Dans les médias

Gaza: l’impuissance de la Communauté internationale -avec Jean-Paul Chagnollaud, président de l’iReMMO

Pour la quatrième fois, en huit jours, le Conseil de sécurité de l’ONU doit se réunir ce mardi (18 mai 2021) pour tenter de trouver une solution au nouveau cycle de violences entre Israël et des groupes palestiniens, qui a fait plus de 220 morts depuis le 10 mai. Jusque-là, les Nations unies ont été incapables de s’entendre, Washington refusant toujours l’adoption d’une déclaration commune appelant à une cessation des violences.

Plus d'infos »
Logo Radio Méditerranée Internationale

La gestion dramatique du Covid-19 en Irak par Adel Bakawan, directeur du département de recherche à l’iReMMO

Quatrième série en partenariat avec l’iReMMO, l’Institut de Recherche et d’études Méditerranée Moyen-Orient sur la pandémie de Covid-19 dans les pays de la zone MENA. Dans ce premier épisode, Adel Bakawan, Directeur du département recherche de l’iReMMO analyse la gestion dramatique de la Covid-19 en Irak due au déficit d’infrastructures sanitaires, au manque de contrôle de ses frontières et à la culture sociale autour du port du masque.

Plus d'infos »

Israël-Hamas : une accalmie? « Des morts, des violences et une impasse tragique » -avec Jean-Paul Chagnollaud, président de l’iReMMO

Alors qu’Israël et le Hamas se dirigent vers une « guerre à grande échelle », selon l’ONU, le mouvement islamiste palestinien aux commandes de la bande de Gaza semble a fait le pari de la confrontation avec l’État hébreu, et ce au nom de la défense de Jérusalem. Une position non dénuée de calculs politiques.

Le bilan des affrontements entre l’État hébreu et le Hamas s’est sérieusement alourdi alors que l’armée israélienne a mené des centaines de frappes aériennes dans la bande de Gaza en réponse aux centaines de roquettes tirées par le mouvement palestinien sur le centre et le sud du pays. Un degré de violences inégalé depuis la guerre de Gaza de 2014.

Les derniers développements et déclarations ne semblent pas indiquer que l’on se dirige de part et d’autre vers une accalmie.

Plus d'infos »

PUBLICATIONS

ÉDITO

Le sort des migrants et réfugiés pris au piège en Libye. L’UE doit réagir au «naufrage de civilisation»

A la fin de l’année 2017, des images insoutenables d’hommes vendus comme de simples marchandises en Libye faisaient le tour du monde. L’heure était à l’indignation et aux promesses que des mesures seraient prises pour protéger ces réfugiés et ces migrants d’un système criminel organisé d’abus et d’exploitation. Images furtives, l’heure s’est écoulée, laissant la place à une nouvelle indignation, faisant oublier les promesses pourtant faites.

Lire la suite »