Des liens et des lieux: mémoires libano-françaises

Mardi 24 mai 2022- 18h30-20h30

Présentation du livre de Carole Dagher Des liens et des lieux: mémoires libano-françaises (coautrice Myra Prince, Geuthner, 2021).

Avec Carole Dagher, écrivaine et journaliste, juriste de formation, autrice d’essais politiques sur le Liban et le Proche-Orient et de romans historiques, Pierre Duquesne,ambassadeur français chargé de la coordination du soutien international au Liban, Stephane Malsagne, agrégé, docteur en Histoire (Université de Paris I) et spécialiste de l’histoire du Moyen-Orient, Myra Prince, éditrice de la maison d’édition orientaliste Geuthner.
Modération : Jean-Paul Chagnollaud, président de l’iReMMO.

Israël : contradictions d’une démocratie coloniale [Dans les revues]

Mercredi 26 janvier 2022 – 18h30-20h30
En raison du contexte sanitaire actuel, cette rencontre se déroulera intégralement en ligne sur Zoom.

Rencontre avec Jérôme Bourdon, historien et sociologue des médias, Sylvain Cypel, journaliste et membre d’Orient XXI, Nitzan Perelman, doctorante en sociologie politique à l’Université de Paris.
Modération : Dominique Vidal, journaliste et historien, coordinateur du numéro.

Cycle 2021-22 « Villes-carrefours de Méditerranée et du Moyen-Orient »

Un samedi par mois d’octobre 2021 à juin 2022 – 11h30-17h30

«La Méditerranée, ce sont des routes de mer et de terre, liées ensemble, des routes autant dire des villes, les modestes, les moyennes et les plus grandes se tenant toutes par la main».
Fernand Braudel, La Méditerranée. L’espace et l’histoire, Paris, Flammarion, 1985

L’Université populaire cette année propose un périple entre des villes de Méditerranée orientale : Salonique, Izmir, Venise, Beyrouth, Jaffa, Dubaï, Le Caire et Alger. C’est par cette navigation dans l’archipel urbain que nous allons appréhender des réalités humaines, sociales, économiques, politiques et culturelles qui nous feront comprendre l’identité citadine méditerranéenne qui est l’une des caractéristiques principales de cette mer semi-fermée. Au cours de ce cycle d’Université populaire nous chercherons à identifier les défis actuels auxquels font face les villes méditerranéennes du XXIe siècle et à chaque séance nous consacrerons un temps à la situation d’aujourd’hui, à la recherche des similitudes et des différences d’une ville à l’autre.

Droit international et comparé en Méditerranée et au Moyen-Orient 2021-22

Statue de la justice avec une balance dans la main droite

Du 7 octobre au 16 décembre 2021 – 19h à 21h (tous les jeudis)
En raison de l’épidémie de Covid-19 et pour rendre ses formations accessibles au plus grand nombre, l’iReMMO vous propose désormais de les suivre soit en ligne, soit en présentiel.

Le droit international public est le lieu privilégié des tensions entre les aspirations universelles à la paix et à la justice et les revendications souverainistes d’États en crise de légitimité. Les atrocités du vingtième siècle ont fini par favoriser l’essor d’un droit pénal international qui a renforcé les exigences de redevabilité des populations civiles, dont celles de la rive orientale de la Méditerranée, livrées aux guerres et à l’occupation. L’engouement suscité par une communauté internationale justicière ne tardera pas à faire prospérer des notions telles que la responsabilité de protéger, voire de guerre humanitaire, ouvrant la voie à des interventions militaires provoquant des séismes dont la région et le monde n’ont pas fini de subir les répliques.

La Méditerranée des Juifs : exodes et enracinements

L’Harmattan – 2003
Les auteurs de cet ouvrage font revivre près de quatre millénaires de coexistence, autour de la Méditerranée , entre les Juifs et bien d’autres peuples dont les Arabes et les Berbères convertis à l’Islam à partir du 7è siècle de notre ère. Plus de trente auteurs historiens, littéraires ou simples acteurs d’exils douloureux témoignent des riches heures, des diasporas, des allers-retours des communautés juives des six rives de la Méditerranée, de l’Égypte au Maghreb, des Balkans à l’empire Ottoman et à Israël.

Méditerranée : défis et enjeux

L’Harmattan – 2000
Culture, commerce et conflits se sont toujours conjugués en Méditerranée, foyer de grandes civilisations et berceau des trois religions monothéistes révélées. Dans cette mer de paradoxes, les riverains ont rarement réussi à s’unir en dépit de leurs aspirations. Dans une fresque allant des origines à nos jours, l’auteur expose les enjeux, considérables pour les riverains, et analyse les défis qu’ils doivent surmonter pour édifier un ensemble dynamique qui porte haut leurs valeurs au sein de la mondialisation.

Islam et Occident : la confrontation

L’Harmattan – 1995
En 1995, le comité de rédaction de la revue  » Confluences Méditerranée  » avait réuni des auteurs de différents pays de la Méditerranée pour montrer les erreurs et les dangers que recèle la thèse du  » clash  » des civilisations. En cet automne 2001, où le tragique attentat du 11 septembre semble redonner de la vigueur à la thèse de la confrontation entre l’Islam et l’Occident, il nous a paru utile de rééditer ces articles rédigés par des chercheurs qui comptent parmi le meilleurs spécialistes du sujet.

Les pèlerinages : une fonction sociale plus que spirituelle ?

Samedi 21 novembre 2020 – 11h30-17h30
Dans le cadre du cycle 2019/2020 de l’Université populaire « Des hommes, des femmes et des dieux ».
Le pèlerinage à La Mecque du sanitaire au politique : la métaphore de la contagion, Sylvia Chiffoleau, historienne, directrice de recherche au CNRS (LARHRA, Lyon), Le pèlerinage à al-Aqsa, adaptation d’un rite ancestral, entre politique et religion, Elsa Grugeon, docteure en ethnologie anthropologie sociale de l’EHESS, Lieux saints partagés en Méditerranée, Manoël Pénicaud, anthropologue, spécialiste des pèlerinages et des relations interreligieuses en Europe et en Méditerranée.

La tension avec Ankara vue d’Athènes

Mardi 13 octobre 2020
En raison de la situation sanitaire actuelle, l’iReMMO organisera toutes ses rencontres « Controverses » et « Midis » en ligne à tarif libre.
Rencontre avec Valia Kaïmaki, journaliste, fondatrice des éditions grecque et chypriote du Monde diplomatique.
Modération : Dominique Vidal, journaliste et historien.

Réfugié·e·s syrien·ne·s et société civile au Liban : quelles dynamiques ?

Mardi 29 septembre 2020
Rencontre organisée en collaboration avec ASODH avec le soutien du REF et de l’AFD.

17h-18h : appel à volontaires pour l’ONG Salam LADC.
18h30-20h30 : controverse avec Joseph Matta, éducateur spécialisé originaire du Sud-Liban, il a effectué l’essentiel de sa carrière au sein de la Croix-rouge libanaise, Ziad Majed, membre du Conseil scientifique de l’iReMMO, politiste franco-libanais, professeur et directeur du programme des études du Moyen-Orient à l’Université américaine de Paris (AUP).
Modération : Barbara Joannon, consultante indépendante sur la question des migrations

Le Magistère de l’iReMMO 2020-21 [COMPLET]

D’octobre 2020 à juin 2021
En raison du nombre très limité de places encore disponibles en présentiel, nous vous invitons à vous rapprocher de nous dans le cas ou vous souhaiteriez vous inscrire au Magistère, en écrivant à l’adresse formation-continue@iremmo.org

Ouvert à tou·te·s, le Magistère de l’iReMMO s’adresse à celles et ceux qui souhaitent approfondir leur connaissance de la région et donne lieu, en fin de cycle, à la remise d’une attestation de formation professionnelle, sous la forme d’un certificat de spécialisation.
Les 100 heures de formation du Magistère comprennent :
– 4 séminaires semestriels au choix parmi les 5 thèmes proposés
– 4 ateliers « 5 heures pour comprendre » au choix parmi les 15 thèmes proposés

La Grèce face au Covid-19

Jeudi 14 mai 2020
Entretien avec Valia Kaïmaki, journaliste, fondatrice des éditions grecque et chypriote du Monde diplomatique.
Modération : Dominique Vidal, journaliste et historien.

Mondes du travail: mutations et résistances

N°111 – Hiver 2019-2020
Dossier dirigé par Amin AllalMichele Scala et Élisabeth Longuenesse.
Du Maroc à la Turquie, en passant par l’Algérie, la Tunisie, l’Égypte, la Grèce, l’Italie, le Liban ou la Jordanie, le renouvellement des formes de protestation, plus ou moins directement liées au travail, est désormais un constat transméditerranéen. Dans ces situations contrastées on retrouve le même processus d’affaiblissement des syndicats et de fragilisation du rapport salarial et des protections sociales qui l’accompagnaient. D’un côté, la part de la grande industrie s’est réduite au profit du secteurs des services, y compris des services à la personne, de l’autre, l’individualisation des tâches, le développement de la sous-traitance et les délocalisations, ont permis de contourner les contraintes associées à la norme salariale. La financiarisation de l’économie mondiale a ainsi entraîné un double mouvement de marchandisation accélérée des rapports humains et de pression accrue sur une force de travail cantonnée de façon croissante à des fonctions de service.

Les villes plurielles [Jeudi de l’Harmattan]

Dans le cadre des Jeudis de l’Harmattan en partenariat avec l’iReMMO
Jeudi 27 février – 14h-17h
A l’iReMMO, 7 rue des Carmes, 75005 Paris

Avec Jean-Paul Chagnollaud, président de l’iReMMO, professeur émérite des universités (Jérusalem);
Bernard Hourcade, directeur de recherche émérite au CNRS, membre du Centre de recherche sur le monde iranien (Téhéran) ; Ziad Majed, professeur à l’Université américaine de Paris (AUP) (Beyrouth); Adrien Fauve, maître de conférence à l’Université Paris Sud (Astana) ; Nicolas Maisetti, post-doctorant au Laboratoire Techniques Territoires et Sociétés (LATTS) (Marseille).
Modération: Xavier Richet, professeur d’économie à l’Université de la Sorbonne-nouvelle.
En partenariat avec l’Harmattan

De quoi la politique d’immigration d’Emmanuel Macron est-elle le nom?

Jeudi 7 novembre 2019
Rencontre avec Catherine Wihtol de Wenden, juriste et politologue, spécialiste des migrations internationales, dans une approche multidisciplinaire. Directrice de recherche émérite au CNRS, elle est rattachée au CERI, laboratoire de Science Po Paris, où elle enseigne en master 2 Politiques publiques et à l’école doctorale. Elle a été consultante auprès de l’OCDE, du Conseil de l’Europe, de la Commission européenne et « expert externe » auprès du Haut Commissariat des Nations-unies pour les réfugiés.
Modération : Dominique Vidal, journaliste et historien.

Tunisie : lendemains d’élections

Vendredi 18 octobre 2019
Rencontre avec Sophie Bessis, historienne et journaliste, elle a occupé le poste de rédactrice en chef dans plusieurs magazines et revues avant de devenir consultante auprès d’organisations internationales en Afrique. Elle a enseigné à l’Inalco et à Paris I et a écrit une douzaine d’ouvrages traitant du Maghreb et du monde arabe. Son dernier livre est Histoire de la Tunisie, de Carthage à nos jours (Tallandier, 2019).
Modération : Dominique Vidal, journaliste et historien.

Religions, religiosités, spiritualités, croyances et incroyances aujourd’hui en Méditerranée et au Moyen-Orient

Mardi 1er octobre 2019
Auditorium du journal Le Monde
Séance inaugurale du cycle de l’Université populaire 2019-2020 « Des hommes, des femmes et des dieux ».
Rencontre avec Rachid Benzine, islamologue, essayiste, Leili Anvar, auteure, journaliste et traductrice et Marion Muller-Colard, théologienne et écrivaine.
Modération : Jacques Huntzinger, ancien diplomate, directeur de recherche au Collège des Bernardins.

Cycle 2019-20 : « Des hommes, des femmes et des dieux »

D’octobre 2019 à décembre 2020
Depuis les origines de l’être humain, sa quête de sens a emprunté différents chemins qui dessinent une géographie plurielle des spiritualités. Mais ces dernières décennies, les radicalismes religieux de tous bords occupent le terrain social et médiatique et ont en partie éclipsé les autres formes de religiosité, croyances, spiritualités ou encore incroyances, en particulier dans la région Méditerranée Moyen-Orient. C’est pourquoi l’iReMMO organise dès la rentrée un cycle d’Université populaire inédit, qui traitera de chacun de ces aspects.

La Chine : nouvel acteur méditerranéen

N° 109 – Été 2019
Dossier dirigé par Saïd Belguidoum et Farida Souiah
Initié à l’automne 2013 par le Président chinois Xi Jinping, le mégaprojet OBOR (« One belt, One road »), devenu la BRI (Belt and Road Initiative) avec pour objectif la promotion des relations transcontinentales à une ampleur inédite, suscite bien des attentions et des spéculations. Avec l’annonce de la BRI, la présence de la Chine dans le monde prend un nouvel essor. Ce qui était une hypothèse se confirme : les routes de la soie renaissent.

L’Histoire de la Méditerranée

Jeudi 27 juin 2019
Auditorium du journal Le Monde
80 boulevard Auguste Blanqui
Rencontre avec Christian Grataloup, géohistorien, professeur émérite de géographie à l’université Paris-Diderot et chercheur de l’équipe Géographie-Cités et Giovanna Tanzarella, membre de l’iReMMO,  vice-présidente du REF – Réseau Euromed France, elle intervient régulièrement dans des Universités et Instituts d’études politiques.

Le Magistère de l’iReMMO 2019-20

Ouvert à tou.te.s, le Magistère de l’iReMMO s’adresse à celles et ceux qui souhaitent approfondir leur connaissance de la région et donne lieu, en fin de cycle, à la remise d’une attestation de formation professionnelle, sous la forme d’un certificat de spécialisation.
Les différents modules sont animés par des spécialistes de la Méditerranée et du Moyen-Orient (universitaires, diplomates, journalistes, …) qui allient leur connaissance approfondie de la région et leurs expériences du terrain afin d’apporter aux participants des savoirs sans cesse actualisés et des clés de compréhension des grands enjeux régionaux et mondiaux. Reposant sur l’échange entre formateurs et participant.e.s, chaque séance réunit des effectifs limités et se compose d’exposés associés à des temps de discussions collectives permettant l’approfondissement des thématiques abordées.

Chômage des jeunes en Méditerranée : la bombe à retardement

Jeudi 6 juin 2019
Rencontre avec El Mouhoub Mouhoud, professeur d’économie à l’université de Paris Dauphine. Il est également directeur du groupement de recherches international du CNRS/DREEM (Développement des recherches économiques euro-méditerranéennes), Nadji Safir, sociologue et consultant international spécialiste du Maghreb, Emanuele Ferragina, sociologue, professeur à Sciences Po au sein de l’Observatoire Sociologique du Changement (OSC) et au Laboratoire interdisciplinaire d’évaluation des politiques publiques (LIEPP).
Modération : Giovanna Tanzarella, vice-présidente du Réseau Euromed France, membre de l’iReMMO.

Du Sud au Sud : les migrants du XXIe siècle

Samedi 18 mai
Dans le cadre du cycle 2018-2019 de l’Université populaire sur le thème : Méditerranée Moyen-Orient : questions de société, sociétés en question.
Maghreb : des pays d’émigration face à leurs immigrés subsahariens, Ali Bensaâd, géographe, professeur des universités
Entre acceptation, indifférence et persécution : la crise migratoire vue d’Égypte, Séverine Evanno, ancien membre du Haut Commissariat des Nations-Unies pour les réfugiés (UNHCR) au Caire
Les migrants dans les pays du Golfe : marchandisation et enjeux de sécurité, Françoise de Bel-Air, socio-démographe, coordinatrice scientifique du projet Gulf Labour Markets, Migration and Population Project (GLMM)

Art et culture : jeune création et réappropriation de l’espace public en Méditerranée

Samedi 6 avril 2019 – 11h30-17h30
Dans le cadre du cycle 2018-2019 de l’Université populaire sur le thème : Méditerranée-Moyen Orient : questions de société, sociétés en question.
Art et culture : jeune création et réappropriation de l’espace public en Méditerranée avec Claudine Dussolier, géographe de formation, ingénieure culturelle et de coopération, membre de l’association Transverscité et initiatrice des plates-formes Ramimed et Mediakitab, L’Economat de Redeyef : laboratoire d’expérimentation artistique et sociale, Yagoutha Belgacem, directrice artistique de la Plateforme Siwa, Scènes artistiques libanaises et demande de politiques culturelles : l’art comme enjeu de débat public, Célia Hassani, doctorante contractuelle inter-ED à l’Université d’Aix-Marseille.

Libertés en danger : la remise en cause massive de l’Etat de droit en Méditerranée

Samedi 23 mars – 11h30-17h45
Dans le cadre du cycle 2018-2019 de l’Université populaire sur le thème: Méditerranée-Moyen Orient : questions de société, sociétés en question.
La régression des libertés associatives sur la rive sud de la Méditerranée après les révolutions arabes avec Marta Semplici, responsable de programme Moyen-Orient et Afrique du nord à Euromed Droits ; Israël en pleine radicalisation avec Dominique Vidal, journaliste et historien, auteur de nombreux ouvrages sur le conflit israélo-palestinien ; En Europe aussi : la régression de l’espace des organisations de la société civile avec Olivier Consolo, ancien directeur de CONCORD Confédération européenne des ONG d’urgence et de développement, expert « société civile ».

Les langues en Méditerranée et au Moyen-Orient : enjeux identitaires, politiques et littéraires

Samedi 16 février 2019 – 11h30-17h45
Dans le cadre du cycle 2018-2019 de l’Université populaire sur le thème : Méditerranée-Moyen Orient : questions de société, sociétés en question.
La langue arabe aujourd’hui : enjeux et défis avec Nada Yafi, traductrice et interprète, ancienne ambassadrice de France ; Algérie : de la politique d’arabisation à l’émergence des langues maternelles avec Yassine Temlali, doctorant en histoire, spécialiste de l’Algérie et de la question berbère ; Nouvelle littérature palestinienne et enjeux de traduction avec Sbeih Sbeih, sociologue, chercheur post-doctorant au LabexMed, Université Aix-Marseille.

Le corps, la sexualité, l’amour : quoi de neuf en Méditerranée ?

Samedi 19 janvier 2019 – 11h30-17h45
Dans le cadre du cycle 2018-2019 de l’Université populaire sur le thème : Méditerranée-Moyen Orient : questions de société, sociétés en question.
Amour, genre et sexualité dans le monde arabo-musulmanCorinne Fortier, anthropologue, psychologue et réalisatrice, chargée de recherche au CNRS au Laboratoire d’anthropologie sociale, Des savoir-faire aux savoir-taire: Virginité et codification de la transgression dans la société tunisienne contemporaine, Ibtissem Ben Dridi, anthropologue et ingénieure de recherche à l’Institut National du Cancer, L’émergence d’un espace public LGBT en Turquie, Idil Engindeniz, chercheure à l’Université Galatasaray d’Istanbul, dont les recherches actuelles portent sur les questions d’espace public, de genre, de journalisme et études LGBTIQ.

Religiosité, sécularisation : les tendances contradictoires

Samedi 17 novembre 2018 – 10h30-16h
Dans le cadre du cycle 2018-2019 de l’Université populaire sur le thème: Méditerranée-Moyen Orient : questions de société, sociétés en question.
Religiosité, sécularisation : les tendances contradictoires, 
avec Jacques Huntzinger, ancien diplomate, actuellement directeur de recherche au Collège des Bernardins et Jean-Jacques Pérennès, directeur de l’École biblique et archéologique française de Jérusalem, La sécularisation en Iran : théologie, histoire, société, Amélie-Myriam Chelly, sociologue, chercheure associée au CADIS EHESS-CNRS, spécialiste du monde iranien et des islams politiques.

Démographie : natalité, mortalité, migrations. Quels enseignements?

Samedi 20 octobre – 11h30-17h45
Dans le cadre du cycle 2018-2019 de l’Université populaire sur le thème: Méditerranée-Moyen Orient : questions de société, sociétés en question.
Les transformations démographiques et leurs conséquences au Maghreb  avec Kamel Kateb, chercheur à l’Ined (Institut national d’études démographiques), Israël / Palestine: le conflit démographique avec Ezra Nahmad, auteur de plusieurs reportages en Israël où il se rend régulièrement, Démographie et révolution(s) avec Laurent Chalard, docteur en géographie de l’Université Paris IV-Sorbonne

Cycle « Méditerranée-Moyen Orient : questions de société, sociétés en question » 2018-19

Un samedi par mois à partir d’octobre 2018
A la une des journaux, les pays de la Méditerranée et du Moyen Orient apparaissent à travers le prisme des guerres qu’ils subissent ou de la violence qu’ils produisent, ou encore à travers les récits sans espoir des migrants et des demandeurs d’asile. L’épais rideau de fumée des événements violents ne permet pas de voir les réalités profondes des sociétés. Les perceptions sont déformées : sous le feu de l’actualité brûlante, nous passons souvent à côté des mutations qui travaillent ces sociétés en profondeur. Nous perdons de vue le vécu des habitants dans leur diversité et leur pluralité. Nous ne parvenons plus à imaginer comment vivent les gens au sud de la Méditerranée.

Le Magistère de l’iReMMO 2018-19

Ouvert à tou.te.s, le Magistère de l’iReMMO s’adresse à celles et ceux qui souhaitent approfondir leur connaissance de la région et donne lieu, en fin de cycle, à la remise d’une attestation de formation professionnelle, sous la forme d’un certificat de spécialisation.
Les différents modules sont animés par des spécialistes de la Méditerranée et du Moyen-Orient (universitaires, diplomates, journalistes, …) qui allient leur connaissance approfondie de la région et leurs expériences du terrain afin d’apporter aux participants des savoirs sans cesse actualisés et des clés de compréhension des grands enjeux régionaux et mondiaux. Reposant sur l’échange entre formateurs et participant.e.s, chaque séance réunit des effectifs limités et se compose d’exposés associés à des temps de discussions collectives permettant l’approfondissement des thématiques abordées.

La France en Méditerranée : de Charles de Gaulle à Emmanuel Macron – Séance de clôture 2017-18

Samedi 16 juin 2018 – 14h30-19h30
Maison des Métallos, 94 rue Jean-Pierre Timbaud, Paris 11e
Dans le cadre du cycle 2017-2018 de l’Université populaire sur le thème: Histoire méditerranéenne de la France.
Projection de vidéos courtes 
Racines et raisons de la présence française en Méditerranée, avec Marc Pierini, ancien ambassadeur de l’Union européenne en Turquie, Tunisie, Libye, Syrie, et Maroc, chercheur à Carnegie Europe, Valérie Stieglerdoctorante à l’Université Paris I (Panthéon-Sorbonne), chercheuse associée à la chaire d’histoire contemporaine du monde arabe du Collège de France, Giovanna Tanzarella, vice-présidente du Réseau Euromed France et membre de l’iReMMO, modération : Estelle Brack, membre de l’iReMMO, enseignante à l’Université Paris II (Panthéon-Assas). France – Méditerranée : l’horizon de notre avenir ?, avec  Jean Paul Chagnollaud, président de l’iReMMO, Ziad Majed, professeur à l’Université américaine de Paris, politologue, spécialiste des transitions et crises politiques au Moyen-Orient, Benjamin Stora, professeur des universités, spécialiste de l’histoire du Maghreb contemporain, de la décolonisation et de l’histoire de l’immigration maghrébine en Europe, modération : Agnès Levallois, consultante, spécialiste du Moyen-Orient et vice-présidente de l’iReMMO.
Clôture par Jean Paul Chagnollaud, président de l’iReMMO.
À suivre concert du groupe Liwan

Méditerranée Moyen-Orient : quand la terre fait la politique

Mercredi 6 juin 2018
Rencontre avec Pierre Blanc, ingénieur général des ponts, des eaux et des forêts, docteur en géopolitique (HDR), enseignant à Bordeaux sciences agro et à Sciences Po Bordeaux. Il est également professeur invité à l’USJ (Beyrouth), à Sciences Po Lyon, à l’Ena et au CIHEAM. Rédacteur en chef de Confluences Méditerranée, il dirige aussi la collection de la Bibliothèque de l’iReMMO.
Modération : Dominique Vidal, historien et journaliste

Migrations méditerranéennes au XXe siècle : de l’accueil à la fermeture

Samedi 26 mai 2018 – 13h45-18h30
Dans le cadre du cycle 2017-2018 de l’Université populaire sur le thème: Histoire méditerranéenne de la France.
Immigration au XXe siècle : comment change la population française, avec François Héran, sociologue, démographe et anthropologue, professeur au Collège de France, directeur de l’Institut Convergences Migrations, Les immigrations algériennes en France : diversité et spécificités, avec Emmanuel Blanchard, historien et sociologue, agrégé de sciences économiques et sociales, maître de conférences à l’Université de Versailles–Saint-Quentin-en-Yvelines, Exilés, réfugiés, travailleurs immigrés : la Méditerranée s’invite en France, avec Catherine Wihtol de Wenden, politiste, spécialiste des migrations internationales et directrice émérite de recherche au CNRS (CERI-Sciences Po).

Le XIXe siècle ou la confrontation des Empires en Méditerranée.

Samedi 7 avril
Dans le cadre du cycle 2017-2018 de l’Université populaire sur le thème : Histoire méditerranéenne de la France.
L’invention de la Méditerranée au XIXe siècle, avec Henry Laurens, professeur au Collège de France, titulaire de la chaire d’Histoire contemporaine du monde arabe, auparavant maître de conférences à l’université de la Sorbonne (Paris IV) et professeur des universités à l’INALCO, La France dans la géopolitique méditerranéenne au XIXe siècleHenry Laurens, Aspects et épisodes de la rivalité franco-britannique en Méditerranée dans les années 1820 à 1850, Simon Sarlin, historien, maître de conférences en histoire contemporaine à l’Université Paris Ouest Nanterre La Défense, chercheur à l’Institut des sciences sociales du politique (CNRS), spécialiste de l’histoire de l’Europe méditerranéenne au XIXe siècle (Espagne, France, Italie).

La Libye, chaos debout

Lundi 26 mars 2018
Rencontre avec Vincent Hugeux, grand reporter au sein du service Monde de l’Express depuis 1990, où il est chargé de l’Afrique et du Moyen-Orient. Il a auparavant travaillé aux quotidiens Le Monde et La Croix et a reçu le prix Bayeux-Calvados des correspondants de guerre en 2005 pour un reportage sur l’Ouganda. Il tient le blog « L’ Afrique en face » sur L’Express.fr et a publié plusieurs livres, dont le dernier Kadhafi est paru en 2017 aux éditions Perrin.
Modération : Dominique Vidal, journaliste et historien.

Turquie : le tournant autoritaire

Jeudi 15 février 2018
Rencontre avec Jean Marcou, professeur à Sciences Po Grenoble. Il y dirige le master Intégration et mutations en Méditerranée et au Moyen-Orient. Auteur, entre autres, de Vingt ans de changements en Turquie, 1992-2012 (Paris, l’Harmattan, Istanbul, Université de Galatasaray, 2013) avec Füsun Türkmen (dir.) et de La Turquie à l’heure de l’Europe (Presses universitaires de Grenoble, 2008) avec Jean-Paul Burdy. Guillaume Perrier, journaliste et auteur. Il a couvert l’actualité turque pour le Monde de 2004 à 2014 et continue à travailler sur la Turquie depuis. Il est l’auteur de La Turquie et le Fantôme arménien (avec Laure Marchand, 2013) et du film Erdoğan, l’ivresse du pouvoir (Arte 2016). Son dernier livre Dans la tête de Recep Tayyip Erdogan vient de sortir aux éditions Solin Actes Sud.
Modération: Didier Billion, directeur adjoint de l’IRIS, spécialiste de la Turquie et du Moyen-Orient. directeur adjoint de l’IRIS, spécialiste de la Turquie et du Moyen-Orient.

Crises et conflits en Méditerranée : L’agriculture comme résilience

Janvier 2018 – N° 32
Auteur : Cosimo Lacirignola
Guerres, instabilités politiques, changements climatiques, migrations, croissance démographique, raréfaction des ressources naturelles : la Méditerranée constitue un arc de crises majeures. La sécurité alimentaire et l’agriculture qui concernent une partie importante de la population subissent cet état de crises. Souvent décriées pour leurs impacts sur l’environnement, les activités agricoles peuvent pourtant aussi être une réponse à ces défis. Ce travail replace la dimension agricole et le développement rural au centre du débat pour penser la Méditerranée du futur.

Malte, microcosme de la mondialisation en Méditerranée

Jeudi 8 février 2018
Rencontre avec Adrian Grima, auteur et professeur de littérature maltaise à l’Université de Malte et à l’Inalco. Il a publié de nombreux ouvrages – travaux académiques, recueils de poèmes et recueils de nouvelles, Elizabeth Grech, traductrice et membre du Réseau Euromed France. Elle a travaillé comme chargée de projets à la Fondation René Seydoux pendant 10 ans, et elle traduit en français des poètes maltais contemporains dont Adrian Grima, Antoine Cassar, John Portelli, John Aquilina, Clare Azzoppardi et Norbert Bugeja.
Modération : Giovanna Tanzarella, membre de l’iReMMO et vice-présidente du Réseau Euromed France.

Guerres saintes et représentations réciproques au Grand siècle

Samedi 10 février 2018

Dans le cadre du cycle « Histoire méditerranéenne de la France.« 

1683 : Un 1492 français ? La royauté absolue assume sa dimension impériale en Méditerranée, avec Jean-Frédéric Schaub, historien, directeur d’études à l’EHESS (École des Hautes Etudes en Sciences Sociales), Laboratoire Mondes américains, 1715 : Les Persans à la cour de Louis XIV, avec Thierry Sarmant, archiviste, historien, numismate, conservateur en chef du patrimoine au Service historique de la Défense, 1712 : Les Mille et une nuits, ou la forgerie d’Antoine Gallandavec Sylvette Larzul, docteure ès lettres, chercheure associée à l’Institut des mondes africains (IMAf-EHESS).

La France avant la France, rencontre avec l’islam

Samedi 18 novembre 2017
Dans le cadre du cycle 2017-2018 de l’Université populaire sur le thème :  Histoire méditerranéenne de la France.
Avec le Royaume franc fondé par Clovis (Ve s.), une nouvelle entité politique se crée qui se retrouvera au cœur de l’Empire de Charlemagne (VIIIe s.). Une religion orientale, le christianisme, arrivée clandestinement avec les marchands et les moines d’outre-Méditerranée, devient facteur d’unification y compris face aux nouveaux venus qui frappent aux portes du pays des Francs, les musulmans. De vastes mouvements de populations au Nord comme au Sud poussent à des acculturations réciproques. Enfin, les logiques des trois empires en présence – carolingien, byzantin et abbasside – compliquent le jeu des conflits et des alliances politiques.
Les Empires et leurs marges : Islam et Carolingiens avec Gabriel Martinez-GrosCharles Martel et la bataille de Poitiers : de l’histoire au mythe identitaire avec William Blanc et Christophe NaudinPopulations musulmanes en France du VIIIème siècle à nos jours avec William Blanc et Christophe Naudin.