Reconnaissance d’un État palestinien: «Le noyau dur du refus est en train de se fissurer»

22 mai 2024

Intervention de Jean-Paul Chagnollaud, président de l’iReMMO.

L’Irlande, l’Espagne et la Norvège ont annoncé leur intention de reconnaître un État de Palestine. Furieux, Israël a rappelé plusieurs de ses ambassadeurs. Le Premier ministre irlandais espère convaincre d’autres pays européens de faire de même, mais les Vingt-Sept sont divisés. Qu’est-ce que cette décision pourrait changer sur la scène internationale ?

L’État de Palestine reconnu par trois pays européens: qu’est-ce que cela implique?

Logo de TF1

22 mai 2024

Intervention de Jean-Paul Chagnollaud, président de l’iReMMO.
Ce mardi, l’Espagne, l’Irlande et la Norvège vont reconnaître officiellement un État palestinien. Ils espèrent ainsi inciter d’autres nations à en faire de même. Mais concrètement, quelles conséquences auront ces reconnaissances sur le conflit israélo-palestinien?

Guerre à Gaza: la liberté académique en France est-elle menacée?

Dessin d'une tête stylisée qui pleure avec la bouche ouverte et des chaines dans sa bouche

Mercredi 22 mai 2024 | 18h30

Mariette Ballon, doctorante en science politique, Université Lumière Lyon 2, Ivar Ekeland, ancien président de l’Université Paris-Dauphine, Jérôme Heurtaux, maître de conférences à l’Université Paris-Dauphine PSL Research University, Ludmila Lévêque, étudiante en master de sociologie à Sciences Po Paris.
Modération: Joan Deas, chercheuse associée à la Chaire Raoul-Dandurand en Études stratégiques et diplomatiques à l’OCCAH-UQAM.

Conflit au Proche-Orient: vers un accord sous 24 ou 48 heures au Caire?

Nouveau logo de TV5 Monde

3 mars 2024

Intervention d’Agnès Levallois, vice-présidente de l’iReMMO.

Les négociations se poursuivent au Caire. Les deux parties fixent leurs conditions.  Côté israélien, le dilemme se trouve dans l’acceptation d’une trêve qui mettrait à mal la position politique de Benyamin Netanyahou.

Visite de l’émir du Qatar en France: les discussions « vont porter essentiellement sur la libération des otages »

27 février 2024

Intervention d’Agnès Levallois, vice-présidente de l’iReMMO.

Depuis la guerre entre Israël et le Hamas, l’émirat joue un rôle essentiel dans les négociations entre les opposants.  Le Qatar et la France ont signé une aide humanitaire pour Rafah. Par ailleurs, le mois du Ramadan, qui est le mois sacré des musulmans, approche et l’on constate une accélération de tous les efforts des parties prenantes, le Qatar en tête pour tenter d’obtenir une trêve autour du 10 mars.

Guerre Israël-Hamas: quelle issue?

Nouveau logo de TV5 Monde

20 février 2024

Intervention de Jean-Paul Chagnollaud, président de l’iReMMO.

Les États-Unis viennent de poser leur véto à un appel du Conseil de Sécurité de l’ONU pour un cessez-le feu immédiat à Gaza. Pourtant, cette guerre est une impasse stratégique, le militaire ne permettra pas de déboucher sur solution. il faut une sortie par le haut, d’autant plus en raison de la dimension humaine désastreuse dans ce conflit.

Cisjordanie: les Palestiniens dénoncent une situation d’apartheid

logo de RFI

19 février 2024

Intervention de Jean-Paul Chagnollaud, président de l’iReMMO.

Alors que les audiences s’ouvrent à la Cour internationale de justice pour faire un état des lieux de la colonisation israélienne dans les territoires palestiniens, la violences des colons et des soldats israéliens envers les Palestiniens ne cessent d’augmenter. Le processus de colonisation continue de s’accélérer tandis que dans un même temps des pays européens retirent leur financements à l’UNRWA, aggravant encore la situation de millions de Palestiniens.

Tournants au Moyen-Orient

Couverture du numéro 127 de la revue Confluences Méditerranée "Tournants au Moyen-Orient" (L'harmattan, 2024)

N° 127 – Hiver 2024
Dirigé par Pierre Blanc

Ce numéro s’est assez fortement polarisé sur ce qui se passe en Israël et Palestine, qui est un tournant fait de tant de tourments. Pour autant, il n’a pas perdu de vue ce qui nous semblait être d’autres tournants et tourments. Si nous ne revenons que très peu sur les révolutions et contre-révolutions dans le monde arabe, une large place est accordée aux évolutions des rapports stratégiques, au devenir de l’islam politique, aux évolutions des aspirations kurdes, mais aussi aux déchainements de l’état de la nature dont les effets sont d’autant plus graves que la nature de l’État est encore mal en point. Dans le tournant très inquiétant du changement climatique, les tourments de la tempête Daniel, qui a fait près de 20000 morts en Libye en septembre 2023, sont là pour nous rappeler cette évidence que la vulnérabilité, en particulier des plus pauvres, est aussi et surtout affaire de politique, en l’occurrence d’impéritie politique. Ceci démontre en creux l’urgence du politique comme réponse aux besoins des sociétés et aux menaces. C’est cette même urgence qu’appelle la question de la Palestine laissée depuis trop longtemps aux rapports de force et à la violence. Pour autant c’est encore, à court terme, le pire qui se déploie.

Proche-Orient: prévenir l’escalade?

Logo de France 24

18 décembre 2023

Intervention d’Agnès Levallois, vice-présidente de l’iReMMO

La ministre française des Affaires étrangères, Catherine Colonna, s’est rendue au Liban dans le but d’éviter un embrasement régional car l’escalade se poursuit à la frontière entre le Liban et Israël. Elle a ainsi appelé les dirigeants libanais à faire preuve de retenue dans le sud du pays, après avoir lancé un appel similaire la veille auprès de responsables israéliens. Dans la région de la Mer Rouge, les rebelles Houthis multiplient les attaques: un navire norvégien a été touché ce lundi par un « objet non identifié ». Plusieurs géants du transport maritime mondial ont suspendu tout transit. D’ailleurs, le chef du Pentagone Lloyd Lloyd Austin s’est rendu à Tel-Aviv pour parler sécurité maritime.

Guerre entre le Hamas et Israël: cette guerre est sans issue

7 décembre 2023

Intervention de Jean-Paul Chagnollaud, président de l’iReMMO

L’absence d’objectif militaire ou de horizon politique de cette guerre rend extrêmement flou tout possible scénario de solution pour l’après-guerre. D’ailleurs, le Secrétaire général des Nations-Unies, devant le Conseil de sécurité, a lancé un avertissement disant que la situation est impossible sur le plan humanitaire que cette guerre est une absurdité politique, d’autant plus que l’objectif de détruire le Hamas reste presque impossible à obtenir.

Israël doit-il choisir entre la guerre ou les otages?

Logo de Sud Radio

Intervention de Jean-Paul Chagnollaud, président de l’iReMMO

La guerre va continuer, mais la vraie question concerne les buts de cette guerre. Les objectifs ont été énoncés et ils renvoient à une véritable impasse stratégique, c’est-à-dire vouloir éradiquer le Hamas et établir une sorte de zone de sécurité à Gaza. Même si les principaux membres du Hamas sont arrêtés ou, comme on dit avec un euphémisme, neutralisés, que va-t-il se passer après? Qu’est-ce qu’on fait?

Retour de Syrie / COP28 : l’influence diplomatique des Émirats arabes unis

Intervention d’Agnès Levallois, vice-présidente de l’iReMMO

Les discussions se passent essentiellement en Europe, dans les pays occidentaux ; dans le reste du monde, la question n’est pas du tout évoquée de la même façon. Et je ferais simplement un parallèle avec ce qui s’est passé au Qatar.

Israël-Hamas: de la trêve au cessez-le-feu?

Logo de France 24

Intervention de Jean-Paul Chagnollaud, président de l’iReMMO

Le Hamas s’est dit prêt mercredi à prolonger de quatre jours la trêve dans la bande de Gaza et libérer de nouveaux otages, pendant que les médiateurs internationaux multiplient les efforts pour obtenir un arrêt durable des combats entre le mouvement islamiste palestinien et Israël.

Libération des otages : les heures cruciales

Logo de l'émission de france TV, C dans l'air

Intervention d’Agnès Levallois, vice-présidente de l’iReMMO

Je ne crois pas que quatre jours de trêve permettent au Hamas de se réorganiser.  Mais cela va permettre véritablement  l’arrivée de l’aide humanitaire, qui est la demande qui émane de l’ensemble de la communauté internationale face à la situation dramatique de la bande de Gaza.

 

Justice pénale internationale: les magistrats sauvent l’honneur

Couverture du numéro 126 de la reve Confluences Méditerranée "Justice pénale internationale: les magistrats sauvent l'honneur"

N° 126 – Automne 2023
Dirigé par Leïla Bourguiba

En 1998, de nombreux États affirmaient que les crimes les plus graves qui touchent l’ensemble de la communauté internationale ne sauraient rester impunis en ce qu’ils menacent la paix, la sécurité et le bien-être du monde. Les États parties au Statut de Rome instituant la Cour pénale internationale affirmaient ainsi leur détermination à placer la justice au cœur des mécanismes de résolution des crises majeures. Pourtant si le développement de la justice pénale internationale constituait sans aucun doute une évolution majeure du droit international, répondant à l’aspiration de voir juger les auteurs des crimes les plus graves, les dernières années ont été particulièrement critiques à son endroit. Elles laissaient alors entrevoir un désintérêt grandissant ou une forme de lassitude face aux différents obstacles, essentiellement politiques. La guerre russo-ukrainienne semble opérer un point de bascule. En effet, on a pu constater la mobilisation rapide, coordonnée de nombreux États pour activer les leviers possibles de la justice pénale internationale avec une volonté claire de rationalisation des efforts. Peut-on espérer un renouveau généralisé des engagements internationaux envers la justice pénale internationale? Ce regain d’intérêt peut-il avoir un effet d’entrainement sur les enquêtes portant sur le Proche et Moyen-Orient?  Est-il porté par les États de manière générale ou sélective, comment éviter le deux poids deux mesures? Finalement, les juges ne seraient-ils pas ceux qui sauveraient actuellement l’honneur de cette justice pénale internationale?

Guerre Israël-Hamas: Gaza, le piège du Hamas?

Logo de France 24

Intervention d’Agnès Levallois vice-présidente de l’iReMMO

Elle évoque la crainte d’une nouvelle  Elle évoque la crainte d’une nouvelle Nakba, suite aux déplacements de la population Gazaouis du Nord vers le Sud, ordonnée par l’armée israélienne. “70% de la population de Gaza est descendante de ces réfugiés de 1948”.Nakba, suite aux déplacements de la population Gazaouis du Nord vers le Sud, ordonnée par l’armée israélienne. “70% de la population de Gaza est descendante de ces réfugiés de 1948”.

Guerre Israël-Hamas: ne laissons pas la peur biaiser l’analyse

Parler d’un affrontement entre Occident et terrorisme islamique, comme le fait Benyamin Nétanyahou, est faux. Ce discours instrumentalise les traumatismes de notre histoire récente, et pourrait empêcher la France de suivre une voie diplomatique équilibrée.

Guerre entre le Hamas et Israël: comment le conflit influence la politique américaine

Logo de France Info

Lors de sa rencontre avec Benyamin Netanyahou, Anthony Blinken, Secrétaire d’État des États-Unis, devra défendre la position de son pays dans le conflit qui oppose Israël et le Hamas. Joe Biden l’a dit lui-même, en parlant d’une pause, mais d’un refus d’un cessez-le-feu. Aux États-Unis, une partie de la jeunesse américaine et de la gauche, des Arabes-Américains et des Juifs-Américains demande un cessez-le-feu, en pleine période de précampagne présidentielle américaine. La question pourrait aussi être soulevée lors des élections.

Guerre Israël-Hamas: l’internationalisation du conflit

Nouveau logo de TV5 Monde

Intervention de Jean-Paul Chagnollaud, président de l’iReMMO

De la Colombie à l’Afrique du Sud en passant par l’Irlande du Nord… Pourquoi le conflit israélo-palestinien a-t-il un tel retentissement à travers le monde ?

Israël-Palestine, une guerre de 100 ans?

Logo de la chaîne Public Sénat

Depuis l’épouvantable attentat terroriste du Hamas en Israël le 7 octobre dernier et la riposte extrêmement musclée de l’État hébreu à Gaza, le Proche-Orient paraît reparti dans un cycle de violence et d’embrasement. Quelles sont les racines profondes de ce conflit? Comment comprendre ses développements récents? Les perspectives de paix s’éloignent elles définitivement?https://www.youtube.com/watch?v=IbVux84vv-U Jean-Paul Chagnollaud, […]

Enfer à Gaza

Logo LCP assemblée nationale

Intervention de Joan Deas, directrice exécutive de l’iReMMO

La situation sanitaire des Palestiniens, cloisonnés sur leur territoire, inquiète la scène internationale. Entre manque d’eau, carence d’essence, pénurie de médicaments et difficultés pour se procurer des denrées alimentaires, la crise devient de plus en plus urgente à Gaza. Le trop faible convoi humanitaire ne peut subvenir aux nombreux besoins de la population. Alors que 12 des 35 hôpitaux de Gaza ne fonctionnent plus et que le territoire est constamment bombardé, les habitants commencent à mourir de faim ou de soif. Les associations indépendantes, comme Médecins sans frontières ou Médecins du Monde, agissent sur place mais elles manquent de moyens. Comment la communauté internationale peut-elle s’organiser pour apporter une aide humanitaire aux Palestiniens sans envenimer le conflit ?

Proche-Orient: deux poids deux mesures des médias français?

Logo du média H24 info

Intervention d’Agnès Levallois, vice-présidente de l’iReMMO

Le traitement médiatique en France de la situation à Gaza pose de nombreuses questions quant à la partialité des supports de presse écrite et audiovisuels. À chaque nouvel embrasement du conflit israélo-palestinien, la société française se crispe. Et à chaque fois, les médias et les politiques prennent clairement position en faveur d’Israël. Un sujet sensible et explosif…

L’avion arrive de Tel Aviv, la foule attaque l’aéroport

Logo de France TV

« Ce sera une guerre longue et difficile ». C’est en ces termes que le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou a commenté samedi la « seconde étape de la guerre à Gaza ». Celle-ci a débuté avec l’intensification des bombardements de l’armée israélienne, qui est maintenant entrée en territoire palestinien pour une « opération terrestre ». Gaza-ville est donc un champ de bataille, et la situation humanitaire est catastrophique. Les civils gazaouis ont été priés de partir vers le sud tandis que les appels pour acheminer davantage d’aides dans l’enclave se multiplient. Le président américain Joe Biden a réclamé que cette aide « soit augmenté considérablement et immédiatement » et la cour pénale internationale prévient Israël qu’empêcher l’acheminement de l’aide humanitaire peut constituer un crime.

Pendant ce temps, en Russie, une foule hostile à Israël a envahi hier un aéroport du Daghestan à l’annonce de l’arrivée d’un vol en provenance de l’État hébreu. « Plus de 150 participants ont été identifiés » a rapporté le ministère de l’Intérieur russe ce matin, tandis que Vladimir Poutine compte bien tirer parti de cette crise au Proche-Orient, qui détourne l’attention de la guerre en Ukraine et nourrit le ressentiment contre les Occidentaux. La semaine dernière, le chef du Kremlin a même reçu une délégation du Hamas à Moscou.

De son côté, le président turc Recep Tayyip Erdogan semble avoir choisi son camp en accusant les Occidentaux d’être « les principaux responsables des massacres à Gaza ». A l’occasion d’un meeting de soutien à la Palestine, il a ajouté qu’ « Israël n’est qu’un pion que les Occidentaux pourront sacrifier le moment venu.Parce qu’Israël ne peut rien faire sans eux ». Des propos qui n’ont pas manqué de déplaire au gouvernement israélien, qui a rappelé ses diplomates en Turquie.

Alors, combien de temps peut durer la guerre à Gaza? Faut-il redouter une montée de l’antisémitisme? Pourquoi Erdogan est-il si offensif envers Israël?

Frontière sud de Gaza: les atermoiements de l’Égypte

Nouveau logo de France Culture

Dima Alsajdeya, Chercheuse à la chaire d’histoire contemporaine du monde arabe du Collège de France intervient sur France Culture

On parle d’un poste frontière important, il s’agit là du seul point de passage qui n’est pas contrôlé par les israéliens. C’est un point de passage qui est contrôlé à la fois par les égyptiens de leur côté et par le Hamas du côté palestinien.

La cause palestinienne risque d’être ensevelie pour longtemps sous les cendres d’actes effroyables

Pictogramme éditorial

«Vous vous intéressez encore à cette question?» me disait il y a quelques mois un important diplomate alors que je lui demandais où en était la politique de la France vis-à-vis du conflit israélo-palestinien. Avec le ton aimablement affligé de celui qui essaie de faire comprendre à son interlocuteur à quel point il est en retard d’une séquence. En d’autres termes, ce problème n’en est plus un. Il suffit de le gérer. Les enjeux sont ailleurs. Fin de l’histoire.

Israël: les otages, la riposte et la terreur

Logo de l'émission de france TV, C dans l'air

Intervention d’Agnès Levallois, vice-présidente de l’iReMMO

L’armée Israël a affirmé ce lundi avoir repris le contrôle total des localités attaquées ce week-end par Hamas et a décidé d’un « siège complet » de la bande de Gaza. « Pas d’électricité, pas d’eau, pas de gaz, tout est fermé », a déclaré le ministre de la Défense israélien Gallant dans une vidéo communiquée par ses services. Que signifie un blocus complet autour de la bande de Gaza ? Quelle est la situation en Israël et dans les territoires palestiniens ? Qu’est-ce que le Hamas ? Comment a-t-il organisé son attaque aux multiples ressorts baptisée « déluge d’Al-Aqsa » ? Que sait-on des otages israéliens retenus par les forces du Hamas ?

Et si on en parlait? Les 30 ans des accords d’Oslo

Logo de radio Orient

Intervention de Jean-Paul Chagnollaud, président de l’iReMMO

Le processus de paix entre Israël et la Palestine est-il définitivement enterré? Jean-Paul Chagnollaud, dresse un état des lieux du processus de paix de l’assassinat d’Yitzhak Rabin à nos jours.

Ce que la Palestine apporte au monde

Samedi 20 mai 2023 | 14h-18h

Salle le Miroir, Centre de la Vieille Charité
2 rue de la Charité, 13002 Marseille
Événement suivi d’une vente/signature de l’ouvrage à proximité de la Vieille Charité de 18h30 à 19h30

Avec Léna Merhej, illustratrice de livres jeunesse et de BD, Marion Slitine, anthropologue et chercheuse postdoctorale à l’EHESS et au Mucem, Dominique Vidal, journaliste et historien, Joan Deas, directrice exécutive de l’iReMMO, Zoubida Debbagh, chargée de programmation de l’IMA.

75 ans de Nakba

Lundi 15 mai 2023 | 12h30-14h

Il y a 75 ans, au cours de la guerre de 1947-1949, 800000 Palestiniens durent prendre le chemin de l’exil. Cette expulsion, qui n’a pas cessé depuis, reste au cœur des drames proche-orientaux.

Elias Sanbar, historien, écrivain et poète, ancien ambassadeur de la Palestine à l’Unesco.
Modération: Dominique Vidal, journaliste et historien.

Israël-Palestine : le coût de l’impuissance volontaire

Logo de l'IRIS

Quelle est la situation concernant le conflit israélo-palestinien  aujourd’hui ? Nous avons un gouvernement géré par Netanyahu qui est revenu au pouvoir grâce à une coalition. qu’il a constituée avec la droite mais aussi l’extrême droite et des représentants des colons. Donc cette nouvelle coalition qui lui a permis de revenir aux affaires et juste […]

Projection du film « Tantura »

Affiche du film Tantura d'Alon Schwarz

Vendredi 12 mai et samedi 13 mai 2023 |  à partir de 20h
Cinéma les 3 Luxembourg – 67 rue Monsieur le Prince, 75006, Paris

Projection-débat du film Tantura en présence de Dominique Vidal, historien et journaliste et Sylvain Cypel, journaliste et membre d’Orient XXI.

À la création de l’État d’Israël, des centaines de villages palestiniens ont été détruits. Le documentaire remet en question le mythe fondateur d’Israël et l’incapacité de sa société à accepter son sombre passé.

Proche-Orient : la crainte de l’embrasement

Nouveau logo de France Culture

Trois jours après l’intervention de la police dans la mosquée Al-Aqsa, est-ce qu’on en sait un peu plus sur l’intention des jeunes hommes qui se trouvaient à l’intérieur et qui ont été arrêtés ? “Il y a des dimensions politiques, mais aussi religieuses, dès qu’on touche à l’esplanade des mosquées, il est clair que cela […]

Benyamin Netanyahou apparaît pour la première fois très affaibli

Logo des Clés du Moyen-Orient

Intervention de Nitzan Perelman, doctorante en sociologie politique à l’Université Paris Cité.

Outre les pressions du monde économique et des Etats-Unis, Benyamin Netanyahou compte avant tout sur le calendrier des fêtes qui va s’ouvrir en ce début de mois d’avril en Israël.

École d’été 2023

Une main tient un cahier avec la carte du monde sur la couverture

Du lundi 26 juin au vendredi 7 juillet 2023 | 9h-13h15

L’école d’été propose de revenir sur la région Afrique du nord et Moyen-Orient à la fois par les temps longs et les temps plus courts. Pour comprendre cette région, il importe de revenir en effet sur les éléments de longue durée qui structurent ses trajectoires. Du tracé des frontières à la construction des États, de la question des ressources à la vie des sociétés,  la première semaine offre ainsi un tour d’horizon le plus complet possible. Pour comprendre cette région, il faut aussi analyser l’histoire en train de se faire, celle du temps présent, en particulier à l’heure des contre-révolutions arabes et de la guerre en Ukraine. Des printemps arabes aux reconfigurations géopolitiques, des périls environnementaux aux défis du droit et de la diplomatie, cette seconde semaine se propose d’amener les auditeurs vers un versant très actuel sans se déprendre de l’arrière-plan structurel.

Israël-Palestine: les (dé)raisons de l’escalade

Logo club de médiapart

Article de Dominique Vidal, journaliste et historien.

Trois mois d’un mouvement de protestation inédit ont contraint Benyamin Netanyahou à un premier recul. Mais la crise est loin d’être terminée. D’autant que l’année 2023 marque d’ores et déjà une escalade de violences sans précédent depuis près de vingt ans. Depuis le 1erjanvier, 90 Palestiniens ont été tués par des soldats ou des colons israéliens, et 14 Israéliens dans des attaques palestiniennes. Pourquoi cette explosion?

Israël : au nom de la démocratie

Logo de AOC (Analyse, Opinion, Critique)

Intervention de Nitzan Perelman, coresponsable du Magistère de l’iReMMO

La réforme judiciaire, portée par le gouvernement le plus à droite et nationaliste qu’Israël n’ait jamais connu, suscite un mouvement de protestation sans précédent : tandis que ses défenseurs la décrivent comme une nécessité afin de renforcer la démocratie dans le pays, ses opposants la considèrent comme un projet qui mettrait fin à l’actuelle démocratie et entraînerait un changement de régime.

La situation au Proche-Orient est-elle hors de contrôle?

logo de RFI

Intervention de Jean-Paul Chagnollaud, président de l’iReMMO

Semaine après semaine, la mobilisation ne faiblit pas en Israël contre le projet de réforme judiciaire du gouvernement Netanyahou. Près de 250 000 personnes ont défilé samedi (4 mars 2023) dans plusieurs villes du pays pour redire leur opposition au texte. Pour eux : il menace clairement les institutions démocratiques. Des manifestations qui se déroulent dans un climat de tension extrême entre Israéliens et Palestiniens en Cisjordanie et à Jérusalem Est.

Violences à Huwara: dans tous les Territoires occupés, «on est dans une logique coloniale»

logo de RFI

Intervention de Jean-Paul Chagnollaud, président de l’iReMMO

De véritables scènes de chaos ont eu lieu dimanche soir 26 février à Huwara, petite ville de Cisjordanie occupée, située au sud de Naplouse. Des colons israéliens ont mené une expédition punitive dans cette ville après la mort de deux colons israéliens. Un Palestinien a été tué par balles, et plus de 350 Palestiniens ont été blessés, selon le Croissant-Rouge palestinien.

Conflit israélo-palestinien: « on est dans un schéma qui va être répétitif »

Logo de France 24

Intervention de Jean-Paul Chagnollaud, président de l’iReMMO.

Au lendemain du raid militaire israélien qui a causé la mort de onze Palestiniens et blessé par balle une centaine de personnes en Cisjordanie occupée, Israël et des groupes armés palestiniens se sont affrontés ce jeudi avec une escalade de violences extrêmement probable.

De l’Ukraine au Moyen-Orient: un sursaut de la justice pénale internationale?

Vendredi 24 février 2023 | 10h-18h
Palais du Luxembourg, salle Médicis
15 rue de Vaugirard, 75006, Paris
COLLOQUE INTERNATIONAL

L’année 2022 marquait le vingtième anniversaire de l’entrée en vigueur du Statut de Rome de la Cour pénale internationale (CPI), ainsi que le dixième anniversaire du Pôle crimes contre l’humanité et crimes de guerre du Tribunal de grande instance de Paris. Un an exactement après l’invasion de l’Ukraine, pourrait-il y avoir un effet d’entrainement sur les enquêtes portant sur le Proche et Moyen-Orient?

Nakba: la preuve par «Tantura»

Logo club de médiapart

Quiconque veut comprendre la Nakba palestinienne, 75 ans après, doit absolument voir Tantura, d’Alon Schwarz. Ce n’est pas par hasard que ce documentaire a été invité aux grands Festivals de Sundance aux États-Unis, de Hot Docs au Canada et de Doc Aviv en Israël. Et pourtant il n’a toujours pas de diffuseur commercial en France.