Confluences Méditerranée est une revue trimestrielle dont l’ambition est d’aborder les grandes questions politiques et culturelles qui concernent les peuples et les sociétés du bassin méditerranéen. Sans aucun parti pris idéologique, elle privilégie avant tout le débat entre les acteurs, les témoins et les décideurs, aussi différents soient-ils. Si vous souhaitez y contribuer, n’hésitez pas à nous envoyer vos propositions d’article en respectant les consignes que vous trouverez dans chaque appel, et nous reviendrons vers vous dans les plus brefs délais.


Les articles peuvent être écrits en anglais. Les normes d’écritures sont consultables avec le lien.


Veuillez envoyer votre proposition aux adresses mail suivantes :

La Jordanie, un pays d’exception ?

Appel à contribution : Confluences Méditerranée, numéro 110, parution en juin 2019.
Revue de l’Institut de recherche et d’études Méditerranée Moyen-Orient (iReMMO), Confluences Méditerranée consacre son numéro de juin 2019 à la Jordanie. Ce pays est moins présent dans la bibliographie française que ses voisins de la région, même s’il faut signaler des publications relativement récentes de très belle facture. Ce fut en particulier le cas de l’Atlas de Jordanie publié en 2013 par l’IFPO.

Situations de travail et mobilisations ouvrières en Méditerranée

Appel à contribution :Confluences Méditerranée, numéro 111, parution en septembre 2019
Coordination Elisabeth Longuenesse, Michele Scala, Amin Allal
Ce numéro de Confluences sera consacré au thème Situations de travail et mobilisations ouvrières en Méditerranée, trop rarement abordé, tant dans la littérature scientifique que dans les publications plus généralistes, du travail et des mobilisations ouvrières, dans les pays du pourtour de la Méditerranée. On privilégiera des études de cas situées et concrètes, en évitant les développements théoriques trop longs, tout en s’appuyant sur une problématique solide fondée sur des références théoriques clairement identifiées. Sont attendues des contributions sur les pays du sud comme du nord de la Méditerranée, de la part de chercheurs, mais aussi d’acteurs, syndicalistes ou associatifs, impliqués dans les mouvements sociaux. La confrontation des situations nationales, de l’Italie à la Tunisie, de l’Égypte à la Grèce, en passant par la Turquie, et les autres pays de l’est et de l’ouest méditerranéen, devraient permettre de mettre en lumière tant les dynamiques profondes à l’œuvre dans l’évolution des formes d’assujettissement du travail au capital au nord comme au sud, que l’originalité des formes de résistance ici et là.

Work situations and labour mobilisations

Call for paper, Confluences Méditerranée, N°111, september 2019
Ed. Elisabeth Longuenesse, Michele Scala, Amin Allal
This issue of Confluences Méditerranée will be devoted to the theme Work situations and labour mobilisations, which is too rarely addressed, both in scientific literature and in the more generalist publications, of work and labour mobilizations in the Mediterranean countries. The emphasis will be put on case studies, avoiding too long theoretical developments, while relying on a solid framework based on clearly identified references. Proposals are expected from researchers as well as from actors, union or NGOs activists involved in social movements, and will address case studies from Northern as well as Southern and Eastern Mediterranean countries. The confrontation of national situations, from Italy to Tunisia, to Egypt, Greece, or Turkey, should allow to highlight both the dynamics at work in the evolution of the forms of submission of labour to capital in the North as in the South, and the originality of the forms of resistance here and there.