Menu

Libye : obstacles à la transition et principaux scénarios d’avenir

Observatoire du Maghreb : Maroc, Algérie, Tunisie, Libye dans le contexte du « printemps arabe »
Étude trimestrielle n° 5 – Avril 2014

Les minces espoirs nés après la chute de Mouammar Kadhafi en 2011 ont vite été déçus. Deux ans plus tard, la Libye évolue toujours au gré d’une fragmentation politico-socio-territoriale qui n’augure rien de bon ni pour le pays ni pour la sous-région. Alors qu’une myriade de leaders politiques continue à opposer ses ambitions politiques à des institutions centrales faibles dont les représentants et membres sont eux-mêmes souvent désunis, le fort  ralentissement de l’activité pétrolière nationale a porté un coup supplémentaire à l’économie.En parallèle, si l’affirmation de milices locales est le pendant naturel à l’absence d’une armée digne de ce nom, le concept de société civile pose tout autant problème. La Libye continue à faire état d’une fragmentation à plusieurs niveaux, et les problèmes de radicalisme idéologiqueet politique, et d’expansion du terrorisme et des replis tribaux ne font que retarder l’échéance d’un engagement du pays dans une dynamique positive de State building (le concept d’État étant au demeurant étranger à l’histoire du pays).

Il convient dans ce contexte de replacer la Libye dans la trajectoire qui lui est propre avant de souligner les problèmes et problématiques qui minent son évolution, et de définir les recommandations les plus à même de limiter une dégradation plus avant de la situation.

Télécharger le document : Libye : obstacles à la transition et principaux scénarios d’avenir

Auteur : Barah Mikail, directeur de recherche à la FRIDE (Fundación para las Relaciones Internacionales y el Diálogo Exterior, Madrid).

Table des matières

L’acte premier de la transition libyenne : bilan initial

Le processus électoral libyen et l’instabilité gouvernementale

L’absence de société civile structurée

Les défis socio-économiques de la Libye

Les défis sécuritaires

Le phénomène des milices

La question des frontières : la Libye de l’Ouest

Le Sud libyen et l’affirmation du facteur tribal

Perspectives d’avenir

Les scénarios du possible

  • L’enfoncement du pays dans la violence
  • L’enclenchement d’une nouvelle dynamique grâce au dialogue national
  • La confirmation globale du statu quo

Le fédéralisme institutionnel comme remède à une « irakisation » de la Libye ?

En guise de conclusion : quel rôle pour la communauté internationale ?

La France

L’Union européenne

Les autres acteurs de la communauté internationale

 

Je m'abonne !

En savoir plus