Actualités
Rendez-vous

La Syrie : et demain?

Mercredi 1er Août- 19h-21h
Grands voisins- Paris 14e
Dans le cadre du festival  "Syrien n'est fait" 2018  organisé par l'Association de Soutien aux Médias Libres (ASML) du 1er au 5 août. Créé en 2016, cet événement organisé par ASML/Syria est le fruit d’un travail collaboratif en partenariat avec de nombreuses associations syriennes en France.
Rencontre avec Ziad Majed, professeur à l’Université américaine de Paris, politologue, spécialiste des transitions et crises politiques au Moyen-Orient. Auteur de Syrie, la révolution orpheline (Sindbad, Actes Sud, 2014), Bassel Kaghadou, coordinateur du National Agenda for the Future of Syria, programme de l’ESCWA (United Nations Economic and Social Commission for Western Asia.

Afghanistan, bilan d’une faillite

Mercredi 12 septembre 2018 - 12h30-14h
Rencontre avec Georges Lefeuvre, consultant, chercheur associé à l'IRIS, spécialiste de l'arc de crise Afghanistan - Pakistan - Inde. Anthropologue et linguiste, il a été attaché politique auprès de la délégation européenne au Pakistan de 2002 à 2009 et il a produit pour l'Union européenne de nombreuses analyses sur les différents facteurs d'instabilité régionale et plus particulièrement sur les insurrection frontalières pashtounes entre Pakistan et Afghanistan et la sociologie des réseaux terroristes et les idéologies exogènes qui les irriguent.
Modération : Dominique Vidal, historien et journaliste

1948: une lutte historiographique

Vendredi  14 septembre  - 18h30-20h30
Rencontre avec Thomas Vescovi, professeur d’Histoire-géographie, chercheur en Histoire contemporaine à l’université de Paris VIII, auteur de La mémoire de la Nakba en Israël. Le regard de la société israélienne sur la tragédie palestinienne, l’Harmattan, 2015 et Dominique Vidal, journaliste et historien, Il dirige chaque année avec Bertrand Badie L’état du monde (La Découverte), Il est également l'auteur de Antisionisme = antisémitisme ? Réponse à Emmanuel Macron (Libertalia).

Le Magistère de l’iReMMO 2018-19

 Ouvert à tou.te.s, le Magistère de l’iReMMO s’adresse à celles et ceux qui souhaitent approfondir leur connaissance de la région et donne lieu, en fin de cycle, à la remise d’une attestation de formation professionnelle, sous la forme d’un certificat de spécialisation.
Les différents modules sont animés par des spécialistes de la Méditerranée et du Moyen-Orient (universitaires, diplomates, journalistes, …) qui allient leur connaissance approfondie de la région et leurs expériences du terrain afin d’apporter aux participants des savoirs sans cesse actualisés et des clés de compréhension des grands enjeux régionaux et mondiaux. Reposant sur l’échange entre formateurs et participant.e.s, chaque séance réunit des effectifs limités et se compose d’exposés associés à des temps de discussions collectives permettant l’approfondissement des thématiques abordées.

L’impact du droit international en Méditerranée et au Moyen-Orient

Tous les jeudis de 19h à 21h du 5 octobre au 13 décembre 2017 sauf le jeudi de la Toussaint 1er novembre
Responsable: Géraud De la Pradelle, juriste, professeur émérite à l’université Paris X-Nanterre.
Intervenants: Alia Aoun, avocate, Leila Bourguiba, juriste spécialisée au sein du Pôle Crimes contre l’humanité du Tribunal de Grande Instance de Paris, Géraud de la Pradelle, professeur émérite, Rafaëlle Maison, professeure à l’Université Paris Sud, Amel Makhlouf, avocate,  Sharon Weill, maître de conférences à Sciences Po Paris.

Cycle « Méditerranée-Moyen Orient : questions de société, sociétés en question » 2018-19

Un samedi par mois à partir d'octobre 2018
A la une des journaux, les pays de la Méditerranée et du Moyen Orient apparaissent à travers le prisme des guerres qu’ils subissent ou de la violence qu’ils produisent, ou encore à travers les récits sans espoir des migrants et des demandeurs d’asile. L’épais rideau de fumée des événements violents ne permet pas de voir les réalités profondes des sociétés. Les perceptions sont déformées : sous le feu de l’actualité brûlante, nous passons souvent à côté des mutations qui travaillent ces sociétés en profondeur. Nous perdons de vue le vécu des habitants dans leur diversité et leur pluralité. Nous ne parvenons plus à imaginer comment vivent les gens au sud de la Méditerranée.

Rendez-vous

La Syrie : et demain?

Mercredi 1er Août- 19h-21h
Grands voisins- Paris 14e
Dans le cadre du festival  "Syrien n'est fait" 2018  organisé par l'Association de Soutien aux Médias Libres (ASML) du 1er au 5 août. Créé en 2016, cet événement organisé par ASML/Syria est le fruit d’un travail collaboratif en partenariat avec de nombreuses associations syriennes en France.
Rencontre avec Ziad Majed, professeur à l’Université américaine de Paris, politologue, spécialiste des transitions et crises politiques au Moyen-Orient. Auteur de Syrie, la révolution orpheline (Sindbad, Actes Sud, 2014), Bassel Kaghadou, coordinateur du National Agenda for the Future of Syria, programme de l’ESCWA (United Nations Economic and Social Commission for Western Asia.

Afghanistan, bilan d’une faillite

Mercredi 12 septembre 2018 - 12h30-14h
Rencontre avec Georges Lefeuvre, consultant, chercheur associé à l'IRIS, spécialiste de l'arc de crise Afghanistan - Pakistan - Inde. Anthropologue et linguiste, il a été attaché politique auprès de la délégation européenne au Pakistan de 2002 à 2009 et il a produit pour l'Union européenne de nombreuses analyses sur les différents facteurs d'instabilité régionale et plus particulièrement sur les insurrection frontalières pashtounes entre Pakistan et Afghanistan et la sociologie des réseaux terroristes et les idéologies exogènes qui les irriguent.
Modération : Dominique Vidal, historien et journaliste

1948: une lutte historiographique

Vendredi  14 septembre  - 18h30-20h30
Rencontre avec Thomas Vescovi, professeur d’Histoire-géographie, chercheur en Histoire contemporaine à l’université de Paris VIII, auteur de La mémoire de la Nakba en Israël. Le regard de la société israélienne sur la tragédie palestinienne, l’Harmattan, 2015 et Dominique Vidal, journaliste et historien, Il dirige chaque année avec Bertrand Badie L’état du monde (La Découverte), Il est également l'auteur de Antisionisme = antisémitisme ? Réponse à Emmanuel Macron (Libertalia).

Le Magistère de l’iReMMO 2018-19

 Ouvert à tou.te.s, le Magistère de l’iReMMO s’adresse à celles et ceux qui souhaitent approfondir leur connaissance de la région et donne lieu, en fin de cycle, à la remise d’une attestation de formation professionnelle, sous la forme d’un certificat de spécialisation.
Les différents modules sont animés par des spécialistes de la Méditerranée et du Moyen-Orient (universitaires, diplomates, journalistes, …) qui allient leur connaissance approfondie de la région et leurs expériences du terrain afin d’apporter aux participants des savoirs sans cesse actualisés et des clés de compréhension des grands enjeux régionaux et mondiaux. Reposant sur l’échange entre formateurs et participant.e.s, chaque séance réunit des effectifs limités et se compose d’exposés associés à des temps de discussions collectives permettant l’approfondissement des thématiques abordées.

L’impact du droit international en Méditerranée et au Moyen-Orient

Tous les jeudis de 19h à 21h du 5 octobre au 13 décembre 2017 sauf le jeudi de la Toussaint 1er novembre
Responsable: Géraud De la Pradelle, juriste, professeur émérite à l’université Paris X-Nanterre.
Intervenants: Alia Aoun, avocate, Leila Bourguiba, juriste spécialisée au sein du Pôle Crimes contre l’humanité du Tribunal de Grande Instance de Paris, Géraud de la Pradelle, professeur émérite, Rafaëlle Maison, professeure à l’Université Paris Sud, Amel Makhlouf, avocate,  Sharon Weill, maître de conférences à Sciences Po Paris.

Cycle « Méditerranée-Moyen Orient : questions de société, sociétés en question » 2018-19

Un samedi par mois à partir d'octobre 2018
A la une des journaux, les pays de la Méditerranée et du Moyen Orient apparaissent à travers le prisme des guerres qu’ils subissent ou de la violence qu’ils produisent, ou encore à travers les récits sans espoir des migrants et des demandeurs d’asile. L’épais rideau de fumée des événements violents ne permet pas de voir les réalités profondes des sociétés. Les perceptions sont déformées : sous le feu de l’actualité brûlante, nous passons souvent à côté des mutations qui travaillent ces sociétés en profondeur. Nous perdons de vue le vécu des habitants dans leur diversité et leur pluralité. Nous ne parvenons plus à imaginer comment vivent les gens au sud de la Méditerranée.

Je m'abonne dès maintenant !

En savoir plus