Blanc
L’histoire est coutumière des mouvements soudains qui en réorientent le cours. De temps à autre, des dictateurs sombrent, des murs tombent, des régions s’embrasent, des peuples fraternisent. Dans bien des cas, ces occurrences soudaines sont en fait la révélation au grand jour, parfois bruyante et violente, de transformations profondes que nous n’avons pas toujours su lire avec acuité.

Souveraineté économique et réformes en Algérie

N° 71 Automne 2009
Dossier dirigé par Mihoub Mezouaghi et Fatiha Talahite
Les mesures adoptées par la Loi de finances complémentaire (LFC) 2009, en introduisant de fortes restrictions à la fois aux importations, à l’investissement étranger et au crédit à la consommation, ont surpris par leur radicalité, alors même que les autorités insistaient sur la résilience de l’économie algérienne face à la crise internationale. Ces mesures participent-elles seulement d’une adaptation au contexte international de crise ou expriment-elles des changements profonds en matière d’orientation économique ? Alors que le constat est implacable – désindustrialisation, effets pervers de la rente pétrolière et gazière, dérive des importations -, découlent-elles d’une remise en cause de l’ouverture économique, d’une restauration des leviers de régulation ou d’une volonté de répondre à des tensions sociales croissantes ? Ne révèlent-elles pas, plus fondamentalement, la situation de blocage du processus de réformes économiques qui trouve ses racines dans les contradictions du rôle de l’Etat dans l’économie nationale depuis la fin des années 1980 ?

Médias : stratégies d’influences

N° 69 Printemps 2009
Dossier dirigé par Barah Mikhail
Le thème des médias en Méditerranée est loin d’être épuisé. Bien au contraire, à un moment où les opinions publiques mondiales continuent à voir dans les chaînes télévisées un vecteur incontournable pour leur information, et dans un contexte où foisonnent les chaînes satellitaires, on ne peut que noter l’ascendant pris par l’image et le verbe dans l’accompagnement mais aussi l’orientation de «  la pensée globale ». Evidemment, parler des chaînes satellitaires ne dispense pas pour autant de développer un intérêt pour ces autres médias incontournables que sont la radio, la presse et bien sûr Internet. Tous continuent à susciter un engouement que ce soit en matières d’information, de loisirs et de divertissement, de quête d’un moyen d’être en phase avec un événement important ayant lieu en direct, ou tout simplement de recherche du détail qui fait la différence.

Mémoire et réconciliation

N° 62 Eté 2007
Dossier dirigé par Jamila Houfaidi Settar
La Méditerranée a le triste privilège d’avoir connu – et de connaître encore – de nombreux régimes autoritaires qui n’ont jamais hésité à recourir à tous les moyens de leurs appareils répressifs pour mater et écraser toute velléité de contestation politique. Interminable est la liste des violations des droits de l’Homme commises depuis les années cinquante ou soixante au Maghreb, au Machrek, en Turquie, dans l’ex-Yougoslavie sans oublier la Grèce au temps des colonels, l’Espagne et le Portugal à l’époque du fascisme.

Nouveaux enjeux au Moyen-Orient

N° 53 Printemps 2005
Dossier dirigé par Jean-Paul Chagnollaud

 Depuis plusieurs mois de multiples événements montrent que le Proche-Orient est en train de bouger au Liban, en Irak, en Syrie, et, peut-être, en Palestine. Là où tout était figé, apparaissent enfin quelques signes de changements possibles. Qui aurait parié sur la possibilité d’une protestation libanaise massive contre la tutelle syrienne ? Qui aurait imaginé, il y a quelques années, que l’Irak pourrait élire un président kurde, ancien pershmerga ou que le gouvernement Sharon déciderait d’évacuer Gaza ? Bien entendu, ces signes demeurent encore très fragiles ; rien ne permet de penser que ces mouvements iront dans le bon sens ; le pire est donc encore possible avec un retour des violences au Liban, le chaos de la guerre civile en Irak ou une nouvelle impasse tragique en Palestine… Ce numéro tente d’apporter des éléments de compréhension de cette situation complexe avec un débat approfondi sur les dynamiques actuellement à l’oeuvre, des articles sur la question pétrolière et deux études sur les frontières de la Turquie. Nous poursuivrons cet effort de réflexion dans le numéro suivant (numéro de juin) qui sera consacré aux sociétés israélienne et palestinienne.

Régimes politiques et droits humains au Maghreb

N° 51 Automne 2004
Dossier dirigé par Lahouari Addi,
Les régimes politiques du Maghreb sont confrontés à l’usure du pouvoir et au déclin de la légitimité historique qui leur a servi de fondement depuis les indépendances. Investis dans les années 1960 de la triple mission de construire l’Etat, de développer l’économie et de moderniser la société, ils avaient fait taire toute opposition pour que l’administration puisse réaliser ces tâches d’édification nationale. Cinq décennies après la fin de l’ère coloniale, le bilan en terme de développement économique et social paraît maigre et le pouvoir exécutif fonctionne toujours sans contrepoids institutionnel. Il ne rend compte ni au Parlement – réduit à une chambre d’enregistrement issu d’élections truquées – ni à la justice dont l’autonomie est virtuelle. L’Etat se réduit alors à une administration dépassée par l’énormité de la tâche et à des services de police chargés de réprimer la contestation. Allant de la dispersion violente de manifestations à la détention arbitraire accompagnée de torture et parfois de disparitions, la répression est le plus souvent menée en dehors du cadre de la loi et marquée par des violations répétées de droits de l’Homme.

L’élargissement de l’Europe vu du Sud

N° 46 Eté 2003
Dossier dirigé par Jean-Paul Chagnollaud
L’Union européenne traverse actuellement, dans un contexte international bouleversé par la récente guerre en Irak, un processus d’élargissement complexe et multidimensionnel. Dix pays européens deviendront membres de l’Union européenne en 2004 ; d’autres restent dans la « salle d’attente », alors que d’autres encore sont complètement exclus du processus d’élargissement. Parallèlement, l’impact social et culturel de l’immigration force les sociétés européennes à s’interroger sur leurs propres valeurs et paradigmes sociaux et à élargir leurs horizons culturels : c’est l’élargissement de l’intérieur. Dans cette situation internationale tendue, dans le nouveau paysage européen qui est façonné par ces processus d’élargissement à l’intérieur comme à l’extérieur, les relations entre la future Union européenne et ses régions voisines, notamment de l’autre côté de la Méditerranée, prennent une nouvelle dimension : l’élargissement de l’Union va-t-il rigidifier les frontières économiques et politiques ou au contraire stimuler de nouvelles coopérations régionales ? Comment, et sur quelles bases culturelles, va se bâtir la nouvelle « politique de proximité » prônée par l’Union européenne ?

La face cachée de l’Algérie

N° 45 Printemps 2003
Dossier dirigé par Olfa Lamloum et Bernard Ravenel
Bien avant de se mettre en place, l’Année de l’Algérie en France, prévue pour 2003, avait déjà suscité des polémiques telles que les protagonistes français et algériens – les Etats – avaient été amenés à se positionner plus nettement. Du côté français on a pu alors constater, au-delà des décisions du pouvoir politique, les hésitations et les réticences du Quai d’Orsay. Ce qui, entre autres, en dit long sur l’appréciation réelle que porte l’appareil diplomatique français sur la réalité du pouvoir à Alger. Par contre, du côté algérien les intentions étaient alors clairement explicitées : « L’Année de l’Algérie en France se présente avant tout comme une formidable opportunité de structurer positivement cette image (négative)… dans le sillage de l’action engagée par le Président de la république au plan de la communication internationale » précise un document confidentiel du Comité national algérien.

L’immigration bouscule l’Europe

N° 42 Eté 2002
Dossier dirigé par Jean-Christophe Ploquin
Le bassin méditerranéen concentre les principales routes de l’immigration vers l’Europe occidentale. Confrontés à la porosité des frontières maritimes sur leur flanc sud, les pays Européens se contentent de freiner les flux sans engager de débat sur les enjeux économiques et culturels d’un mouvement qui relève de celui, plus vaste, de la globalisation.

Euro-Méditerranée : un projet à réinvente

N° 35 Automne 2000
Dossier dirigé par Jean-Paul Chagnollaud et Bernard Ravenel
Le projet euro-méditerranéen est né il y a cinq ans à Barcelone. Al’époque, il avait suscité beaucoup d’espoirs parce que, pour la première fois, l’Union européenne et tous les pays riverains de la Méditerranée (à l’exception de la Libye) se sont efforcés de penser les termes d’une stratégie de long terme pour l’ensemble de la région. Cette conférence marquait donc un tournant a priori décisif par rapport à tout ce qui avait pu se faire auparavant : il ne s’agissait plus d’aborder — le plus souvent de manière bilatérale — une question particulière, aussi importante soit-elle, mais bien de tenter une approche globale des principaux problèmes concernant les sociétés méditerranéennes.

Politique et religion en pays d’islam : Diversités méditerranéennes

N° 33 Printemps 2000
Dossier dirigé par Robert Bistolfi
L’islam est d’abord ce qu’en font les musulmans. Il est aussi ce qu’ils en ont fait à travers les siècles, dans le cadre des empires, des royaumes et des émirats qu’ils ont fondés sur une aire géographique qui va de l’Atlantique à l’archipel indonésien. Il n’est donc pas un, mais multiple, même si des tendances « civilisationnelles  » régies par le temps long et les effets récents de la mondialisation semblent unifier, par certains aspects, des aires par ailleurs très dissemblables.

Le Maghreb à l’épreuve de la mondialisation

Couverture du livre "Le Maghreb à l'heure de la mondialisation"

Mars 2016 – N° 24
Auteurs : Xavier Richet, Nadji Safir
Cet ouvrage est le fruit des réflexions menées dans le cadre du séminaire pluridisciplinaire « géopolitique et économies du Maghreb » organisé par l’iReMMO (Institut de recherche et d’études Méditerranée Moyen-Orient) à Paris. Lors des discussions, un large consensus est apparu sur le caractère crucial de la phase historique que traversait actuellement le Maghreb, caractérisée comme celle de l’incontournable épreuve de la mondialisation. Dans ce contexte, cet ouvrage relance le débat de l’intégration régionale depuis trop longtemps atone ou de la coopération avec le Sahel et l’UE qui reste à développer.

Armée et pouvoir

N° 29 Printemps 1999
Dossier dirigé par Christophe Chiclet et Bernard Ravenel
Pour trois pays méditerranéens au moins, l’année 99 est marquée par une échéance électorale forte avec une présidentielle en Algérie et des législatives en Israël et en Turquie. Dans ces trois pays et dans des conditions évidemment très différentes, cette échéance met en jeu les rapports entre pouvoir civil et pouvoir militaire dans une phase de lourde incertitude sur l’avenir des nations concernées.

Méditerranée, l’inévitable dialogue

N° 28 Hiver 1998-1999
Dossier dirigé par Jean-Paul Chagnollaud
Matrice de civilisations exceptionnelles, lieu d’émergence des trois grandes religions monothéistes, source d’inspirations de poètes, d’écrivains et de philosophes mais en même temps espace de toutes les barbaries, berceau de tant d’intégrismes et creuset de multiples formes de replis identitaires, la Méditerranée est décidément une région bien particulière. Depuis sept ans déjà Confluences s’est attachée à proposer des analyses susceptibles de contribuer à la compréhension de cette histoire contemporaine faite souvent de bruits et de fureurs. Chacun des dossiers publiés a été consacré à un thème portant sur une actualité souvent douloureuse pour tenter de la saisir avec le minimum de recul nécessaire. Cet objectif demeure le nôtre et nous n’avons pas l’intention d’en changer. Mais, pour une fois, avec ce numéro, nous avons voulu aborder les problèmes différemment en nous donnant le temps de réfléchir autrement sans chercher à suivre ce qui se passe ici et maintenant dans le bassin méditerranéen.

Femmes et islamisme

N° 27 Automne 1998
Dossier dirigé par Olfa Lamloum et Bernard Ravenel
“Femmes, on vous aime”. C’est avec ce titre, à vrai dire peu habituel, que le quotidien El Watan saluait la manifestation de femmes algériennes du 22 mars 1994 organisée par des associations féministes anti-islamistes. Si on se rappelle le contexte politique crucial que traversait alors l’Algérie (assassinats de personnalités du monde culturel, menaces de mort contre les femmes qui ne porteraient pas de hijab, affrontements au sein du pouvoir politico-militaire entre les partisans de l’éradication violente des islamistes et les partisans du dialogue pour une solution politique), on comprend l’extrême tension qui régnait et comment les jeux du pouvoir et des autres forces politiques et médiatiques en présence se sont mobilisés autour de la question des femmes.

La parole aux Algériens : Violence et politique en Algérie

N° 25 Printemps 1998
Dossier dirigé par Jean-Paul Chagnollaud
L’Algérie vit aujourd’hui un drame que Fellag — cet extraordinaire humoriste algérien — résume en quelques mots cinglants : « Quand les autres peuples touchent le fond, ils remontent ; nous les Algériens quand on en arrive là, on creuse. « 

La Turquie interpelle l’Europe

N° 23 Automne 1997
Dossier dirigé par Christophe Chiclet et Jean-Christophe Ploquin
Si la Turquie n’existait pas, elle n’aurait sans doute pas été inventée. S’étirant à l’extrémité orientale du bassin méditerranéen, ce pays est sans doute l’un des plus complexes de cette région du monde. Par sa géographie enjambant le Bosphore et unissant l’Asie et l’Europe, par la variété des ethnies qui la composent, par la jeunesse de son histoire et l’ancienneté de ses racines puisant dans un empire ottoman multiculturel et multiconfessionnel, par le frottement incessant d’ambitions modernistes et d’aspirations à la puissance, la Turquie arbore une identité singulière.

Terrorismes et violence politique

N° 20 Hiver 1996-1997
Dossier dirigé par Abderrahim Lamchichi
Le rapport que les mouvements islamistes entretiennent avec la violence peut prendre des formes différentes selon la nature du courant considéré, son implantation, son ancrage social et les milieux de recrutement, selon le profil et la trajectoire de ses dirigeants ainsi que leurs objectifs prioritaires, selon l’évolution des institutions et du contexte socio-culturel et politique du pays concerné, etc.

Passions Franco Algériennes

N° 19 Automne 1996
Dossier dirigé par Bernard Ravenel
« Les rappports franco-algériens se sont noués dans la violence, l’imposition du système colonial, et par une guerre de sept ans qui a permis l’accession de l’Algérie à l’indépendance. Voilà pourquoi, trente ans après, le temps n’a pas pu apaiser les passions ». C’est ainsi que Benjamin Stora entame la conclusion de son travail d’historien consacré à la guerre d’Algérie, La gangrène et l’oubli . Tant il est vrai que la France et l’Algérie comme Etats, comme gouvernements, comme sociétés ne parviennent toujours pas à établir des relations fondées sur une histoire assumée. Tant la tension passionnelle due à une colonisation spécifique, longue et marquée par la violence rend difficile jusqu’à présent toute approche sereine.

Femmes et guerres

N° 17 Printemps 1996
Dossier dirigé par 
Anissa Barrak et Bénédicte Muller
En 1996, la guerre est à deux heures d’avion de Paris : en ex- Yougoslavie, en Algérie, au Proche-Orient. Pourtant, la perception la plus répandue reste que ces guerres sont celles « des autres ». Car même lorsqu’elles débordent de leur cadre lointain pour atterrir « chez nous, Occidentaux » ou « frapper les nôtres », c’est toujours la guerre-spectacle, avec ses stéréotypes et ses parti-pris, où le sensationnal prime sur l’humain. Pourtant, il arrive que l’humain revienne à la surface, au détour d’un mouvement de caméra, à travers la silhouette d’une femme en quête d’eau, dans le regard d’un enfant… La dimension humaine, et ce qu’elle suscite comme préoccupation humaniste, se manifeste lorsqu’on daigne, regarder du côté de la population civile qui, en temps de guerre, se féminise.

Corruption et politique en Europe du Sud

N° 15 Eté 1995
Dossier dirigé par 
Jean-Paul Chagnollaud et Bernard Ravenel
Les rapports entre corruption et politique ne peuvent se réduire à l’idée qu’il n’y aurait, ici ou là, que quelques accidents fortuits liés aux pratiques de tel ou tel décideur politique ou économique. Ils relèvent en fait de tout un système qui met en jeu une série de facteurs essentiels au bon fonctionnement de la démocratie. En ce sens, son émergence apparaît comme le signe de graves dysfonctionnements de l’ensemble d’un système politique.

Les immigrés entre exclusion et intégration

N° 14 Printemps 1995
Dossier dirigé par Christian Bruschi
L’immigration n’est pas un thème clé de la campagne présidentielle sauf pour le candidat qui continue d’en faire son fonds de commerce électoral. On ne peut que se réjouir de voir ainsi l’immigration cesser d’être un enjeu électoral, mais on se tromperait si l’on pensait que l’opinion française avait acquis toute la sérénité nécessaire sur le sujet. Il est tout aussi négatif d’occulter le débat que d’avoir un débat faussé.

Géopolitique des mouvements islamistes en méditerranée

N°12 été 1994
Dossier dirigé par  Jean-Paul Chagnollaud
Le fait islamique : un nouvel espace d’intelligibilité. Mohammed Arkoun. Montée et déclin du mouvement islamiste en Tunisie. Abdelbaki Hermassi. Les tendances de l’islamisme en Algérie. Mohammed Tozy. Les groupes islamistes armés en Algérie. Aïssa Khelladi. Etat, légitimité religieuse et contestation au Maroc. Abderrahim Lamchichi. Khadafi, l’Islam et les islamistes. Moncef Djaziri. La résistible ascension du courant islamiste en Egypte. Hala Mustafa. Ethique et stratégie des islamistes au Liban et en Palestine. Dalla Bizri. Intégrisme ou ésotérisme : la fin d’un régime en Syrie ? Hassan Karim. Tremblement de terre politique en Turquie. Jean-François Ploquin. Recherche ennemi désespérement. Dario Battistella. Les musulmans en Europe : vers quel modèle d’intégration ? Robert Bistolfi. Algérie : l’Etat de droit face au pouvoir ou le mythe interdit. El-Hadi Chalabi. Espace taurin, espace méditerranéen. Christophe Chiclet.

Comprendre l’Algérie

N° 11 Eté 1994
Dossier dirigé par Bernard Ravenel
A différents niveaux de la société et des institutions françaises, nombreux sont ceux qui pressentent que l’Algérie est destinée à redevenir un grave problème politique intérieur.

Villes exemplaires, villes déchirées

N° 10 Printemps 1994
Dossier dirigé par Anissa Barrak
Villes portuaires ouvertes par nature aux voyageurs de toute provenance. Escales d’un jour, devenues asiles pour la vie. Villes accueillantes pour ceux qui, persécutés ailleurs pour leurs différences, ont pu y trouver refuge. Villes prospères aux activités innombrables, cibles des ambitions et des fortunes les plus diverses… Telles furent les cités phares de Méditerranée, devenues plurielles au fil du temps pour avoir accueilli tant de diversité… Villes exemplaires pour avoir offert à leurs habitants, dans la multiplicité de leurs appartenances et de leurs cultures, les conditions d’une coexistence intelligente, ces cités, nées de la grande variété des cultures qui se sont développées autour de la Méditerranée, ont elles-mêmes, de par la nature de l’organisation sociale qu’elles ont générée, été la source d’une pluralité sans cesse renouvelée… Multiples, elles ont attirés les différences. 

Maghreb :la démocratie entre parenthèses ?

N° 03 Printemps 1992
Dossier dirigé par Jean-Paul Chagnollaud
L’Algérie et la Tunisie sont, depuis quelque temps, engagées dans un processus de démocratisation. Dans une certaine mesure, les situations et les forces en présence sont comparables : à la volonté d’instaurer un système démocratique s’opposent, à la fois, la crainte des gouvernements en place de perdre le contrôle de ce qu’ils ont enclenché et la peur, partagée par beaucoup, des conséquences d’une prise du pouvoir par les forces non-démocratiques des mouvements islamistes.

Actualité de la question berbère

Mardi 12 mai 2015
Entretien avec Pierre Vermeren, professeur d’Histoire contemporaine à l’Université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Il est notamment l’auteur de Misère de l’historiographie du Maghreb post-colonial : 1962-2012 (avec Nadine Picaudou, la Sorbonne, 2012), Maghreb, les origines de la révolution démocratique (Fayard, 2011), Le Maroc de Mohammed VI : la transition inachevée (La Découverte, 2011).

L’Algérie face aux deux Guerres Mondiales

Lundi 27 avril 2015 – Autour des livres-Controverses
Rencontre avec : Gilbert Meynier, historien de l’Algérie et professeur émérite de l’Université de Nancy II. Il est ancien enseignant au lycée Pasteur à Oran et à l’université de Constantine, et l’auteur de L’Algérie révélée, la guerre de 1914-1918 et le premier quart du XXe siècle, publié aux éditions Bouchene, Belkacem Recham, chargé de cours à l’Université de Starsbourg II, est l’auteur du livre Les musulmans algériens dans l’armée française (1919-1945), publié aux éditions l’Harmattan.

La Ve République et le monde arabe : le désenchantement

Mardi 13 janvier 2015

Rencontre exceptionnelle avec Ignace Dalle, ancien journaliste à l’AFP. Il a collaboré  au Monde diplomatique et au site Bakchich. Il est également l’auteur de nombreux ouvrages sur le monde arabe, dont notamment Hassan II, entre tradition et absolutisme, aux éditions Fayard, 2011 et Maroc, histoire, société et culture, aux éditions La Découverte, en 2010.
Modération : Dominique Vidal, journaliste et historien. Auteur de nombreux ouvrages sur le conflit israélo-palestinien, il a notamment dirigé l’ouvrage collectif La Palestine : le jeu des puissants, paru aux éditions Sindbad en novembre 2014.

Albert Camus, libertaire

Mercredi 11 décembre 2013 – Controverse/ Autour des livres
Rencontre avec Benjamin Stora, historien, professeur à l’université Paris-13, est l’auteur de très nombreux ouvrages, dont chez Stock :Le 89 arabe (dialogue avec Edwy Plenel, 2011) et Voyages en postcolonies. Viêt Nam, Algérie, Maroc (2012), Lou Marin, journaliste, traducteur et essayiste francophone d’origine allemande. Il est membre du CIRA, Centre International de Recherche sur l’Anarchisme, à Marseille.

Repenser l’Algérie dans l’histoire

Janvier 2013- N° 8
Auteurs : Gilbert Meynier et Tahar Khalfoune
Cet essai est le produit d’une réflexion partagée par les deux auteurs, nourrie par des années de recherche et d’échanges entre un historien spécialiste de l’Algérie et un juriste dont les grilles d’analyse reposent aussi sur une expérience de terrain.

Les éditeurs engagés contre la guerre d’Algérie

Jeudi 20 septembre 2012
Rencontre avec Julien Hage, historien de l’édition, auteur de « Feltrinelli, Maspero, Wagenbach, une nouvelle génération d’éditeurs politiques, 1955-1982 » et qui a coordonné l’ouvrage « François Maspero et les paysages humains ». Noël Favrelière, sous-officier parachutiste de l’armée française qui, durant la Guerre d’Algérie, déserte en 1956, il est l’auteur de Le Désert à l’aube, Les Éditions de Minuit, 1960. Nils Andersson, ancien éditeur à La Cité-Editeur Lausanne, où il a publié plusieurs ouvrages interdits lors de la guerre d’Algérie et co-président de l’ADIF (Association pour le Droit International humanitaire).