Culture et politique en Méditerranée et au Moyen-Orient

Du 5 janvier au 9 mars 2023 | 18h30-20h30 (tous les jeudis)

En ligne ou en présentiel

Les formations peuvent être suivies soit en ligne, soit en « présentiel » dans les locaux de l’iReMMO.

Ce séminaire fait partie du Magistère de l’iReMMO, il peut être suivi dans ce cadre ou bien de façon indépendante, à la carte.

barricade au caire avec des blocs de bêton avec des graffitis dessus et une moto devant avec le drapeau égyptien
Photo : Alisdare Hickson
Présentation
Ce séminaire explore les liens entre culture et politique dans le monde arabe, par le prisme des pratiques artistiques et de leurs enjeux sociopolitiques et économiques. À travers des points de vue théoriques et empiriques issus de chercheu·re·s, d’artistes et de professionnel·le·s de la culture, ce séminaire abordera en filigrane, des questions plus générales, tels que les migrations, le genre, l’espace public, la mondialisation, la question coloniale ou les mobilisations contestataires. Le séminaire invite à penser le monde arabe par le prisme de sa création et de ses circulations culturelles, afin d’apporter un regard décentré sur cette région. L’idée est d’appréhender la pluralité des acteurs qui font les mondes de l’art et les politiques culturelles associées à cette région (artiste, institutions, pouvoirs publics, ONG, associations, acteurs privés…) et de développer un point de vue critique sur les politiques de la culture dans la région méditerranéenne arabe.
Responsables

Marion Slitine, anthropologue, chercheuse postdoctorante à l’EHESS et au MUCEM à Marseille et chargée d’enseignement à Sciences Po (Paris et Aix). Elle est l’autrice d’une thèse sur les engagements artistiques et politiques de la Palestine post-Oslo et ses recherches actuelles portent sur la création artistique dans l’espace public et les pratiques d’anticipation dans le monde arabe. Elle est secrétaire générale du Cercle des chercheur.es sur le Moyen-Orient (CCMO) et membre du comité de rédaction de L’Année du Maghreb. Elle est notamment l’autrice des ouvrages suivants : Ce que l’art fait à la ville au Maghreb et au Moyen-Orient. Pratiques artistiques, expression du politique et transformations de l’espace public (codirigé avec Marie Bonte, Manazir Journal, 2022) et Pratiques d’imagination et d’anticipation dans le monde arabe (codirigé avec Laure Assaf et Mariangela Gasparotto, Horizons maghrébins, 2022).

Bruno Péquignot, sociologue, professeur des universités émérite, Sorbonne Nouvelle-Paris 3, membre du Cerlis (Centre de recherche sur les liens sociaux). Il a publié plusieurs ouvrages et de nombreux articles en sociologie des arts et de la culture et en histoire et épistémologie des sciences sociales. Il est aussi membre de l’iReMMO, coordinateur de zone pour le Maghreb et le Proche-Orient à la Direction des affaires internationales de la Sorbonne Nouvelle et directeur éditorial pour les sciences humaines et sociales des éditions L’Harmattan.

Intervenant·e·s
Plasticien qui travaille entre la France et la Palestine développant une pratique interdisciplinaire comprenant le dessin, la peinture, la photographie, la vidéo, l’installation, la performance….
Ses œuvres font partie des collections de plusieurs institutions prestigieuses dont le Centre Pompidou, le FMAC et le FNAC en France, le V&A et l’Imperial War Museum à Londres, la Queensland Art Gallery en Australie et le Zayed National Museum à Abu Dhabi.

Agrégée de Lettres modernes et directrice du département de la recherche et de l’enseignement au Mucem.

Sociolinguiste et artiste/performeuse. Elle est maîtresse de conférences à l’université Paris Cité et chercheuse au Cerlis. Elle s’intéresse aux pratiques langagières  liées aux mouvements sociaux et militants du monde arabe et plus spécifiquement à la Tunisie. Étant aussi artiste/performeuse, elle consacre une partie de sa recherche à la construction socio-discursive du corps des artistes/performeurs arabes par les discours nationalistes, coloniaux et postcoloniaux.

Enseignante de l’esthétique politique et l’histoire des arts à Beyrouth, plasticienne et chercheuse. (En ligne)

Écrivain, chercheur en média et culture, HEM, Rabat, Maroc

Illustratrice de livres jeunesse et BD, et enseignante de l’illustration et l’animation dans les universités américaines à Beyrouth. 

Directeur de recherche au CNRS, membre de l’IRIS-Institut de recherche interdisciplinaire sur les enjeux sociaux depuis 2016, ancien directeur du Centre français d’études yéménites (Sanaa) et du département scientifique des études contemporaines à l’Institut français du Proche-Orient (Beyrouth). Il a notamment publié Le Livre et la ville. Beyrouth et l’édition arabe (Sindbad-Actes Sud, 2005), l’ouvrage collectif Mémoires de guerres au Liban (1975-1990) (avec Christophe Varin, 2010), ainsi que Récits de ville, d’Aden à Beyrouth (Sindbad-Actes Sud, 2015), Charif Majdalani et Franck Mermier (dir.), Regards sur l’édition dans le monde arabe, Paris, Karthala, 2016 ?

Doctorante en science politique et sociologique au laboratoire Mesopolhis (IEP Aix) et au Centre Max Weber (ENS Lyon). Son sujet de recherche est « Bon réfugié ou vrai artiste ? Trajectoires de reconstruction et de labellisation des ‘artistes syriens en exil' »

Chercheuse, écrivaine et curatrice d’art et de cinéma

Docteure en histoire du cinéma, diplômée en lettres modernes et en sciences politiques et enseignante-chercheure de l’Université de Paris Diderot. Sous la direction de Jacqueline Nacache, sa thèse s’intitule « Glorifier les morts ou consacrer les vivants. Une histoire esthétique et politique du cinéma algérien sous l’ère Bouteflika » Elle a publié plusieurs articles de recherche et chapitres d’ouvrages collectifs. Elle est l’autrice (avec Sarah Diffalah) de l’enquête Beurettes, un fantasme français (Seuil, 2021). Elle est aussi critique de cinéma pour l’émission hebdomadaire L’Esprit critique de Mediapart.

Déroulement
Les formations de l’iReMMO

Ouvertes à tous et ne nécessitant pas de connaissances préalables, ces formations s’adressent à celles et ceux qui souhaitent approfondir leur connaissance de la région. Elles peuvent être prises en compte dans le plan de formation de votre institution ou organisme de rattachement et donnent lieu, en fin de cycle, à la remise d’une attestation de formation professionnelle, sous la forme d’un certificat de spécialisation.

Reposant sur l’échange entre formateurs et participants, les formations de l’iReMMO réunissent des effectifs limités et se composent d’exposés associés à des temps de discussions collectives permettant l’approfondissement des thématiques abordées. Elles se déroulent à la fois en ligne et au siège de l’iReMMO, au 7 rue des Carmes, dans le 5e arrondissement de Paris (Métro Maubert-Mutualité).

Informations administratives

Déclaration d’activité enregistrée sous le numéro 11 75 62627 75 auprès du préfet de région d’Île-de-France.
Modalités d’inscription
Inscription dans la limite des places disponibles.
Inscription en ligne
Merci d’indiquer si vous voulez assister au séminaire en ligne ou sur place
Sur place
Pour s’inscrire par courrier

Pour plus d’informations, contactez formation-continue@iremmo.org
Tél: 01 42 01 31 43

Lettre d’information de l’iReMMO

Lettre d'information d'ireMMO-Suds

Recevez toutes les infos sur les activités de l’iReMMO à Marseille