Beyrouth: ville blessée, ville vivante

Panorama de Beyrouth

Samedi 26 mars 2022 – 11h30-17h30
Dans le cadre du cycle 2021-22 de l’Université populaire « Villes-carrefours de Méditerranée et du Moyen-Orient »

Histoire de l’urbanisation de Beyrouth au regard des changements politiques, Marlène Ghorayeb, docteure en urbanisme et aménagement, projection des films, « Beyrouth, jamais plus », « A breath into a hole », La scène culturelle de Beyrouth et ses évolutions, Franck Mermier, directeur de recherche au CNRS.

Clôture de l’exposition « Mouneh et Zaatar, la crise alimentaire au Liban ».

« Les Libanais sont exsangues avec cette crise économique » – Intervention d’Agnès Levallois, vice-présidente de l’iReMMO.

À Beyrouth, jeudi 14 octobre, des manifestations des mouvements chiites Hezbollah et Amal ont dégénéré faisant 7 morts et 32 blessés dans le quartier de Tayouné, ancienne ligne de démarcation chiite-chrétienne. Ils protestaient contre le juge en charge de l’enquête sur l’explosion du port de Beyrouth le 4 août 2020. Les forces de l’armée ont été déployées, mais ces événements font craindre un retour à la guerre civile comme en 1975. Les explications d’Agnès Levallois, vice-présidente de l’Institut de Recherche et d’Études Méditerranée-Moyen Orient et maître de recherches à la Fondation pour la recherche stratégique (FRS).

Liban : la faillite d’un État

Couverture Vidéo YOutube Liban

Mardi 5 octobre 2021

Rencontre avec Ziad Majed, politiste franco-libanais, professeur et directeur du programme des études du Moyen-Orient à l’Université américaine de Paris (AUP), membre de l’iReMMO, Guillaume Moraël, cofondateur et directeur de l’association Arcencielfrance et cofondateur de l’institut de Tramayes, Bassem Snaije, enseignant à l’Institut d’études politiques de Paris et l’École supérieure des affaires (ESA) de Beyrouth en Économie et finance du monde Arabe, Catherine Otayek, membre bénévole de l’ONG Offre joie depuis 2009.
Modération : Anne Ilcinkas,  journaliste pendant 10 ans à l’Orient le jour, aujourd’hui consultante média et journaliste indépendante.

Cycle 2021-22 « Villes-carrefours de Méditerranée et du Moyen-Orient »

Un samedi par mois d’octobre 2021 à juin 2022 – 11h30-17h30

«La Méditerranée, ce sont des routes de mer et de terre, liées ensemble, des routes autant dire des villes, les modestes, les moyennes et les plus grandes se tenant toutes par la main».
Fernand Braudel, La Méditerranée. L’espace et l’histoire, Paris, Flammarion, 1985

L’Université populaire cette année propose un périple entre des villes de Méditerranée orientale : Salonique, Izmir, Venise, Beyrouth, Jaffa, Dubaï, Le Caire et Alger. C’est par cette navigation dans l’archipel urbain que nous allons appréhender des réalités humaines, sociales, économiques, politiques et culturelles qui nous feront comprendre l’identité citadine méditerranéenne qui est l’une des caractéristiques principales de cette mer semi-fermée. Au cours de ce cycle d’Université populaire nous chercherons à identifier les défis actuels auxquels font face les villes méditerranéennes du XXIe siècle et à chaque séance nous consacrerons un temps à la situation d’aujourd’hui, à la recherche des similitudes et des différences d’une ville à l’autre.

Liban : récit d’une catastrophe annoncée

Vendredi 9 octobre 2020
En raison de la situation sanitaire actuelle, l’iReMMO organisera toutes ses rencontres « Controverses » et « Midis » en ligne à tarif libre.
Rencontre avec Ziad Majed, politiste franco-libanais de retour du Liban, professeur et directeur du programme des études du Moyen-Orient à l’Université américaine de Paris (AUP), membre de l’iReMMO. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages, articles et études sur les réformes, les transitions démocratiques, les élections, la société civile et la citoyenneté au Liban, en Syrie et dans la région arabe, dont Syrie, la révolution orpheline (Actes Sud, 2014) et Dans la tête de Bachar al-Assad (avec Farouk Mardam-Bey, Subhi Hadidi, Actes Sud, 2018).
Modération : Dominique Vidal, journaliste et historien.

Le chaos libanais – avec Agnès Levallois, vice-présidente de l’iReMMO

Confronté à une grave crise économique et politique depuis plusieurs mois, le Liban est aujourd’hui meurtri par la destruction d’une partie de sa capitale. Précarité des infrastructures ou encore saturation des hôpitaux, le pays peut-il faire face aux conséquences d’une telle catastrophe ?

Liban : la guerre de 1975-1990 dans le rétroviseur

N°112 – Printemps 2020
Dossier dirigé par Roula Abi Habib Khoury et Dima de Clerck.
Il aura suffi de l’annonce par le gouvernement d’une taxe sur l’application de messagerie WhatsApp pour qu’éclate un mouvement de contestation populaire inédit dans l’histoire du Liban contemporain. En ce 17 octobre 2019, trente années après l’accord de Taëf, censé mettre un terme à la Guerre du Liban et permettre au pays exsangue de renaître de ses cendres, une limite est franchie. Il va sans dire que ce ras-le-bol cache un mal plus profond. Celui-ci prend racine dans les graves dysfonctionnements qui sévissent depuis la fin des hostilités armées en 1990 et l’installation de la tutelle syrienne. La fin de cette dernière, suite à l’assassinat de l’ancien Premier ministre Rafic Hariri en 2005, laisse la place à une crise de pouvoir et à une paralysie politique nées des rivalités inter et intra-communautaires sur fond de corruption généralisée et institutionnalisée (y compris au sein du pouvoir judiciaire), de clientélisme et d’impunité qui ont marqué les années 1992-2005.

 

Le Liban et son système confessionnel face au Covid-19

Jeudi 9 avril 2020
Entretien avec Nicolas Dot-Pouillard, docteur en études politiques, chercheur associé à l’Institut français du Proche-Orient (Beyrouth), membre du comité de rédaction d’Orient XXI.
Modération : Dominique Vidal, journaliste et historien.

Les villes plurielles [Jeudi de l’Harmattan]

Dans le cadre des Jeudis de l’Harmattan en partenariat avec l’iReMMO
Jeudi 27 février – 14h-17h
A l’iReMMO, 7 rue des Carmes, 75005 Paris

Avec Jean-Paul Chagnollaud, président de l’iReMMO, professeur émérite des universités (Jérusalem);
Bernard Hourcade, directeur de recherche émérite au CNRS, membre du Centre de recherche sur le monde iranien (Téhéran) ; Ziad Majed, professeur à l’Université américaine de Paris (AUP) (Beyrouth); Adrien Fauve, maître de conférence à l’Université Paris Sud (Astana) ; Nicolas Maisetti, post-doctorant au Laboratoire Techniques Territoires et Sociétés (LATTS) (Marseille).
Modération: Xavier Richet, professeur d’économie à l’Université de la Sorbonne-nouvelle.
En partenariat avec l’Harmattan

Liban : la révolution d’une nation ?

Vendredi 6 décembre 2019
Anatomie d’un système en faillite
avec Rayan Haddad, docteur en relations internationales de Sciences Po Paris, membre du CCMO, Erminia Chiara Calabrese, post-doctorante à l’EHESS/CESOR, Roland Riachi, chercheur associé à l’Université américaine de Beyrouth.
Modération : Agnès Levallois, vice-présidente de l’iReMMO.
Quelles perspectives pour l’après-soulèvement?
avec Sara Haidar, doctorante à l’université de  Paris Nanterre, Alex Issa, docteur en sciences politiques, Nour Kilzi, doctorante en droit international.
Modération: Ziad Majed, politologue.

Réfugiés syriens au Liban, une « crise » en puissance ?

Jeudi 20 juin 2019
Dans le cadre de l’exposition « C’est Beyrouth », du 28 mars au 28 juillet 2019. Avec Nicolas Puig, anthropologue, directeur de recherche à l’IRD et directeur-adjoint de l’Urmis, Élisabeth Longuenesse, chercheuse, spécialiste du travail et du syndicalisme, et des migrations et mobilités au Proche-Orient. Modération : Hala Kodmani, journaliste-reporter à Libération

Luttes pour les droits et visibilités LGBT+ : le Liban, pays pionnier ?

Jeudi 16 mai 2019
Institut des Cultures d’Islam
56, rue Stephenson, 75018 Paris
Dans le cadre de l’exposition C’est Beyrouth
Rencontre avec Sofian Merabet, chercheur en anthropologie socioculturelle, spécialiste du Moyen-Orient moderne,  Youmna Makhlouf, avocate, membre de l’ONG Legal Agenda et Mohamad Abdouni, photographe libanais, fondateur de la revue queer Cold Cuts.
Modération : Estelle Brack, économiste, membre de l’iReMMO, enseignante à l’Université Paris II (Panthéon-Assas).

Multiconfessionnalisme et renouveau politique au Liban

Jeudi 18 avril 2019
Institut des cultures d’Islam
56 rue Stephenson, 75018 Paris
Dans le cadre de l’exposition C’est Beyrouth
Rencontre avec Nour Kilzi, diplômée en droit de l’Université libanaise et de l’Université Paris 1, elle prépare une thèse sur le recours à la force par les États en droit international.
Modération : Agnès Levallois, consultante spécialiste du Moyen-Orient, vice-présidente de l’iReMMO.

Projection du film d’animation Wardi, suivie d’un débat avec Ziad Majed

Samedi 23 mars 2019
Studio des Ursulines
10 rue des Ursulines, 75 005 Paris
Projection du film Wardi (Mats Grorud, Norvège/France, 2019)
Débat avec Ziad Majed, professeur à l’Université américaine de Paris (AUP). Politologue, spécialiste des transitions et crises politiques au Moyen-Orient, en Syrie et au Liban.

Proche-Orient : histoire secrète d’un succès diplomatique français

Lundi 14 janvier 2019
Rencontre avec Hervé de Charette, ancien ministre, en particulier des Affaires étrangères de 1995 à 1997. Il a également été ministre délégué à la fonction publique et au plan (1986-1988) et ministre du logement (1993-1995). Maître des requêtes au Conseil d’État, il a aussi été maire de Saint-Florent-le-Vieil de 1989 à 2014, et député de Maine-et-Loire entre 1988 et 2012.
Modération : Dominique Vidal, journaliste et historien.

Soie et fer : au cœur des relations tumultueuses entre Europe et Proche-Orient au XIXe siècle

Vendredi 18 mai 2018
Rencontre avec Fawwaz Traboulsi, professeur associé à l’université libano-américaine de Beyrouth et figure de la scène intellectuelle libanaise. Il a publié une dizaine de livres dont A History of Modern Lebanon (Pluto Press, 2007), et a traduit des œuvres de Karl Marx, d’Antonio Gramsci, d’Isaac Deutscher et d’Edward Saïd. Il a également publié une analyse du pouvoir politique libanais au regard des classes sociales qui composent le pays, publiée par la fondation Heinrich-Böll.
Modération: Farouk Mardam-Bey, écrivain et éditeur, directeur de la collection Sindbad chez Actes Sud.

Projection-débat du documentaire « Rihla, sur les sentiers culturels du monde arabe »

Mardi 10 octobre 2017
Projection du documentaire Rihla, sur les sentiers culturels du monde arabe en présence de l’équipe du film.
Rencontre avec Seloua Luste Boulbina, philosophe et politiste travaillant principalement sur la décolonisation des savoirs (arts, littérature, philosophie), Kahena Sanaâ, artiste et docteure en Arts plastiques et sciences de l’art et Oumayma Ajarrai, Ghita Chilla et Hajar Chokairi, réalisatrices du documentaire.

Militer au Hezbollah

mercredi 18 janvier 2017
Erminia Chiara Calabrese, auteure de l’ouvrage Militer au Hezbollah. Ethnographie d’un engagement dans la banlieue sud de Beyrouth (éditions Karthala/ifpo, 2016), post-doctorante au CNRS (IREMAM, Aix-en-Provence) au sein du programme Labex Med.
Modération : Xavier Guignard, ATER et doctorant en science politique à l’Université Paris I.

La société libanaise à l’épreuve du drame syrien

N° 92 Hiver 2014 – 2015
Dossier dirigé par Elisabeth Longuenesse
20 ans après la fin d’une guerre civile de 15 ans (1975-1990), 10 ans après le départ de l’armée syrienne, qui avait mis le pays en coup réglée, le Liban est confronté depuis près de quatre ans à une nouvelle épreuve qu’aucun Libanais n’aurait pu imaginer. C’est aujourd’hui le tour de son grand voisin d’être déchiré par un conflit atroce, qui avait pourtant démarré comme un soulèvement populaire non violent, tandis que la population syrienne fuit la répression, les bombardements, la crise économique, en se réfugiant dans les pays voisins. La présence de plus d’un million de réfugiés, équivalent au quart de la population résidente du Liban en 2011, bouleverse de fond en comble un équilibre social et politique déjà précaire. Derrière l’image d’un capitalisme clinquant, d’une société de consommation débridée, d’une vie culturelle particulièrement dynamique, le délabrement des services publics, le creusement des écarts sociaux, la multiplication des poches de pauvreté, sont à l’origine d’une combinaison étonnante de résistances civiles et de violences incontrôlées. La façon dont la « crise des réfugiés » est gérée est à l’image des contradictions du pays.

Villes exemplaires, villes déchirées

N° 10 Printemps 1994
Dossier dirigé par Anissa Barrak
Villes portuaires ouvertes par nature aux voyageurs de toute provenance. Escales d’un jour, devenues asiles pour la vie. Villes accueillantes pour ceux qui, persécutés ailleurs pour leurs différences, ont pu y trouver refuge. Villes prospères aux activités innombrables, cibles des ambitions et des fortunes les plus diverses… Telles furent les cités phares de Méditerranée, devenues plurielles au fil du temps pour avoir accueilli tant de diversité… Villes exemplaires pour avoir offert à leurs habitants, dans la multiplicité de leurs appartenances et de leurs cultures, les conditions d’une coexistence intelligente, ces cités, nées de la grande variété des cultures qui se sont développées autour de la Méditerranée, ont elles-mêmes, de par la nature de l’organisation sociale qu’elles ont générée, été la source d’une pluralité sans cesse renouvelée… Multiples, elles ont attirés les différences. 

La question de Palestine, la paix impossible

1er décembre 2015
Rencontre avec : Henry Laurens, professeur au Collège de France, titulaire de la chaire d’Histoire contemporaine du monde arabe, il avait auparavant été maître de conférences à l’Université de la Sorbonne (Paris IV) et professeur des Universités à l’INALCO.
Modération : Dominique Vidal, journaliste et historien.
Présentation du livre La question de Palestine, tome V

Rencontre sur la Syrie

30 juin 2015
Rencontre avec : Anis Nacrour, diplomate français, il est actuellement le chef de la délégation de l’Union européenne en Syrie.
Modération : Jean-Pierre Perrin, grand reporter à Libération et auteur de La Mort est ma servante : lettre à un ami assassiné (Syrie 2005-2013), Fayard, 2013.

Le Liban. De l’État inachevé à l’invention d’une nation

Mai 2017 – N° 18
Auteur : May Maalouf Monneau
L’histoire du Liban est forgée par les tensions et les guerres. L’Etat libanais, qui a bientôt cent ans, peine à trouver la bonne expression politique pour gérer sa société multireligieuse. Depuis sa création, deux Liban vivent et s’affrontent : le Liban politique et le Liban social. La problématique libanaise est celle d’un divorce entre l’Etat et la société. Une fracture capitale à saisir pour déchiffrer l’évolution tortueuse et parfois douloureuse de ce pays.

Les Chrétiens d’Orient

Mardi 17 septembre 2013 – Autour des livres/Controverses
Rencontre avec : Carole Dagher, journaliste de carrière, juriste de formation, analyste politique, auteur d’ouvrages politiques sur le Liban et le Moyen-Orient et de romans historiques, Antoine Fleyfel, maître de conférences à l’Université catholique de Lille, Docteur en philosophie (Paris 1) et en théologie (Strasbourg), et responsable des relations académiques à l’Œuvre d’Orient. 
Il anime, par ailleurs un cours annuel à l’iReMMO, sur le thème « Les chrétiens d’Orient, histoire, présent et avenir ».

Pour une IIIe république libanaise. Étude critique pour une sortie de Taëf

Février 2012- N° 1
Auteur : Mounir Corm
« Le pacte de vie commune », « la patrie arabe » « le président maronite et le Premier ministre sunnite »… autant de morceaux choisis d’imprécisions et de vagues réminiscences d’un texte aussi peu lu qu’il est respecté par les gouvernants : la Constitution libanaise.