Le monde arabe dans la bande dessinée francophone

Illustration de David B "Les meilleurs ennemis"

COLLOQUE
18 février 2022 – 9h30-18h
Collège de France, Amphithéâtre Marguerite de Navarre, 11 Place Marcelin Berthelot, 75005 Paris

Au 20e siècle, les images du monde arabe contemporain véhiculées par la bande dessinée francophone étaient destinées à un public jeune et créaient tout un imaginaire. Aujourd’hui, cette dernière s’adresse plutôt à des adultes pour exprimer les conflits, l’exil et la double culture dans le monde arabe actuel. Sur deux siècles d’histoire, les messages de cet art engagé, empreints d’une vision plaisante et stéréotypée, se sont transformés et ont été remplacés par des réalités politiques bien plus dures. Ce colloque s’inscrit dans l’année de la bande dessinée au Collège de France et parallèlement aux événements qui y sont associés.

Monde arabe : haro sur les journalistes

Jeudi 18 novembre 2021

Sabrina Bennoui, responsable du bureau Moyen-Orient de Reporters sans frontières (RSF) depuis 2019. Elle a travaillé comme journaliste pour Orient News en Jordanie et L’Orient-Le Jour au Liban. Elle a été correspondante au Qatar pour RFI et reporter pour une radio humanitaire en Irak pendant la bataille de Mossoul. Elle est la fondatrice de la chaîne YouTube “Esprit Arabe“, consacrée à la richesse et la diversité du monde arabe.
Modération : Dominique Vidal, journaliste et historien.

La fabrique artistique dans le monde arabe. Politiques, professions, circulations

22 novembre 2021 – MSH Paris Nord, La Plaine St-Denis
25 novembre 2021 – Le Miroir, Centre de la Vieille Charité, Marseille
26 novembre 2021 – Mucem Lab, Marseille

Ces journées se proposent de réfléchir à la fabrique artistique (arts visuels, arts du spectacle, arts urbains, cinéma, littérature, théâtre, musique, performances, etc.) dans les sociétés du monde arabe. Confrontées à des situations de crises polymorphes (guerres, révoltes, colonisation, autoritarisme, crise financière, crise sanitaire, etc.), ces sociétés font l’objet d’un nombre accru de travaux en sciences sociales consacrés le plus souvent aux mobilisations politiques et à leurs soubassements socioéconomiques, à la radicalisation, à la transformation des États, ou encore aux migrations.

La bande-son des révolutions : 10 ans de musique et de révoltes [EN LIGNE]

Lundi 17 mai 2021 – 12h30-14h

En raison de la situation sanitaire actuelle, l’iReMMO organisera toutes ses rencontres « Controverses » et « Midis » en ligne. Ces rencontres sont proposées à tarif libre.

Rencontre avec Coline Houssais, spécialiste des cultures du monde arabe. Passée par l’Institut d’études arabes de Damas, elle enseigne désormais à Sciences Po, campus de Menton, et est actuellement en résidence de recherche au Mucem-IMéRA (Marseille). Traductrice, journaliste, productrice, elle a créé la performance musicales Les Rossignols de Bagdad, sur l’âge d’or de la musique irakienne.  Fellow de la Fondation Camargo en 2020, elle est l’autrice de Musiques du monde arabe : une anthologie en 100 artistes (Le mot et le reste, 2020), qui établit des ponts entre Oum Kalsoum, Mashrou’Leila, Reinette l’Oranaise, Mohammed Abdo et Rachid Taha et dessine une riche cartographie musicale, propice à une déambulation sonore inédite.
Modération : Joan Deas, coordinatrice des activités de l’iReMMO.

Les « mécréances »

Samedi 19 septembre 2020 – 11h30-17h30
(Séance initialement prévue le 28 mars 2020, mais reportée en raison des conditions sanitaires.)
Dans le cadre du cycle 2019/2020 de l’Université populaire « Des hommes, des femmes et des dieux ».
Les conversions évangéliques dans le monde arabe, avec Fatiha Kaouès, chercheure au CNRS, auteure de Convertir le monde arabe. L’offensive évangélique (CNRS éditions, 2018), La liberté de conscience au Proche et Moyen-Orient, avec Dominique Avon, professeur d’Histoire à l’Université du Maine (Le Mans), directeur d’études à l’EPHE et directeur de l’IISMM, De l’irréligiosité au reniement de la foi chez les musulmans en France, avec Houssam Bentabet, sociologue et islamologue, docteur de l’École des hautes études en sciences sociales de Paris.

Séries du ramadan 2020: décryptage par Yves González-Quijano

Mercredi 17 juin 2020
Avec Yves González-Quijano, maître de conférence émérite en littérature arabe à l’Université Lumière Lyon 2 et chercheur à l’Institut français du Proche-Orient (Ifpo). Il a traduit un certain nombre d’auteurs arabes en français, notamment Mahmoud Darwich, Hanan El-Cheikh et Sonallah Ibrahim.
Pendant de nombreuses années, il a animé sur Internet un blog dédié notamment à la culture populaire arabe: www.cpa.hypotheses.org.

Tunisie : lendemains d’élections

Vendredi 18 octobre 2019
Rencontre avec Sophie Bessis, historienne et journaliste, elle a occupé le poste de rédactrice en chef dans plusieurs magazines et revues avant de devenir consultante auprès d’organisations internationales en Afrique. Elle a enseigné à l’Inalco et à Paris I et a écrit une douzaine d’ouvrages traitant du Maghreb et du monde arabe. Son dernier livre est Histoire de la Tunisie, de Carthage à nos jours (Tallandier, 2019).
Modération : Dominique Vidal, journaliste et historien.

Corps féminins dans l’espace public

Jeudi 30 janvier 2020
19h – 21h
Institut des Cultures d’Islam
56 rue Stephenson, Paris 18e
Rencontre avec Safaa Monqid, maître de conférences à l’Université Sorbonne Nouvelle, Randa Maroufi, plasticienne et réalisatrice, et Mouna Saboni, photographe.

Les acquis persistants des révolutions arabes

30 septembre 2019 Le monde arabe a connu, en 2011, une succession de révolutions et de soulèvements populaires. De Tunis au Caire, de Sanaa à Manama, de Benghazi à Deraa, Homs et Alep, ces révolutions ont affronté des régimes de tyrannie, de corruption et de suspension du temps politique. Elles ont suscité un énorme espoir […]

Après l’accord politique : la révolution soudanaise a-t-elle réussi ?

Mercredi 18 septembre 2019
Rencontre avec Sara Creta, journaliste d’origine italienne spécialisée dans les droits humains et les questions humanitaires, Mohamed Al Asbat, journaliste soudanais, secrétaire de l’Union des écrivains soudanais et membre du secrétariat du Réseau des journalistes soudanais et  Mai Osman, journaliste soudanaise réfugiée en France, Alice Franck, maître de conférences en géographie à l’université Paris‑1 Panthéon-Sorbonne.
Modération : Jules Crétois, journaliste à Jeune Afrique.

Moments démocratiques dans le monde arabe

Jeudi 18 avril 2019
Institut du monde arabe, salle du Haut-Conseil
1 rue des Fossés-Saint-Bernard, 75005 Paris
3 tables-rondes :
Egypte 1919 : une révolution manquée ?
La Syrie, de (l’espoir de) l’indépendance aux coups d’État
Le Maghreb, des démocraties inachevées ?

Démographie et natalité, aux sources de la transformation sociale du monde arabe

Vendredi 12 avril 2019
Institut du Monde arabe, salle du Haut Conseil
1 rue des Fossés-Saint-Bernard, 75005 Paris
Dans le cadre des Rendez-vous de l’Histoire de l’Institut du monde arabe 2019
5e édition : Le corps
Rencontre avec Sophie Bessis, historienne et journaliste et Françoise de Bel-Air, démographe et chercheuse au Gulf Research Center (Genève).
Modération : Giovanna Tanzarella, vice-présidente du Réseau Euromed France, membre de l’iReMMO.

Après-pétrole : quelle transition énergétique dans le monde arabe ?

Mardi 19 mars 2019
Rencontre avec Nassima Ouhab-Alathamneh, juriste spécialiste de droit public et docteure en science politique, Matthieu Auzanneau, directeur du think tank de la transition énergétique The Shift Project.
Modération : Matthieu Brun, doctorant en science politique à Sciences Po Bordeaux

La Russie à l’heure arabe

Lundi 4 février 2019
Rencontre avec Vasily Kuznetsov, directeur du Centre pour les études arabes et islamiques à l’Institut des études orientales de l’Académie des sciences russe. Il est également professeur associé à la faculté de politique internationale de l’Université d’État de Moscou.
Modération : Dominique Vidal, journaliste et historien, membre de l’iReMMO.

Palestine : trois jours pour comprendre

Vendredi 16 novembre – Dimanche 18 novembre 2018
Institut du monde arabe – Tourcoing

L’IMA Tourcoing et l’iReMMO organisent le festival « Palestine : trois jours pour comprendre ». Chercheurs‭, ‬journalistes‭, ‬diplomates et acteurs de la société civile se proposent de démêler les enjeux contemporains du conflit israélo-palestinien pour mieux ‬en saisir la genèse et les développements les plus récents.‬

Informer dans le monde arabe : à quel prix ?

Jeudi 25 octobre 2018
Les Rendez-vous de l’actualité
Institut du monde arabe | Auditorium

Rencontre avec Sophie Anmuth, responsable du bureau Moyen-Orient de Reporters sans frontières, Hicham Mansouri, journaliste marocain exilé en France, Marc Saghié, chef du service Moyen-Orient à Courrier international.
Modération : Serene Assir, journaliste à l’AFP.

La passion du monde arabe

Mercredi 19 septembre 2018
Rencontre avec Gilles Gauthier,  ancien diplomate en Algérie, au Liban, à Bahreïn, au Yémen, il est le traducteur des romans d’Alaa El Aswany et notamment de L’immeuble Yacoubian. Aujourd’hui conseiller de Jack Lang à l’Institut du monde arabe. Il est l’auteur de l’ouvrage Entre deux rives : 50 ans de passion pour le monde arabe (Lattès, 2018).
Modération : Dominique Vidal, historien et journaliste.

Tunisie, une justice en transition

Projection-débat
Mercredi 27 juin 2018
Rencontre avec Ricard Gonzalez, co-réalisateur, avec Marc Almodovar, de ce documentaire inédit en France. Journaliste spécialiste du monde arabe et de la Catalogne, il a travaillé plusieurs années comme correspondant à Washington (El Mundo) avant d’être correspondant au Caire pour El Pais entre 2011 et 2015, puis en Tunisie aujourd’hui. Il est l’auteur de l’ouvrage « Ascenso y caída de los Hermanos Musulmanes » (« Ascension et chute des Frères musulmans », éditions UOC, 2014), Jérôme Heurtaux, maître de conférences en science politique à l’Université Paris-Dauphine. Chercheur en détachement à l’Institut de recherche sur le Maghreb contemporain (IRMC) à Tunis, responsable du projet «Recompositions et reconversions des élites tunisiennes. Sociologie d’un changement de régime».
Modération : Jean-Paul Chagnollaud, président de l’iReMMO et professeur émérite des Universités.

Les Frères Musulmans, au cœur de la crise du Golfe

Jeudi 25 janvier 2018
Rencontre avec Carine Lahoud-Tatar, docteure en science politique, diplômée de l’Institut d’études politiques de Paris, professeure assistante à l’Institut des sciences politiques de l’université Saint-Joseph (Beyrouth) et auteure de Islam et politique au Koweït (Paris, PUF, 2011), et Karim Sader, politologue, spécialiste des pays du Golfe et des questions énergétiques, consultant pour une société spécialisée dans le renseignement stratégique et chargé de cours à l’université Saint Joseph de Beyrouth.
Modération : Agnès Levallois, consultante, spécialiste du Moyen-Orient et vice-présidente de l’iReMMO.

Projection-débat du documentaire « Rihla, sur les sentiers culturels du monde arabe »

Mardi 10 octobre 2017
Projection du documentaire Rihla, sur les sentiers culturels du monde arabe en présence de l’équipe du film.
Rencontre avec Seloua Luste Boulbina, philosophe et politiste travaillant principalement sur la décolonisation des savoirs (arts, littérature, philosophie), Kahena Sanaâ, artiste et docteure en Arts plastiques et sciences de l’art et Oumayma Ajarrai, Ghita Chilla et Hajar Chokairi, réalisatrices du documentaire.

Où en est la transition démographique dans le monde arabe ?

Je ne vais pas faire un cours de démographie. Ce serait lassant. Je vais essayer de montrer les implications de la démographie, socio-économiques et idéologiques dans le monde arabe. Quels sont les enseignements qu’on peut tirer de sa transition démographique? Et, de ce qui survient actuellement, les contre-transitions démographiques ?
Par Youssef Courbage

La région Maghreb-Moyen-Orient, priorité de politique étrangère pour le nouveau quinquennat?

Mardi 13 juin 2017
Présentation du rapport Avicenne 2017 « Maghreb-Moyen-Orient, Une priorité de politique étrangère pour la France ».
Rencontre avec: Denis Bauchard, Conseiller pour le Moyen-Orient à l’Institut français des relations internationales (Ifri), Agnès Levallois, consultante, spécialiste du Moyen-Orient et vice-présidente de l’iReMMO.
Modération: René Backmann, chroniqueur à Mediapart et membre de l’iReMMO.

Le puzzle du monde arabe : des origines de la tragédie aux convulsions d’aujourd’hui

Mercredi 10 mai 2017
Présentation de l’ouvrage de Charles Thépault Le monde arabe en morceaux, des printemps arabes à Daesh et de L’invention tragique du Moyen-Orient de Jean-Paul Chagnollaud et Pierre Blanc.
Rencontre avec : Charles Thépaut, diplomate au Quai d’Orsay. Il a travaillé en Syrie, en Algérie, et séjourné dans de nombreux pays de la zone. Jean-Paul Chagnollaud, professeur de sciences politiques à l’université de Cergy-Pontoise, et spécialiste de la question palestinienne. Modération: Agnès Levallois, spécialiste du Moyen-Orient et vice présidente de l’iReMMO.

Société et femmes en Arabie saoudite

Mercredi 3 mai 2017
Rencontre avec Hanaa Hijazi, médecin à Djeddah (Arabie Saoudite), auteure du roman Deux femmes de DjeddahPhilippe Mischkowsky, journaliste à Courrier international, traducteur du roman Deux femmes de DjeddahFatiha Dazi-Héni, docteure en sciences politiques, spécialiste de la péninsule arabique, auteure de l’Arabie Saoudite en 100 questions.
Modération, Louis Blin, diplomate, docteur en histoire contemporaine, spécialiste du monde arabe.

Monde arabe : les aléas d’une transition ratée

Mai 2017 – N° 26
Auteur : Smail Kouttroub
La dynamique révolutionnaire qui s’est emparée du monde arabe n’en finit pas de surprendre tant par son ampleur que par sa portée. L’aspiration à la démocratie, au pluralisme et à la justice sociale laissaient croire que la région arabe allait enfin retrouver le sens de l’histoire. Aujourd’hui, l’heure est au pessimisme. Six ans après les révolutions, les pays arabes traversent leurs moments les plus difficiles. Au-delà de toute spéculation sur les évolutions politiques actuelles, le présent essai a pour ambition première d’analyser cette phase critique de l’histoire du monde arabe.

Le Maroc, entre blocage politique, diplomatie africaine et essor de la société civile

Mercredi 22 mars 2017
Kenza Sefrioui, journaliste, fondatrice de la maison d’édition casablancaise « En toutes lettres » et auteure entre autre de La revue Souffles 1966-1973. Espoirs de révolution culturelle au MarocHicham Houfaïda, journaliste et auteur entre autre de Extrémisme religieux. Plongée dans le milieux radicaux au Maroc.
Modération, Giovanna Tanzarella, spécialiste des questions méditerranéennes.

Monde arabe : le grand chambardement

mardi 25 octobre 2016
Rencontre avec Yves Aubin de la Messuzière, diplomate et auteur de Monde arabe : le grand chambardement, ed. Plon, 2016.
Modération : René Backmann, Chroniqueur à Médiapart et membre de l’iReMMO.

La mémoire vive syrienne

Jeudi 14 avril 2016- 18h30-20h30- Autour des livres/Controverse
Rencontre avec Matthieu Rey, maître de conférences à la chaire d’histoire contemporaine du monde arabe au Collège de France. Denis Bauchard, Conseiller Moyen-Orient auprès de l’Institut français des Relations Internationales (IFRI), ancien ambassadeur. Modération: Agnès Levallois, consultante, spécialiste du Moyen-Orient

Le Liban à l’ombre de la Syrie

31 mai 2016 – Autour des livres/Controverse
Rencontre avec Elizabeth Picard, politologue, spécialiste du Moyen-Orient arabe et directrice de recherche émérite au CNRS, auteure du livre Liban-Syrie : intimes étrangers, éditions SinBad, Actes Sud, May Maalouf Monneau, professeure assistant à l’Institut supérieur des Sciences politiques et administratives de l’Université Saint-Esprit de Kaslik, auteure du livre Le Liban : de l’Etat inachevé à l’invention d’une nation, collection Bibliothèque de l’ireMMO, éditions L’harmattan.

Modération : Alain Gresh, journaliste, ancien rédacteur en chef du Monde diplomatique, fondateur du journal en ligne « Orient XXI »

La politique française au Moyen-Orient

N° 96 – Hiver 2015- 2016
Dossier dirigé par Jean-Paul Chagnollaud
La conduite de la politique étrangère est un exercice d’une grande complexité sans doute davantage encore lorsqu’il s’agit d’une région aussi tourmentée que le Moyen-Orient aujourd’hui. Pour l’appréhender il faut analyser une multiplicité d’élé- ments qui interagissent les uns avec les autres. D’abord les centres de décision. Sous la Ve république tout paraît simple puisque tout doit remonter au chef de l’Etat qui, en dernière instance, décide. En réalité, ce serait sous-estimer le poids des autres institutions impliquées dans l’élaboration de la politique étrangère : le Quai d’Orsay, le ministère de la Défense et même, pour certains dossiers, celui de l’Intérieur, sans oublier Matignon. Au sein de ces institutions comme à l’Elysée, il faut alors tenir compte des affinités politiques et idéologiques entre les hauts fonctionnaires qui tiennent les postes clés et veulent être en situation d’infléchir les décisions majeures.

Révoltes Arabes et Migrations

Révoltes Arabes et Migrations  04/04/11 Avec :  Catherine Wihtol de Wenden, directrice de recherche Centre d’Etudes et de Recherches Internationales Sciences-Po (CERI).

Afriqu’Orient

N° 90 Été 2014
Dossier dirigé par Karine Bennafla et Sébastien Abis
Si l’Afrique du Nord et le Moyen-Orient, d’une part, et l’Afrique subsaharienne d’autre part font chacune l’objet d’une littérature abondante, force est de constater que les relations entre ces deux aires régionales constituent, elles, un thème peu exploré et peu analysé . Cet « angle mort », ou du moins délaissé, de la recherche peut paraître étonnant. Et sans aucun doute regrettable car des dynamiques politiques, économiques, diplomatiques et militaires s’y déploient pour le meilleur et pour le pire.

Bouleversements stratégiques dans le monde arabe ?

N° 79 Automne 2011
Dossier dirigé par Barah Mikail
Les révoltes du monde arabe ont d’ores et déjà forgé ce que l’on peut qualifier de tournant dans l’histoire du monde arabe. Les fins successives des régimes de Zineddine Ben Ali (Tunisie), Husni Mubarak (Egypte) et Moammar Kadhafi (Libye) ont en effet laissé ouvertes d’autres brèches (Bahreïn, Syrie, Yémen) dont l’issue peut parfois paraître incertaine. Cela alors que, en parallèle, maints autres pays (Algérie, Maroc, Jordanie…) ont procédé à des annonces de réformes visant à leur éviter de subir un sort similaire. 
Cela étant dit, et en dépit des apparences, l’on aurait tort de vouloir déconnecter ces évolutions du monde arabe d’un contexte géopolitique plus large. Au-delà des « révoltes de la dignité », il ne faut en effet pas oublier que bien des acteurs internationaux ont suivi de près la situation exacerbée prévalant dans ces espaces stratégiques… et ont même essayé d’en tirer un profit maximal.

Lignes de faille

N° 60 Hiver 2006-2007
Dossier dirigé par Robert Bistolfi
Faut-il déjà reprendre espoir ? La Rome d’aujourd’hui est sur le Potomac : les événements intervenus fin 2006 à Washington pourraient avoir une importance majeure pour le reste du monde, et d’abord pour le Proche et le Moyen-Orient. Après la victoire des démocrates au Congrès et au Sénat, après que Robert Gates, nouveau Secrétaire à la Défense, eut admis que la guerre d’Irak ne pouvait être gagnée, le Rapport Baker – Hamilton est venu préconiser des réorientations majeures de la politique américaine dans la région : recomposition de la présence militaire en Irak, révision de la conflictualité frontale avec l’Iran et la Syrie, relance sous pression extérieure des négociations israélo-palestiniennes et israélo-syriennes… Ces propositions prennent systématiquement le contre-pied de la démarche suivie depuis cinq ans par George W.Bush. Elles lui apportent un désaveu cinglant. Il est évidemment trop tôt pour savoir si ce dernier sera contraint de les avaliser pour en faire la trame de son action pendant la dernière partie de son mandat.

La nouvelle question d’Orient

N° 49 Printemps 2004
Dossier dirigé par Jean-Paul Chagnollaud, Farouk Mardam-Bey et Burhan Ghalioun
Depuis la réoccupation des territoires palestiniens par l’armée israélienne, la multiplication des attentatssuicides en Israël et la guerre en Irak, et dans l’attente du très controversé projet américain d’une refonte de la région, le Proche-Orient est entré dans une phase de profonde instabilité qui peut dégénérer, d’un moment à l’autre, en un insaisissable chaos traversé par des violences encore plus terribles que celles qu’il vient de subir depuis deux ans. Bien entendu, même dans cette partie du monde, le pire n’est pas sûr et on peut espérer, en particulier, que les intenses discussions politiques qui ont lieu en Irak permettront d’éviter les drames d’une guerre civile en dotant le pays d’un régime démocratique et fédéral comme la loi de transition, adoptée en mars 2004, l’annonce.

D’où viennent les armes au Moyen-Orient ?

Mercredi 9 mars 2016
Eric Danon, directeur général du Conseil Supérieur de la Formation et de la Recherche Stratégiques, Benoît Muracciole, président de l’association Action Sécurité Éthique Républicaine.
Modération : Marie-France Chatin, journaliste à RFI.

La Méditerranée à l’épreuve du 11 septembre

N° 40 Hiver 2001-2002
Dossier dirigé par Jean-Paul Chagnollaud
La décennie qui vient de s’achever a été sans doute une des périodes les plus fécondes de l’histoire des relations internationales depuis les années 20. Rarement, en effet, autant de premières pierres pour la construction d’un monde où le droit aurait toute sa place ont été posées en si peu de temps dans des domaines essentiels. Ainsi, pour ne prendre que quelques exemples significatifs, des accords ont été conclus : sur la limitation des armes stratégiques nucléaires (en juillet 1991 et en janvier 1993), sur la limitation des forces conventionnelles en Europe (novembre 1990), sur la prorogation pour une durée illimitée du traité de non-prolifération nucléaire de 1970 (avril 1995), sur l’élimination des armes chimiques (janvier 1993), sur les mines antipersonnel (décembre 1997), sur le désarmement nucléaire régional (décembre 1995 et mars 1996), sur l’interdiction totale des essais nucléaires (septembre 1996), sur la Cour pénale internationale (juillet 1998)… Et durant la même période, la multiplication des opérations de maintien de la paix conduite par l’ONU a pu faire croire un (court) moment au renouveau de son influence.

La vague démocratique arabe. L’Europe et la question islamiste

Vendredi 21 février 2016 – Autour des livres/Controverse
Rencontre avec : Alvaro de Vasconcelos, dirige des projets sur les transitions démocratiques au sein de l’Arab Reform Inititiave. Ancien directeur de l’Institut d’études de sécurité de l’Union européenne, Luis Martinez, politiste et spécialiste du Maghreb et du Moyen-Orient, directeur de recherche au CERI depuis 2005, Modération : Benjamin Barthe, journaliste au Monde, desk Proche-Orient, auteur de Ramallah Dream : voyage au coeur du mirage palestinien, éd. La Découverte, 2011.

La France et le monde arabe au delà des fantasmes

N° 22 été 1997
Dossier dirigé par Aberrahim Lamchichi et Jean-Christophe Ploquin
Ce dossier a été préparé par Abderrahim Lamchichi et Jean-Christophe Ploquin, avec de nombreux articles de Paul Balta, Bichara Khader, Michael Chatelus, Hayète Cherigui, et bien d’autres encore: – « La fibre pro-arabe » de Jacques Chirac – La politique arabe et musulmane de la France – Les échanges commerciaux entre l’Union européenne et les pays arabes – Réflexions sur la politique arabe de la France.

Le Monde arabe entre rupture et renaissance

Mercredi 3 février 2016
Collège des Bernardins
Quatre tables-rondes :
« Irak, Yemen, Syrie : Vers une recomposition des États ? » ;
« Liban, Palestine, Libye : vers une recomposition des États ? » ;
« Les sociétés arabes. Communautarisation et citoyenneté » ;
« Les minorités religieuses dans le monde arabe« .

L’Europe et la Méditerrannée

N° 07 Eté 1993
Dossier dirigé par Jean-Paul Chagnollaud et Bernard Ravenel
Le bilan des vingt dernières années de politique méditerranéenne de la Communauté est dans l’ensemble décevant. Un rapport interne de la Commission entièrement consacré à ce sujet concluait récemment en posant une série de questions significatives : “ La Communauté n’aurait-elle pas dû faire plus et mieux ? A-t-elle été totalement à la hauteur des défis ?…N’aurait-elle pas dû développer une stratégie à long terme pour ses rapports avec la zone méditerranéenne ?”