Camera obscura. César ou la révolte morale d’un militaire syrien

Mardi 4 juin 2024 | 12h30-14h

Avant-première du festival Adab qui se tiendra en décembre à la Maison de la poésie

Rencontre avec :

Gwenaëlle Lenoir, journaliste indépendante, spécialiste du Proche et Moyen-Orient et de l’Afrique de l’Est (notamment du Soudan), qu’elle couvre depuis plus de vingt ans. Elle s’intéresse à des questions transversales, telles que les migrations, les droits humains et la justice transitionnelle.

Modération: Martine Gillet, responsable sélection littéraire du festival littéraire Adab, ancienne commissaire du Salon du livre francophone de Beyrouth.

Présentation de l’éditeur
Un matin, un photographe militaire voit arriver, à l’hôpital où il travaille, quatre corps torturés. Puis d’autres, et d’autres encore. Au fil des clichés réglementaires qu’il est chargé de prendre, il observe, caché derrière son appareil photo, son pays s’abîmer dans la terreur. Peu à peu, lui qui n’a jamais remis en cause l’ordre établi se pose des questions. Mais se poser des questions, ce n’est pas prudent. Avec une justesse troublante, ce roman raconte le cheminement saisissant d’un homme qui ose tourner le dos à son éducation et au régime qui a façonné sa vie. De sa discrétion, presque lâche, à sa colère et à son courage insensé, il dit comment il parvient à vaincre la folie qui le menace et à se dresser contre la barbarie.

Le festival Adab est organisé dans le cadre du projet Archipelagos

En partenariat avec

PROCHAINES FORMATIONS

PUBLICATIONS

NOUS REJOINDRE

Lettre d’information de l’iReMMO