Crise Algérie-Maroc : le Maghreb en danger [Dans les revues]

Mercredi 2 février 2022 – 18h30-20h30
En raison du contexte sanitaire actuel, cette rencontre se déroulera intégralement en ligne sur Zoom.

Rencontre avec Akram Belkaïd, journaliste et essayiste franco-algérien, Sophie Bessis, historienne et journaliste, Ali Lmrabet, journaliste marocain exilé en Espagne.
Modération : Dominique Vidal, historien et journaliste.

Projection – débat du film « LEUR ALGÉRIE » de Lina Soualem.

Affiche du film Leur Algérie avec un couple assis sur un banc

Mardi 26 octobre  2021 – 20h30
Cinéma des Trois Luxembourg
67 rue Monsieur Le Prince, 75006 Paris

La projection sera suivie d’un débat animé par le sociologue et consultant Moussa Khedimellah qui réunira Slimane Zeghidour, écrivain et journaliste français grand reporter (Le Monde, Le Nouvel Observateur, Géo, Télérama, El País) et Marie Balducchi, productrice associée et productrice déléguée de la société de production et de distribution de films français Agat Film – Ex Nihilo.

Macron et l’Algérie : slalom dans une histoire tragique – Intervention de Dominique Vidal, membre de l’iReMMO.

Logo club de médiapart

Dominique Vidal a propos de la journée du 17 octobre 1961  « Depuis que ma mère est rentrée au petit matin, le 18 octobre 1961, la tête ensanglantée, le souvenir de ce massacre me hante. Il est plus que temps, qu’Emmanuel Macron reconnaisse ce crime d’État et son long déni, en fasse condamner les coupables, garantisse un accès libre aux archives afin que toute la vérité éclate et offre aux victimes la réparation attendue ».

Droit international et comparé en Méditerranée et au Moyen-Orient 2021-22

Statue de la justice avec une balance dans la main droite

Du 7 octobre au 16 décembre 2021 – 19h à 21h (tous les jeudis)
En raison de l’épidémie de Covid-19 et pour rendre ses formations accessibles au plus grand nombre, l’iReMMO vous propose désormais de les suivre soit en ligne, soit en présentiel.

Le droit international public est le lieu privilégié des tensions entre les aspirations universelles à la paix et à la justice et les revendications souverainistes d’États en crise de légitimité. Les atrocités du vingtième siècle ont fini par favoriser l’essor d’un droit pénal international qui a renforcé les exigences de redevabilité des populations civiles, dont celles de la rive orientale de la Méditerranée, livrées aux guerres et à l’occupation. L’engouement suscité par une communauté internationale justicière ne tardera pas à faire prospérer des notions telles que la responsabilité de protéger, voire de guerre humanitaire, ouvrant la voie à des interventions militaires provoquant des séismes dont la région et le monde n’ont pas fini de subir les répliques.

Algérie, Irak, Liban : la révolution continue ? [EN LIGNE]

Samedi 29 mai 2021 – 11h30-17h30

Dans le cadre du cycle 2021 de l’Université populaire « Révolutions et contre-révolutions en Méditerranée et au Moyen-Orient (2011-2021) ».

La contestation en Irak : l’impossible révolution ?, Adel Bakawan, directeur du département recherche de l’iReMMO et du Centre de sociologie de l’Irak (Université de Soran en Irak), Liban : un Etat effondré face à une société debout, Zahra Bazzi, responsable de programmes à l’Arab NGO Network for Development (ANND), Le Hirak algérien : vers une réforme radicalede la gouvernance du pays ?, Farida Souiah, docteure en science politique (Sciences Po Paris), chercheuse associée à l’iReMMO et au Lames (CNRS, Aix-Marseille Université).

Jeux de pouvoirs au Maghreb (Maroc, Algérie, Tunisie) [DANS LES REVUES]

Mercredi 27 janvier 2021
En raison de la situation sanitaire actuelle, l’iReMMO organisera toutes ses rencontres « Controverses » et « Midis » en ligne, à tarif libre.
Rencontre avec Théo Blanc, doctorant en science politique à l’Institut universitaire européen, Flavien Bourrat, responsable de programmes à l’Institut de recherche stratégique de l’École militaire (Irsem) sur la région Afrique du Nord – Moyen-Orient et Khadija Mohsen-Finan, politologue, enseignante et spécialiste du Maghreb et des questions méditerranéennes.
Modération : Farida Souiah, membre du comité de rédaction de Confluences Méditerranée.

Le 5+5 face aux défis du réveil arabe

Ouvrage collectif sous la direction de Jean-François Coustillière.
L’initiative 5+5 lancée en 1990 (Algérie, Espagne, France, Italie, Libye, Malte, Maroc, Mauritanie, Portugal, Tunisie) et largement développée depuis, est particulièrement méconnue. C’est sans doute dû à une certaine discrétion du processus, attitude adoptée dès sa création qui a conduit à un déficit de médiatisation ou de promotion politique. Mais cette discrétion n’est probablement pas étrangère à son succès. De fait, les dix membres du 5+5 se sont appropriés l’initiative et manifestent clairement, notamment au Sud, leur attachement à cette démarche jugée pertinente et équilibrée et cela en dépit des aléas auxquels s’est heurté et continue de se heurter le processus.

Les langues de la Méditerranée

L’Harmattan – 2003
Dans le bassin méditerranéen, très ancienne terre d’élection de l’écriture, la diversité des cultures, l’intensité des ambitions croisées, les échanges économiques et l’ampleur des mouvements d’hommes ont fait s’interpénétrer de multiples champs linguistiques. Une vive concurrence a lieu pour asseoir une prééminence, maintenir un espace acquis, ou encore – pour certaines langues minoritaires – obtenir un simple droit à l’existence.

Algérie, les islamistes à l’assaut du pouvoir

L’Harmattan – 1995
L’Algérie traverse aujourd’hui une crise profonde et dramatique où s’exacerbe une confrontation violente entre le pouvoir et les islamistes. A partir d’une documentation aussi foisonnante que précise, recueillie sur le terrain, Amine Touati, journaliste algérien, retrace dans ce livre les différentes étapes de cette confrontation et la montée en puissance des islamistes : la tentative d’instauration d’un État islamique par la grève, par les urnes, par l’insurrection et enfin par la terreur.

Cycle 2021 « Révolutions et contre-révolutions en Méditerranée et au Moyen-Orient (2011-2021) »

Un samedi par mois de janvier à juin 2021
10 ans déjà ! De manière inédite et quasi simultanée, une extraordinaire vague de soulèvements populaires a traversé les sociétés au sud de la Méditerranée, à l’est comme à l’ouest, du Maghreb au Machrek. Comme un écho qui rebondit d’un pays à l’autre, les citoyens se sont mis en mouvement. Femmes, hommes, jeunes, anciens, dans les villes, dans les campagnes, mais aussi dans les usines, comme dans les universités, les habitants sont descendus dans les rues. À première vue, le même ressort a été à l’œuvre : la reprise en main par les peuples du destin collectif, après des années de frustration et de mécontentement et la volonté de parachever le processus de décolonisation par une réelle indépendance.

Algérie : quand le régime revendique le Hirak

Jeudi 3 décembre 2020
En raison de la situation sanitaire actuelle, l’iReMMO organisera toutes ses rencontres « Controverses » et « Midis » en ligne, à tarif libre.
Rencontre avec : Farida Souiah, docteure en Sciences politiques du CERI Sciences Po.
Modération : Dominique Vidal, journaliste et historien.

Jeux de pouvoirs au Maghreb (Maroc, Algérie, Tunisie)

Couverture du numéro 114 de la revue Confluences Méditerranée

N°114 – Automne 2020
Dirigé par Haoues Séniguer.
Le Maroc, l’Algérie et la Tunisie ne sont certainement pas des sociétés figées, condamnées en quelque sorte définitivement aux conservatismes de toutes sortes. La forme et la nature des États ne disent pas tout des sociétés sur lesquelles s’exercent leurs pouvoirs. Cette image d’Épinal (la passivité ou résignation supposée des Arabes face à la tyrannie du Prince) a été sérieusement battue en brèche, sans disparaître complètement, depuis la période révolutionnaire de 2010-2011. Ces sociétés, aux histoires multiples, aussi proches que lointaines les unes des autres, sont au contraire marquées par une profonde vitalité sociale, culturelle et intellectuelle, des aspirations à la liberté et à la justice sociale constantes, en dépit des nombreuses vicissitudes et incertitudes politico-économiques qui les affectent. En effet, elles connaissent toutes, sous des formes diverses, des spasmes, heureux ou plus malheureux, dans des régimes qui oscillent entre dispositifs institutionnels semi-autoritaires/semi-démocratiques, réflexes néo-autoritaristes (Maroc et Algérie), percées ou lueurs démocratiques (Maroc et Algérie), et solidification d’institutions démocratiquement élues comme en Tunisie.

Le Maghreb face au Covid-19

Jeudi 14 mai 2020
Entretien avec Akram Belkaïd, journaliste au Monde diplomatique, collaborateur d’Orient XXI et d’Afrique Magazine, chroniqueur au Quotidien d’Oran. Il a publié plusieurs ouvrages dont notamment Pleine lune sur Bagdad (Erick Bonnier, 2017), son dernier livre est L’Algérie en 100 questions. Un pays empêché (Tallandier, 2019).

Mondes du travail: mutations et résistances

N°111 – Hiver 2019-2020
Dossier dirigé par Amin AllalMichele Scala et Élisabeth Longuenesse.
Du Maroc à la Turquie, en passant par l’Algérie, la Tunisie, l’Égypte, la Grèce, l’Italie, le Liban ou la Jordanie, le renouvellement des formes de protestation, plus ou moins directement liées au travail, est désormais un constat transméditerranéen. Dans ces situations contrastées on retrouve le même processus d’affaiblissement des syndicats et de fragilisation du rapport salarial et des protections sociales qui l’accompagnaient. D’un côté, la part de la grande industrie s’est réduite au profit du secteurs des services, y compris des services à la personne, de l’autre, l’individualisation des tâches, le développement de la sous-traitance et les délocalisations, ont permis de contourner les contraintes associées à la norme salariale. La financiarisation de l’économie mondiale a ainsi entraîné un double mouvement de marchandisation accélérée des rapports humains et de pression accrue sur une force de travail cantonnée de façon croissante à des fonctions de service.

Images et imaginaires au Moyen-Orient et en Afrique du Nord

COLLOQUE CCMO, en partenariat avec l’iReMMO
23 janvier 2020
Hôtel de Ville de Paris
5 rue de Lobau, 75004

[Dans le contexte de mobilisations de la fin de semaine, la journée  du vendredi 24 janvier a été reportée à une date ultérieure.]

Hirak : « Nous vivons la fin de deux longs cycles historiques des évolutions de la société », article de Nadji Safir, membre de l’iReMMO

20 janvier 2020 Sociologue de formation, Nadji SAFIR a été, à partir de 1968, notamment, chercheur en sociologie (au CERDESS, à l’AARDES et au CREA) avant d’enseigner, à partir de 1979, cette discipline à l’Université d’Alger où il a été Chargé de Cours. En 1984, il est nommé Chef de Département des Affaires Sociales, Culturelles […]

Révolutions arabes : acte II ?

Mardi 19 novembre 2019
Rencontre avec Alain Gresh, journaliste, directeur du journal en ligne Orient XXI, ancien rédacteur en chef du Monde diplomatique, Akram Belkaïd, journaliste au Monde diplomatique, collaborateur d’Orient XXI et d’Afrique Magazine, chroniqueur au Quotidien d’Oran.
Modération : Dominique Vidal, journaliste et historien.

 

La Chine : nouvel acteur méditerranéen

N° 109 – Été 2019
Dossier dirigé par Saïd Belguidoum et Farida Souiah
Initié à l’automne 2013 par le Président chinois Xi Jinping, le mégaprojet OBOR (« One belt, One road »), devenu la BRI (Belt and Road Initiative) avec pour objectif la promotion des relations transcontinentales à une ampleur inédite, suscite bien des attentions et des spéculations. Avec l’annonce de la BRI, la présence de la Chine dans le monde prend un nouvel essor. Ce qui était une hypothèse se confirme : les routes de la soie renaissent.

L’Histoire de la Méditerranée

Jeudi 27 juin 2019
Auditorium du journal Le Monde
80 boulevard Auguste Blanqui
Rencontre avec Christian Grataloup, géohistorien, professeur émérite de géographie à l’université Paris-Diderot et chercheur de l’équipe Géographie-Cités et Giovanna Tanzarella, membre de l’iReMMO,  vice-présidente du REF – Réseau Euromed France, elle intervient régulièrement dans des Universités et Instituts d’études politiques.

Algérie : l’impossible élection ?

Mercredi 12 juin 2019
Rencontre avec Akram Belkaïd, journaliste au Monde diplomatique, collaborateur d’Orient XXI et d’Afrique Magazine, chroniqueur au Quotidien d’Oran, Nadji Safir, sociologue et consultant international spécialiste du Maghreb, ancien chercheur et enseignant dans diverses institutions algériennes, et Farida Souiah, post-doctorante au Laboratoire méditerranéen de sociologie de l’Université Aix-Marseille, CNRS, LAMES, LabexMed, spécialiste des harragas et des politiques migratoires en Algérie.
Modération : Farid Alilat, journaliste à Jeune Afrique.

Dissidents du Maghreb : une histoire méconnue

Mercredi 15 mai 2019
Rencontre avec Pierre Vermeren, professeur d’Histoire contemporaine à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, spécialiste du Maghreb et des mondes arabo-berbères et Khadija Mohsen-Finan, politologue, enseignante et chercheure en relations internationales à l’université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne, spécialiste du Maghreb et des questions méditerranéennes.
Modération : Pascal Airault, journaliste et éditorialiste au service international de L’Opinion sur l’Afrique et le Moyen-Orient.

Moments démocratiques dans le monde arabe

Jeudi 18 avril 2019
Institut du monde arabe, salle du Haut-Conseil
1 rue des Fossés-Saint-Bernard, 75005 Paris
3 tables-rondes :
Egypte 1919 : une révolution manquée ?
La Syrie, de (l’espoir de) l’indépendance aux coups d’État
Le Maghreb, des démocraties inachevées ?

Algérie : une révolution en marche ?

Mercredi 10 avril 2019
Rencontre avec Akram Belkaïd, journaliste au Monde diplomatique, collaborateur d’Orient XXI et d’Afrique Magazine, chroniqueur au Quotidien d’Oran. Il a publié plusieurs ouvrages dont notamment Pleine lune sur Bagdad (Erick Bonnier, 2017). Son dernier livre L’Algérie en 100 questions. Un pays empêché (Tallandier, 2019) vient de sortir.
Modération: Dominique Vidal, journaliste et historien.

Après-pétrole : quelle transition énergétique dans le monde arabe ?

Mardi 19 mars 2019
Rencontre avec Nassima Ouhab-Alathamneh, juriste spécialiste de droit public et docteure en science politique, Matthieu Auzanneau, directeur du think tank de la transition énergétique The Shift Project.
Modération : Matthieu Brun, doctorant en science politique à Sciences Po Bordeaux

Algérie : la fin du « pacte social rentier » ?

Depuis le début des grandes marches nationales initiées le 22 février dernier, l’Algérie est entrée dans une nouvelle phase de son histoire. C’est en effet la première fois, depuis les tourbillons festifs ininterrompus liés à son accès à l’indépendance en juillet 1962, que l’ensemble du peuple algérien s’est spontanément mobilisé dans une incomparable ambiance de consensus autour d’un mot d’ordre simple, clair et net : « Non à un cinquième mandat du président Abdelaziz Bouteflika ! » Un mouvement social de grande ampleur que l’annonce, lundi dernier, du renoncement à ce projet de cinquième mandat (et le report sine die de l’élection présidentielle prévue le 18 avril) n’a, à ce stade, pas permis d’endiguer. Comment avons-nous pu en arriver à cette nouvelle donne ? Peut-elle être considérée comme un coup de tonnerre dans un ciel serein ?

Les communistes et l’Algérie

Jeudi 28 février 2019 – 12h30-14h
Rencontre avec Alain Ruscio, docteur en histoire et chercheur indépendant. Il a consacré l’essentiel de ses travaux à l’histoire coloniale. Auteur d’une quinzaine d’ouvrages, parmi lesquels La Guerre française d’Indochine, 1945-1954 (Complexe, 1992), Le Credo de l’homme blanc. Regards coloniaux français, XIXe-XXe siècles (Complexe, 1996, 2002), Y a bon les colonies ? : la France sarkozyste face à l’histoire coloniale, à l’identité nationale et à l’immigration (Le Temps des cerises, 2011), Nostalgérie. L’interminable histoire de l’OAS (La Découverte, 2015).
Modération: Dominique Vidal, journaliste et historien.

Les langues en Méditerranée et au Moyen-Orient : enjeux identitaires, politiques et littéraires

Samedi 16 février 2019 – 11h30-17h45
Dans le cadre du cycle 2018-2019 de l’Université populaire sur le thème : Méditerranée-Moyen Orient : questions de société, sociétés en question.
La langue arabe aujourd’hui : enjeux et défis avec Nada Yafi, traductrice et interprète, ancienne ambassadrice de France ; Algérie : de la politique d’arabisation à l’émergence des langues maternelles avec Yassine Temlali, doctorant en histoire, spécialiste de l’Algérie et de la question berbère ; Nouvelle littérature palestinienne et enjeux de traduction avec Sbeih Sbeih, sociologue, chercheur post-doctorant au LabexMed, Université Aix-Marseille.

Europe-Méditerranée : une communauté de destin ?

Nos façons de parler ne sont jamais innocentes, et nos expressions machinales traduisent souvent les malheurs et injustices du temps. Ainsi, l’expression que j’ai moi-même reprise à l’occasion de la conférence inaugurale du Salon Maghreb-Orient des livres à Paris : « Europe-Méditerranée », formule mise en circulation par la Conférence de Barcelone (1995) où Méditerranée, après le trait d’union, indique l’Autre, l’ailleurs, l’étranger, comme si l’Europe était devenue étrangère à son propre nombril historique, à sa matrice qu’est le Mare Nostrum, notre berceau devenu cimetière où ont disparu 17 000 migrants depuis 2014…

Adieu à Josette Audin

Josette Audin est morte victorieuse. Ses enfants, Michèle et Pierre, peuvent être fiers de leur maman. Une leçon de courage et d’intelligence: on ne perd à coup sûr que les combats qu’on ne mène pas. Dans mon Panthéon et celui, j’en suis sûr, de milliers d’autres, elle prend place aux côtés de Dolorès Ibarruri. Deux passionnarias…

Le Maghreb entre impasses et perspectives de changement

COLLOQUE
Samedi 1er décembre 2018 – 9h-18h
Palais du Luxembourg – Salle Médicis Paris 6e

3 tables-rondes:
L’après-printemps arabe dans les pays du Maghreb
Le Maghreb étranglé dans la mondialisation ?
Les enjeux stratégiques et la sécurité dans la région du Maghreb

Les relations franco-algériennes au fil du temps

Lundi 26 novembre 2018 – 18h30-20h30
La Nef – Place du théâtre – Dijon

 

Table ronde avec : Nadji Safir, sociologue, consultant international, spécialiste du Maghreb; Emmanuel Blanchard, maître de conférences en science politique, docteur en histoire et spécialiste des politiques d’immigration; Farida Souiah, post doctorante à l’institut des sciences sociales des religions contemporaines (ISSRC), spécialiste des politiques migratoires en Algérie.
Modération : Jean Vigreux, historien, maître de conférences à l’université de Bourgogne-Franche-Comté, directeur de la Maison des sciences de l’Homme de Dijon.

Algérie : un régime en panne, une société en éveil

Mercredi 14 novembre 2018
Rencontre avec Flavien Bourrat, géographe, responsable de programmes à l’Institut de recherche stratégique de l’Ecole militaire (IRSEM) sur la région Afrique du Nord – Moyen Orient. Myriam Aït-Aoudia, maître de conférences en sciences politiques à Sciences Po Bordeaux et chercheure au Centre Emile-Durkheim.
Modération : Rachida El Azzouzi, journaliste chez Médiapart.

La géopolitique du foot au Maghreb et au Moyen-Orient

Mercredi 10 octobre 2018
Rencontre avec Sébastien Abis, directeur du Club DEMETER, chercheur associé à l’Institut de relations internationales et stratégiques (IRIS), Nabil Ennasri, docteur en sciences politiques, spécialiste du Qatar, auteur de L’énigme du Qatar et de Qatar (éditions De Boeck, 2013).
Modération : Akram Belkaïd, journaliste au Monde diplomatique, collaborateur d’Orient XXI et d’Afrique Magazine, chroniqueur au Quotidien d’Oran.

Les racines coloniales de la politique musulmane de la France

Mardi 9 octobre 2018
Présentation du livre « La politique musulmane de la France. Un projet chrétien pour l’islam ? 1911-1954 » de Jalila Sbaï, préfacé par Henry Laurens.
Rencontre avec Jalila Sbaï, historienne, diplômée d’arabe, de relations internationales et de sociologie, spécialiste de la politique musulmane de la France. Henry Laurens, professeur au Collège de France, titulaire de la chaire d’Histoire contemporaine du monde arabe, auparavant maître de conférences à l’université de la Sorbonne (Paris IV) et professeur des universités à l’INALCO.

Festival Algérie en mouvement : « Médias, réseaux sociaux et nouveaux acteurs du web algérien »

Mercredi 26 septembre 2018
Dans le cadre du festival « Algérie en Mouvement 2018 »
1re Rencontre
Nouvelles technologies, média satirique, ubérisation… Comment Internet change la vie des Algériens ? avec Nazim Baya​, El Manchar, Shirine Boutella​, bloggeuse et actrice algérienne, Mme Sara Maache​, Yassir, Ihsane El Kadi​, Interface Médias, Mehdi Bouzid​, Oued Kniss, Nadjia Bouzeghrane​, El Watan, Farid Yaker, président du Forum France-Algérie
Modération​ : Khaled Drareni, journaliste
2e Rencontre
Comment évolue le paysage audiovisuel algérien? Les nouveaux acteurs de l’audiovisuel et de la presse en ligne, avec Nadjia Bouzeghrane​, El Watan, Khaled Drareni​, Casbah Tribune, Ihsane El Kadi​, Interface Médias, Chahrazad Kracheni​, actrice, Saddek Fenardji, membre Nabni.
Modération​ : Soraya Derais, journaliste

Festival Algérie en mouvement : « Écrire et éditer en Algérie »

Mardi 25 septembre 2018
Dans le cadre du festival « Algérie en Mouvement 2018 »
1re Rencontre
Le paysage de l’édition littéraire en Algérie : contraintes et opportunités, avec Karim Chikh, éditions Apic, Samira Bendris, éditions El Ibriz, Mohamed Sari, membre du centre national du livre.
2e Rencontre
Histoires transverses : quand la fiction explore et révèle la complexité de l’Histoire, avec les écrivain.e.s Fatima Besnaci-Lancou, ​historienne et essayiste, Abdelkader Djemai​, auteur de La vie presque vraie de l’abbé LambertAdlene Meddi​, auteur de 1994, Mohamed Sari, ​auteur de Pluies d’or

La passion du monde arabe

Mercredi 19 septembre 2018
Rencontre avec Gilles Gauthier,  ancien diplomate en Algérie, au Liban, à Bahreïn, au Yémen, il est le traducteur des romans d’Alaa El Aswany et notamment de L’immeuble Yacoubian. Aujourd’hui conseiller de Jack Lang à l’Institut du monde arabe. Il est l’auteur de l’ouvrage Entre deux rives : 50 ans de passion pour le monde arabe (Lattès, 2018).
Modération : Dominique Vidal, historien et journaliste.

La France en Méditerranée : de Charles de Gaulle à Emmanuel Macron – Séance de clôture 2017-18

Samedi 16 juin 2018 – 14h30-19h30
Maison des Métallos, 94 rue Jean-Pierre Timbaud, Paris 11e
Dans le cadre du cycle 2017-2018 de l’Université populaire sur le thème: Histoire méditerranéenne de la France.
Projection de vidéos courtes 
Racines et raisons de la présence française en Méditerranée, avec Marc Pierini, ancien ambassadeur de l’Union européenne en Turquie, Tunisie, Libye, Syrie, et Maroc, chercheur à Carnegie Europe, Valérie Stieglerdoctorante à l’Université Paris I (Panthéon-Sorbonne), chercheuse associée à la chaire d’histoire contemporaine du monde arabe du Collège de France, Giovanna Tanzarella, vice-présidente du Réseau Euromed France et membre de l’iReMMO, modération : Estelle Brack, membre de l’iReMMO, enseignante à l’Université Paris II (Panthéon-Assas). France – Méditerranée : l’horizon de notre avenir ?, avec  Jean Paul Chagnollaud, président de l’iReMMO, Ziad Majed, professeur à l’Université américaine de Paris, politologue, spécialiste des transitions et crises politiques au Moyen-Orient, Benjamin Stora, professeur des universités, spécialiste de l’histoire du Maghreb contemporain, de la décolonisation et de l’histoire de l’immigration maghrébine en Europe, modération : Agnès Levallois, consultante, spécialiste du Moyen-Orient et vice-présidente de l’iReMMO.
Clôture par Jean Paul Chagnollaud, président de l’iReMMO.
À suivre concert du groupe Liwan

Entre arabité et occidentalisation : Les Juifs de Tunisie et d’Algérie au XXe siècle

Mardi 29 mai 2018
Rencontre avec Danielle David-Setbon, enseignante en philosophie, elle s’est ensuite engagée dans la formation permanente à l’IFOREP. Elle est auteure notamment de Paris-Tunis-Kairouan, un retour aux sources (Hémisphères, 2018), Lucette Valensi, historienne, directrice d’études à l’EHESS, membre associée au Centre de recherches historiques, auteure de Juifs et musulmans en Algérie (Tallandier, 2016).
Modération : Monique Cerisier-ben Guiga, sénatrice honoraire, vice-présidente de l’iReMMO.

Islam de France et République : construction d’un dialogue

Jeudi 12 avril 2018
Entretien avec Jean-Louis Bianco, président de l’Observatoire de la laïcité depuis 2013. Il a été secrétaire général de l’Élysée de 1982 à 1991, ministre des affaires sociales et de l’intégration dans le gouvernement d’Édith Cresson puis ministre de l’équipement, des transports et du logement dans le gouvernement de Pierre Bérégovoy. Il a également été député de la 1re circonscription des Alpes de Haute-Provence et président du Conseil général des Alpes-de-Haute-Provence de 1998 à 2012.

Une vie pour l’histoire de l’Algérie : Hommage à Gilbert Meynier (1942-2017)

Mercredi 4 avril 2018
Historien, spécialiste de l’Algérie, professer émérite de l’Université de Nancy II, membre de l’iReMMO et du comité de rédaction de Confluences Méditerranée, Gilbert Meynier laisse une oeuvre et un héritage considérable sur l’histoire moderne de l’Algérie.
Présentation et modération d’Omar Carlier, professeur d’histoire contemporaine à l’Université Paris VII et spécialiste de l’Algérie, et avec interventions de Gilbert Grandguillaume,
Jean-Paul Chagnollaud, Frédéric Abécassis, Tahar Khalfoune, Mohamed Harbi. 

Algérie : sortir de l’impasse ?

Jeudi 15 mars 2018 – 12h30-14h
Rencontre avec Akram Belkaïd, journaliste et écrivain algérien. Collaborateur d’Orient XXI, du Monde Diplomatique, d’Afrique Méditerranée Business et du site Maghreb émergent. Il est aussi chroniqueur au Quotidien d’Oran.
Modération : Dominique Vidal, journaliste et historien

Services secrets. Espionnage et renseignement au Moyen-Orient

24 octobre 2017
Présentation du numéro 36 de la revue Moyen-Orient : Service secrets. Espionnage et renseignement au Moyen-Orient.
Rencontre avec Flavien Bourrat, géographe, responsable de programmes à l’Institut de recherche stratégique de l’Ecole militaire (IRSEM) sur la région Afrique du Nord – Moyen Orient, Agnès Levallois, consultante, spécialiste du Moyen-Orient et vice-présidente de l’iReMMO.
Modération : Manon-Nour Tannous, docteure en relations internationales, ATER à la chaire d’histoire contemporaine du monde arabe au Collège de France et chercheure associée au Centre Thucydide à l’Université Panthéon-Assas Paris II.