L’islam et « nous » aux XIe – XIIIe siècles

Samedi 9 décembre - 10h30-17h
Dans le cadre du cycle 2017-2018 de l’Université populaire sur le thème : Histoire méditerranéenne de la France.
Avec la dynastie capétienne, l’ordre féodal s’accompagne d’une croissance démographique et économique soutenue et d’une expansion conquérante vers le sud et la Méditerranée. Lancée par un pape franc - peut-on dire désormais français - la première Croisade constitue le premier affrontement direct de la Chrétienté latine avec l’islam devenu son meilleur ennemi (avec les juifs et les Grecs). Mais il s’agit aussi du début d’une relation étroite entre Orient et Occident. Environ deux siècles plus tard, la singulière aventure orientale de Louis IX/Saint Louis en sera une forme d’incarnation. Son long séjour en pays d’islam, entre volonté de colonisation et désir de compréhension, stratégie diplomatique et projet idéologique, semble motivé au final par un désir de rapprochement.
L'Orient des Francs, avec Florian Besson, ATER à l'université Paris IV, 1143 :"L’exécrable Mahomet" (La première traduction latine du Coran), avec Dominique Iogna-Prat, directeur de recherche au CNRS et directeur études EHESS en médiévistique et sciences sociales des religions,  1270 "Saint Louis naît à Carthage".

La France avant la France, rencontre avec l’islam

Samedi 18 novembre 2017 (10h30-17h)
Dans le cadre du cycle 2017-2018 de l’Université populaire sur le thème :  Histoire méditerranéenne de la France.
Avec le Royaume franc fondé par Clovis (Ve s.), une nouvelle entité politique se crée qui se retrouvera au cœur de l’Empire de Charlemagne (VIIIe s.). Une religion orientale, le christianisme, arrivée clandestinement avec les marchands et les moines d’outre-Méditerranée, devient facteur d’unification y compris face aux nouveaux venus qui frappent aux portes du pays des Francs, les musulmans. De vastes mouvements de populations au Nord comme au Sud poussent à des acculturations réciproques. Enfin, les logiques des trois empires en présence - carolingien, byzantin et abbasside - compliquent le jeu des conflits et des alliances politiques.
Les Empires et leurs marges : Islam et Carolingiens avec Gabriel Martinez-GrosCharles Martel et la bataille de Poitiers : de l'histoire au mythe identitaire avec William Blanc et Christophe NaudinPopulations musulmanes en France du VIIIème siècle à nos jours avec William Blanc et Christophe Naudin.

Les Gaulois : des Romains comme les autres ?

Samedi 21 octobre 2017 (10h30-17h)
Dans le cadre du cycle 2017-2018 de l'Université populaire sur l'Histoire méditerranéenne de la France.
Les Gaules se fondent dans l’Empire romain. Certaines élites gauloises s’intègrent précocement au monde romain et méditerranéen. Tous les hommes libres, quelle que soit leur appartenance ethnique, bénéficieront de la pleine citoyenneté au IIIe siècle grâce à une décision impériale d’octroi de droits civiques aux habitants des provinces de l’Empire. Au crépuscule de l’Empire, l’espace gallo-romain absorbe progressivement des populations « barbares » germaniques, elles aussi déjà fortement romanisées.

Les Gaulois vus par les Grecs et les Romains avec Laurent Olivier, Les Gaulois et la citoyenneté romaine : autour de la constitution antonine (212 après J.-C.) avec Patrick Le Roux, Quand les Barbares défendent la Gaule romaine (451 après J.-C.), avec Edina Bozoky.

Dès les origines, une humanité métisse et migrante : séance inaugurale 2017-18

Samedi 23 septembre 2017 (10h30-17h)
L’horizon préhistorique de la France est celui d’un espace humain que rien ne différencie encore du reste du monde préhistorique. Et pourtant, à partir de 6000 ans avant notre ère, les groupes humains qui peuplent ce territoire viennent bien du Proche-Orient avec dans leurs bagages blé, orge, chèvres et outils qui favorisent leur sédentarisation. L’ancrage méditerranéen se renforce avec l’hellénisation. Enfin en matière d’ancêtres de la France, le mythe des origines celtiques (forgé au XIXe siècle) mérite d’être revu au profit d’une fusion gallo-romaine bien plus méditerranéenne que germanique.

5800 avant J.-C. Dans la multitude orientale des champs de blé avec Jean-Paul Demoule, 600 avant J.-C. La Grèce avec ou sans la Gaule avec Vincent Azoulay, 52 avant J.-C. Alésia ou le sens de la défaite avec Yann Potin.

Cycle « Histoire méditerranéenne de la France » 2017-18

A partir de la rentrée 2017 l’iReMMO propose un nouveau cycle d’Université Populaire qui pour la première fois place au centre l’Histoire de France et tente d’expliquer la France par la Méditerranée. La thématique de ce nouveau cycle s’inspire explicitement de l’Histoire mondiale de la France, ouvrage polyphonique dirigé par Patrick Boucheron qui a suscité un débat public fécond depuis sa sortie.
L’iReMMO reste fidèle à sa raison d’être en creusant l’étude de la relation que nous entretenons avec l’Orient, la Méditerranée, les mondes arabes, mais en déplaçant notre focale sur la France elle-même, nous entendons interroger les raisons de notre tropisme méditerranéen.

La Palestine à travers l’Histoire : séance de clôture 2016-17

Samedi 17 juin 2017
Palestine : retour sur l’histoire, Dima Alsajdeyadoctorante à l’Université Paris 2 Panthéon-Assas et doctorante associée à la chaire d’Histoire contemporaine du Monde arabe au Collège de France, François Ceccaldi, doctorant à l’EHESS et doctorant associé à la chaire d’Histoire contemporaine du Monde arabe au Collège de France, Alain Gresh, journaliste, directeur d’Orient XXIElias Sanbar, écrivain et ambassadeur de la Palestine auprès de l’Unesco.
Modération : Agnès Levalloisconsultante et vice-présidente de l’iReMMO.
La solution à deux États en question, Dominique Vidal, journaliste et historien, Hala Abou-Hassira, Premier Conseiller de la Mission de la Palestine en France, Eyal Sivan, producteur, réalisateur et essayiste, Leïla Sansour, réalisatrice et fondatrice de la fondation Open Bethlehem. Modération : Giovanna Tanzarella, vice-présidente du Réseau Euromed France et membre de l’iReMMO
Clôture: Jean-Paul Chagnollaud, président de l'iReMMO.
« DJ set », conclusion de la journée avec la musique de Hadi Zeidan.
En coproduction avec la Maison des Métallos.

La montée des islamismes

samedi 13 mai 2017
La révolution khomeyniste,
avec Yann Richard, professeur émérite d'études iraniennes à l’Université Sorbonne Nouvelle - Paris 3, spécialiste de la sociologie religieuse du chiisme moderne, de l’histoire de l’Iran contemporain ainsi que de la littérature persane. Frères musulmans et printemps arabes, avec Pierre Puchot, écrivain et journaliste indépendant spécialisé sur le Maghreb et le Moyen-Orient,  il a dirigé Les frères musulmans et le pouvoir (2011-2014) (Editions Galaade, 2015). Daech: idéologie et propagande avec Myriam Benraad, politologue, spécialiste de l'Irak, maître de conférences en science politique et études moyen-orientales à l'Université de Limerick, en Irlande, auteure notamment de L'État islamique pris au mot (Armand Colin, à paraître).

Moyen-Orient et ingérences extérieures contemporaines

Samedi 1er avril 2017
Les diplomaties et la crise syrienneManon-Nour Tannous, docteure en relations internationales, ATER à la chaire d'histoire contemporaine du monde arabe au Collège de France et chercheure associée au Centre Thucydide à l'Université Panthéon-Assas Paris II, L'Irak à travers les guerres avec Pierre-Jean Luizard, directeur de recherche CNRS au sein du Groupe Sociétés, Religions, Laïcités, La guerre civile libanaise avec Elisabeth Picard, politologue, spécialiste du Moyen-Orient arabe et directrice de recherche émérite au CNRS.

La guerre froide

Samedi 4 mars 2017
1956 : Les secrets de l'expédition de Suez avec Denis Lefebvre, journaliste, historien du socialisme et de la franc-maçonnerie, Les guerres israélo-arabes : 1967 et 1973 avec Jean-Paul Chagnollaud, président de l’iReMMO et professeur émérite des Universités, Les États-Unis et l'Iran pendant la Guerre froide avec Claudia Castiglioni, docteure en histoire internationale.

La Seconde guerre mondiale

Samedi 4 février 2017
L'année 1942 en Méditerranée, le tournant stratégique de la guerre à l'Ouest, avec Cédric Mas, juriste et auteur de La bataille d’El Alamein (Uniformes et Heimdal, 2012). La lutte armée pour l'indépendance d'Israël 1936-1948, avec Charles Enderlin, journaliste et auteur franco-israélien, La politique soviétique dans la première guerre israélo-arabe, avec Dominique Vidal, journaliste et historien.

La Première guerre mondiale

Samedi 21 janvier 2017
La création des États au Moyen-Orient dans les années 20, avec Jean-Paul Chagnollaud, professeur émérite des Universités, président de l’iReMMO, L'Empire ottoman pendant la Première guerre mondiale, avec Fabrice Monnier, historien, spécialiste de l’Empire ottoman, De la déclaration Balfour au Livre blanc de 1939: le mandat britannique sur la Palestine, avec Dominique Vidal, journaliste et historien.

 

De Saladin à la fin de l’Empire ottoman

Samedi 3 décembre 2016
Saladin et les croisades, avec Vanessa Van Renterghem, maîtresse de conférence à l’Inalco, La Reconquista en Espagne, avec Adeline Rucquoi, directeur de recherche émérite au CNRS, Eté-automne 1914, l'Empire ottoman entre en guerre, avec François Georgeon, directeur de recherche émérite au CNRS.

Les empires avant l’émergence des Ottomans

Samedi 5 novembre 2016
Histoire des empires : une perspective historique et géographique, avec Christian Grataloup, professeur émérite de l’Université Paris VII-Denis Diderot, Les califats omeyyade et abbasside, avec Wissam Halawi, enseignant-chercheur à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et à l’université Paris-Sorbonne, Les conquêtes arabes avant l’Empire ottoman, avec Pascal Buresi, directeur de recherche au CNRS et directeur d’Études à l’EHESS.

Paix et guerres au Moyen-Orient : Séance inaugurale 2016-17

samedi 1er octobre 2016
Violences au Moyen-Orient, avec Jean-Paul Chagnollaud, professeur émérite des Universités et Président de l’iReMMO, Nahda : la renaissance arabe. Esquisse d’une histoire conceptuelle, avec Anne-Laure Dupont, historienne et arabisante, maîtresse de conférences en histoire contemporaine à l’Université Paris-Sorbonne, Dimension religieuse des conflits contemporains au Moyen-Orient, avec Dominique Avon, professeur d’Histoire à l’Université du Maine (Le Mans) et co-directeur de l’Institut du pluralisme religieux et de l’athéisme (IPRA).