Actualités
Rendez-vous

La géopolitique du Sahel

Samedi 6 juin 2020 [EN LIGNE]
 L'atelier se tiendra en visioconférence de 10h à 12h30 et de 14h à 16h30.

Avec Marc-Antoine Pérouse de Montclos, politologue et directeur de recherche à l’IRD, chercheur associé au Peace Research Institute, Oslo (PRIO), Yvan Guichaoua, chercheur et maître de conférences à la Brussels School of International Studies, rattaché à l’Université du Kent (Royaume-Uni).

Les enjeux politiques et économiques iraniens

Samedi 20 juin 2020 - 10h-12h30 - 14h-16h30 [EN LIGNE]
Avec Bernard Hourcade, géographe, directeur de recherche émérite au CNRS, il a dirigé l’Institut de Recherche en Iran (1978-1983) et l’équipe de recherche « Monde iranien » (1995-2003) ; Thierry Coville, chercheur à l’Institut des Relations Internationales et Stratégiques (IRIS), il est professeur à Novancia où il enseigne la macroéconomie, l’économie internationale et le risque pays.

École d’été 2020

Du 29 juin au 10 juillet
L’iReMMO renouvelle l'expérience de son « École d’été » avec un programme intensif de 40 heures de formation (sous la forme de 2 semaines de 20 heures qui peuvent être suivies indépendamment l'une de l'autre). L’idée est de permettre à toutes celles et tous ceux qui le souhaitent de bénéficier d’un cursus pluridisciplinaire de synthèse ouvrant sur les grandes questions qui traversent cette région.Composé de 10 séances de 4 heures sur 2 semaines, ce programme intensif a pour objectif de donner aux participant.e.s une vision d’ensemble et transversale des principales questions d’actualité de la région ainsi que de leur fournir des éléments de réflexion critiques sur les problématiques soulevées.

Liban : la guerre de 1975-1990 dans le rétroviseur

N°112 - Printemps 2020
Dossier dirigé par Roula Abi Habib Khouryet Dima de Clerck.
Il aura suffi de l’annonce par le gouvernement d’une taxe sur l’application de messagerie WhatsApp pour qu’éclate un mouvement de contestation populaire inédit dans l’histoire du Liban contemporain. En ce 17 octobre 2019, trente années après l’accord de Taëf, censé mettre un terme à la Guerre du Liban et permettre au pays exsangue de renaître de ses cendres, une limite est franchie. Il va sans dire que ce ras-le-bol cache un mal plus profond. Celui-ci prend racine dans les graves dysfonctionnements qui sévissent depuis la fin des hostilités armées en 1990 et l’installation de la tutelle syrienne. La fin de cette dernière, suite à l’assassinat de l’ancien Premier ministre Rafic Hariri en 2005, laisse la place à une crise de pouvoir et à une paralysie politique nées des rivalités inter et intra-communautaires sur fond de corruption généralisée et institutionnalisée (y compris au sein du pouvoir judiciaire), de clientélisme et d’impunité qui ont marqué les années 1992-2005.


Kalifat : décryptage de la série par Géraldine Casutt

Jeudi 29 mai 2020
Par Géraldine Casutt, spécialiste du rôle des femmes dans le djihadisme et l’islam radical. Elle est doctorante en sociologie des religions à l'Université de Fribourg (Suisse) et à l'EHESS (Paris). Sa thèse a pour sujet « Les femmes musulmanes dans l'ombre du jihad : une "armée de roses" entre soutien visible et invisible à l'utopie jihadiste dans une conception féminine du "fard al ayn" ».

L’Égypte face au Covid-19

Mercredi 27 mai 2020
Entretien avec Hicham Mourad, professeur de sciences politiques à l'Université française d'Égypte. Ancien rédacteur en chef d'Al-Ahram Hebdo, journal égyptien francophone.

Les Balkans face au Covid-19

Lundi 25 mai 2020
Entretien avec Jean-Arnault Dérens, journaliste et historien, rédacteur en chef du Courrier des Balkans. Son dernier livre est Là où se mêlent les eaux. Des Balkans au Caucase dans l'Europe des confins (avec Laurent Geslin, La Découverte, 2018).

Rendez-vous

La géopolitique du Sahel

Samedi 6 juin 2020 [EN LIGNE]
 L'atelier se tiendra en visioconférence de 10h à 12h30 et de 14h à 16h30.

Avec Marc-Antoine Pérouse de Montclos, politologue et directeur de recherche à l’IRD, chercheur associé au Peace Research Institute, Oslo (PRIO), Yvan Guichaoua, chercheur et maître de conférences à la Brussels School of International Studies, rattaché à l’Université du Kent (Royaume-Uni).

Les enjeux politiques et économiques iraniens

Samedi 20 juin 2020 - 10h-12h30 - 14h-16h30 [EN LIGNE]
Avec Bernard Hourcade, géographe, directeur de recherche émérite au CNRS, il a dirigé l’Institut de Recherche en Iran (1978-1983) et l’équipe de recherche « Monde iranien » (1995-2003) ; Thierry Coville, chercheur à l’Institut des Relations Internationales et Stratégiques (IRIS), il est professeur à Novancia où il enseigne la macroéconomie, l’économie internationale et le risque pays.

École d’été 2020

Du 29 juin au 10 juillet
L’iReMMO renouvelle l'expérience de son « École d’été » avec un programme intensif de 40 heures de formation (sous la forme de 2 semaines de 20 heures qui peuvent être suivies indépendamment l'une de l'autre). L’idée est de permettre à toutes celles et tous ceux qui le souhaitent de bénéficier d’un cursus pluridisciplinaire de synthèse ouvrant sur les grandes questions qui traversent cette région.Composé de 10 séances de 4 heures sur 2 semaines, ce programme intensif a pour objectif de donner aux participant.e.s une vision d’ensemble et transversale des principales questions d’actualité de la région ainsi que de leur fournir des éléments de réflexion critiques sur les problématiques soulevées.

Liban : la guerre de 1975-1990 dans le rétroviseur

N°112 - Printemps 2020
Dossier dirigé par Roula Abi Habib Khouryet Dima de Clerck.
Il aura suffi de l’annonce par le gouvernement d’une taxe sur l’application de messagerie WhatsApp pour qu’éclate un mouvement de contestation populaire inédit dans l’histoire du Liban contemporain. En ce 17 octobre 2019, trente années après l’accord de Taëf, censé mettre un terme à la Guerre du Liban et permettre au pays exsangue de renaître de ses cendres, une limite est franchie. Il va sans dire que ce ras-le-bol cache un mal plus profond. Celui-ci prend racine dans les graves dysfonctionnements qui sévissent depuis la fin des hostilités armées en 1990 et l’installation de la tutelle syrienne. La fin de cette dernière, suite à l’assassinat de l’ancien Premier ministre Rafic Hariri en 2005, laisse la place à une crise de pouvoir et à une paralysie politique nées des rivalités inter et intra-communautaires sur fond de corruption généralisée et institutionnalisée (y compris au sein du pouvoir judiciaire), de clientélisme et d’impunité qui ont marqué les années 1992-2005.


Kalifat : décryptage de la série par Géraldine Casutt

Jeudi 29 mai 2020
Par Géraldine Casutt, spécialiste du rôle des femmes dans le djihadisme et l’islam radical. Elle est doctorante en sociologie des religions à l'Université de Fribourg (Suisse) et à l'EHESS (Paris). Sa thèse a pour sujet « Les femmes musulmanes dans l'ombre du jihad : une "armée de roses" entre soutien visible et invisible à l'utopie jihadiste dans une conception féminine du "fard al ayn" ».

L’Égypte face au Covid-19

Mercredi 27 mai 2020
Entretien avec Hicham Mourad, professeur de sciences politiques à l'Université française d'Égypte. Ancien rédacteur en chef d'Al-Ahram Hebdo, journal égyptien francophone.

Les Balkans face au Covid-19

Lundi 25 mai 2020
Entretien avec Jean-Arnault Dérens, journaliste et historien, rédacteur en chef du Courrier des Balkans. Son dernier livre est Là où se mêlent les eaux. Des Balkans au Caucase dans l'Europe des confins (avec Laurent Geslin, La Découverte, 2018).

Je m'abonne dès maintenant !

En savoir plus