Tournants au Moyen-Orient [Dans les revues]

Tournant dans une rue désertique en Jordanie

Mercredi 20 mars 2024 | 18h30-20h30

Adel Bakawan, directeur du Centre français de recherche sur l’Irak (CFRI), Barah Mikaïl (en ligne), professeur associé à l’Université Saint Louis – Campus de Madrid, Kevan Gafaïti, doctorant et chercheur associé au Centre Thucydide de l’Université Paris Panthéon-Assas, Hicham Mourad (en ligne), enseignant à l’université du Caire et directeur du master de relations internationales à l’université française d’Égypte (UFE). Hicham Mourad (en ligne), docteur en relations internationales de l’université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Il enseigne à l’université du Caire et dirige le master de relations internationales à l’université française d’Égypte (UFE).
Modération: Nadia Enesco, responsable pédagogique de l’iReMMO.

Ces puissances qui se disputent le Golfe

Mercredi 19 mai 2021

En raison de la situation sanitaire actuelle, l’iReMMO organisera toutes ses rencontres « Controverses » et « Midis » en ligne, à tarif libre.

Emma Soubrier, docteure en science politique de l’Université Clermont Auvergne, chercheuse invitée à l’Arab Gulf States Institute à Washington. Son prochain livre s’intitule Qatar and the United Arab Emirates: Diverging Paths to Regional and Global Power (Lynne Rienner, 2021), Benjamin Barthe, journaliste au Monde, correspondant au Moyen-Orient, auteur de Ramallah Dream : voyage aucœur du mirage palestinien (La Découverte, 2011), Hicham Mourad, docteur en relations internationales de l’université de Paris 1 Pantheon-Sorbonne. Il enseigne à l’université du Caire et dirige le master de relations internationales à l’université française d’Égypte.
Modération : Agnès Levallois, vice-présidente de l’iReMMO, maîtresse de recherche à la Fondation pour la recherche stratégique (FRS) et chargée de cours à Sciences Po Paris.

Arabie saoudite et Émirats arabes unis : les ambitions de la puissance

Décembre 2020 – N°37
Auteur : Hicham Mourad.
Les révoltes populaires arabes de 2011 ont constitué un tournant dans l’histoire contemporaine du monde arabe et du Moyen-Orient. Elles ont engendré de nouveaux rapports de force et des changements de leadership dans la région. L’Arabie saoudite et les Émirats arabes unis ont ainsi affermi leurs rôles et leur statut afin de défendre leurs intérêts contre ce qu’ils perçoivent comme des menaces, notamment l’expansion de l’influence régionale de l’Iran. Le désengagement relatif des États-Unis du Moyen-Orient a été le facteur déterminant qui a poussé ces deux acteurs à être plus affirmatifs et audacieux dans la poursuite de leurs objectifs.

Méditerranée : la guerre du gaz a-t-elle commencé ?

Mardi 3 novembre 2020
En raison de la situation sanitaire actuelle, l’iReMMO organisera toutes ses rencontres « Controverses » et « Midis » en ligne, à tarif libre.
Rencontre avec Jean Marcou, politologue, directeur des relations internationales de l’Institut d’études politiques de Grenoble, Hicham Mourad, docteur en relations internationales de l’université de Paris I et Johanna Ollier, doctorante en science politique à l’Université Grenoble Alpes.
Modération : Anne-Bénédicte Hoffner, journaliste de La Croix.

L’Égypte face au Covid-19

Mercredi 27 mai 2020
Entretien avec Hicham Mourad, professeur de sciences politiques à l’Université française d’Égypte. Ancien rédacteur en chef d’Al-Ahram Hebdo, journal égyptien francophone.

Jordanie : une stabilité de façade

N°110 – Automne 2019
Dossier dirigé par Pierre Blanc.
La Jordanie est l’un des pays du Moyen-Orient les moins mis sous la lucarne médiatique : la stabilité éloigne l’attention du journaliste. Confluences Méditerranée interroge dans ce numéro cette apparente stabilité. À travers des thématiques politiques, économico-sociales, territoriales et géopolitiques, les articles révèlent finalement que ce qui se dégage n’est qu’une stabilité de façade.

La politique française au Moyen-Orient

N° 96 – Hiver 2015- 2016
Dossier dirigé par Jean-Paul Chagnollaud
La conduite de la politique étrangère est un exercice d’une grande complexité sans doute davantage encore lorsqu’il s’agit d’une région aussi tourmentée que le Moyen-Orient aujourd’hui. Pour l’appréhender il faut analyser une multiplicité d’élé- ments qui interagissent les uns avec les autres. D’abord les centres de décision. Sous la Ve république tout paraît simple puisque tout doit remonter au chef de l’Etat qui, en dernière instance, décide. En réalité, ce serait sous-estimer le poids des autres institutions impliquées dans l’élaboration de la politique étrangère : le Quai d’Orsay, le ministère de la Défense et même, pour certains dossiers, celui de l’Intérieur, sans oublier Matignon. Au sein de ces institutions comme à l’Elysée, il faut alors tenir compte des affinités politiques et idéologiques entre les hauts fonctionnaires qui tiennent les postes clés et veulent être en situation d’infléchir les décisions majeures.

Retour sur les derniers évènements égyptiens

Jeudi 20 mars 2014
Rencontre avec Hicham Mourad, redacteur en chef d’Al-Ahram Hebdo (journal égyptien francophone) et professeur de Science Politique à l’Université du Caire.
Modération : Dominique Vidal, journaliste et historien.