Le Caire du XIXe au XXIe siècle: enjeux urbains, sécuritaires et politiques

Samedi 30 avril 2022 – 11h30-17h30

Samedi 30 avril 2022 – 11h30-17h30

Samedi 30 avril 2022 – 11h30-17h30

panorama aérien du Caire avec les pyramides qui émergent au milieu du désert à côté de la ville
Photo : Dario Morandotti

Le Caire est située en amont du delta du Nil à l’emplacement de Memphis, très ancienne capitale de l’Antiquité, fondée selon la légende autour de 3000 avant notre ère. Elle prend le nom de Fustat au VIIe siècle lors de la conquête arabe puis au Xe siècle les Fatimides, dynastie chiite originaire du Maghreb, fondent la nouvelle capitale Al-Qahira « la victorieuse », à proximité de Fustat qui demeure un port fluviale important pour le négoce des marchandises.

Al-Qahira devient la ville princière avec de magnifiques palais et de nouvelles mosquées comme celle d’Al-Azhar. Au XIIe siècle, c’est Saladin, 1er sultan ayyoubide, qui donne au Caire l’aspect que l’on connait encore aujourd’hui en construisant la Citadelle sur le Moqattam, contrefort rocheux qui domine la ville. Enfin, ce sont les Mamelouks, arrivés au pouvoir au XIIIe siècle, qui font preuve d’un dynamisme urbain inédit en bâtissant d’imposants monuments et en augmentant l’étendue de la ville qui éblouissait les voyageurs de l’époque.

Au XIXe siècle, la création d’un nouveau centre-ville à coté de la vieille ville marque la volonté du khédive Ismaïl Pacha de moderniser la ville. Des architectes européens et égyptiens, souvent formés en Europe, bâtissent de nouveaux quartiers «à l’européenne» inspirés par le modèle haussmanien. Cette émergence de la ville moderne représente également l’intention d’arrimer l’Egypte au continent européen, politiquement et dans l’imaginaire collectif.

La croissance démographique de la ville, au cours de l’histoire, est exponentielle : déjà au XIIe siècle on comptait près de 200.000 habitants pour atteindre environ 20 millions au début du XXIe siècle.
Aujourd’hui, encore, une nouvelle capitale « administrative » est sur le point de voir le jour en plein désert, comme expression de la création d’une deuxième République annoncée par le président maréchal Al-Sissi.

Depuis toujours, la ville du Caire se transforme en lien avec l’agenda des différents gouvernants qui se succèdent : son tissu urbain devient le reflet du pouvoir en place et des enjeux politiques et sécuritaires du moment.

Programme de la journée
11h30-13h
Le Caire à l’époque moderne
11h30-13h

Le Caire à l’époque moderne

Mercedes Volait, directrice de recherche au CNRS. Architecte de formation, elle est docteure en Études moyen-orientales et habilitée à diriger des recherches en histoire de l’art. Elle a créé et dirigé de 2008 à 2018 le laboratoire InVisu. Son domaine de recherche fondamentale est l’histoire architecturale et patrimoniale de l’Égypte contemporaine, envisagée sous l’angle de l’histoire «à parts égales». Ses travaux portent sur les figures endogènes de la modernité architecturale à partir des années 1880, à l’œuvre d’architectes français actifs au Caire et sur la pratique architecturale en situation coloniale.
14h15-15h45
Sélection de films
14h15-15h45

Sélection de films

Non disponible pour l’option en ligne
16h-17h30
D’une capitale à l’autre: ville sécuritaire et grands projets urbains au Caire et dans la nouvelle capitale administrative
16h-17h30
D’une capitale à l’autre: ville sécuritaire et grands projets urbains au Caire et dans la nouvelle capitale administrative
Laura Monfleur, doctorante en géographie à l’Université de Tours, au laboratoire Citeres, équipe Emam et doctorante en accueil au Cedej. Ses recherches portent sur les spatialités et les temporalités du pouvoir politique depuis la révolution et sur les pratiques quotidiennes en contexte autoritaire. Elle est l’autrice de plusieurs articles notamment «À l’épreuve des murs. Sécurisation et pratiques politiques dans le centre-ville du Caire postrévolutionnaire (2014-2015)» publié dans Égypte/monde arabe et de « Walls as Interstitial Combinations. Security Infrastructure and Practices in Revolutionary and Post-Revolutionary Downtown, Cairo » publié dans User Experience and Urban Creativity. «La « nouvelle capitale égyptienne, incarnation d’une république de façade(s)» publié dans Orient XXI.
Tarifs
Lettre d’information