Israël: jusqu’où ira Netanyahou?

Logo de la chaîne Public Sénat

Intervention de Jean-Paul Chagnollaud, président de l’iReMMO.

Après la mort de 7 humanitaires d’une ONG américaine dans une frappe de l’armée israélienne, et après des manifestations ce week-end, réclamant des élections anticipées, Benyamin Netanyahou « apparait » plus isolé. Jusqu’où ira le Premier ministre israélien ?

Si on ne l’arrête pas, la guerre contre le Hamas ne sera jamais terminée

Logo de France 24

Intervention de Jean-Paul Chagnollaud, président de l’iReMMO

On est toujours dans les mêmes logiques, c’est-à-dire que les États-Unis ont décidé depuis le début de soutenir le gouvernement de Netanyahou et Israël dans cette guerre, et par conséquent, tant qu’ils n’estimeront pas qu’aux vues des résultats, Israël peut accepter un cessez-le-feu ou, en tout cas, dans un premier temps, une trêve, on risque d’être toujours dans cette même logique, qui est une logique mortifère.

Guerre Israël-Hamas: Gaza, le piège du Hamas?

Logo de France 24

Intervention d’Agnès Levallois vice-présidente de l’iReMMO

Elle évoque la crainte d’une nouvelle  Elle évoque la crainte d’une nouvelle Nakba, suite aux déplacements de la population Gazaouis du Nord vers le Sud, ordonnée par l’armée israélienne. “70% de la population de Gaza est descendante de ces réfugiés de 1948”.Nakba, suite aux déplacements de la population Gazaouis du Nord vers le Sud, ordonnée par l’armée israélienne. “70% de la population de Gaza est descendante de ces réfugiés de 1948”.

Libre Pensée : Conflit Israël – Hamas, conflit colonial

Intervention d’Agnès Levallois, vice-présidente de l’iReMMO

Ce que l’on comprend dans cette opération qui a été dramatique, menée par le Hamas le 7 octobre, une volonté de la part de ce mouvement de remettre la question palestinienne sur le devant de la scène.

 

Israël: les otages, la riposte et la terreur

Logo de l'émission de france TV, C dans l'air

Intervention d’Agnès Levallois, vice-présidente de l’iReMMO

L’armée Israël a affirmé ce lundi avoir repris le contrôle total des localités attaquées ce week-end par Hamas et a décidé d’un « siège complet » de la bande de Gaza. « Pas d’électricité, pas d’eau, pas de gaz, tout est fermé », a déclaré le ministre de la Défense israélien Gallant dans une vidéo communiquée par ses services. Que signifie un blocus complet autour de la bande de Gaza ? Quelle est la situation en Israël et dans les territoires palestiniens ? Qu’est-ce que le Hamas ? Comment a-t-il organisé son attaque aux multiples ressorts baptisée « déluge d’Al-Aqsa » ? Que sait-on des otages israéliens retenus par les forces du Hamas ?

Israël: contradictions d’une démocratie coloniale

N°119 – Hiver 2021
Dirigé par Dominique Vidal
Dans ce premier numéro consacré aux contradictions de la société israélienne, Gadi Algazi explique le passage du « socialisme » à l’ultra-capitalisme, dont Dominique Vidal analyse les records d’inégalités, Jacques Bendelac les succès et les limites du high-tech et Pierre Blanc les dimensions géopolitiques de l’agriculture. Jean-Paul Chagnollaud éclaire la contradiction entre démocratie et occupation. René Backmann évoque l’armée : au service de l’État ou de Dieu ? Sylvain Cypel analyse le rôle de la mémoire de la Shoah et de la Nakba. Nitzan Perelman documente la poussée du racisme. Dominique Vidal souligne l’aspiration désormais majoritaire à la laïcité. Jérôme Bourdon évoque un cinéma entre courage et alibi. Enfin Sylvain Cypel évoque le basculement du judaïsme américain.

 

Fauda : décryptage de la série par Jean-Pierre Filiu

Jeudi 7 mai 2020 – Culture Pop’
Par Jean-Pierre Filiu, professeur des universités en histoire du Moyen-Orient contemporain à Sciences Po Paris, son dernier livre est Main basse sur Israël (La Découverte, 2019).

Le jour de la honte

Les chroniques d’Uri Avnery, 19 mai 2018
Cette semaine, alors que le nombre de Palestiniens tués et blessés augmentait d’heure en heure, je me suis demandé : qu’aurais-je fait si j’avais été un jeune de 15 ans dans la bande de Gaza ? Ma réponse fut, sans hésitation : je me serais mis près de la barrière frontalière pour manifester, en risquant ma vie et mes membres à chaque minute. Comment suis-je tellement sûr ?

Aveugles à Gaza

Les chroniques d’Uri Avnery, 14 avril 2018
Écrivez : moi, Uri Avnery, soldat N° 44410 de l’armée israélienne, par la présente je me désolidarise des tireurs d’élite de l’armée qui tuent des manifestants non armés sur la frontière de la Bande de Gaza, et de ceux qui les commandent et leur donnent des ordres, jusqu’au commandant en chef. Nous n’appartenons pas à la même armée, ni au même État. Nous n’appartenons guère à la même race humaine. Mon gouvernement commet-il des ‟crimes de guerre” le long de la frontière de la Bande Gaza ? Je ne sais pas. Je ne suis pas juriste. Il semble que les responsables de la Cour pénale Internationale croient que les actions de nos soldats constituent des crimes de guerre. Ils demandent une enquête internationale.

Regard nostalgique

Les chroniques d’Uri Avnery, 5 août 2017
LE MONDE ENTIER regardait, le souffle coupé, alors que les jours passaient. Puis les heures. Puis les minutes. Le monde regardait tandis que le condamné, Muhammad Abu-Ali de Qalquiliya, attendait son exécution. Abu-Ali était un terroriste avéré. Il avait acheté un couteau et tué quatre membres d’une famille dans une colonie juive voisine. Il avait agi seul dans un accès de colère, après que son très cher cousin, Ahmed, eut été abattu par la police des frontières israélienne au cours d’une manifestation. Ceci est un cas imaginaire. Mais il ressemble beaucoup à ce qui arriverait si un cas réel actuellement en instance prenait ce tour.

L’armée la plus morale

Les chroniques d’Uri Avnery, 18 mars 2017
IL y a quelques jours, je suis tombé sur un excellent film britannique, ‟Testament de jeunesse”, tiré des mémoires de Vera Brittain. Vera raconte son histoire, l’histoire d’une fille britannique qui avait grandi dans une famille bourgeoise à l’abri des soucis et des chagrins, lorsque la première guerre mondiale mit fin à ce paradis. Son frère, ses amis et son fiancé furent tués l’un après l’autre dans les terribles bourbiers de France. Elle s’engagea comme infirmière et s’occupa de centaines de blessés et de morts. La tendre fille de la campagne se mua en femme endurcie.